Top Not Post-Rock 2012

Top Not Post-Rock 2012

Parce que, même s’il remporte la majorité des suffrages dans mon coeur, il n’y a pas que le post-rock dans ma vie, voici quelques petites pépites pop et rock qui ont marqué cette année écoulée… en toute subjectivité et affectivité bien sûr !

1. Metric « Synthetica » : Excellent cinquième album des canadiens, 11 titres à l’enchaînement parfait, joyaux de pop et d’électro aux mélodies léchées et efficaces. Une énergie douce et savoureuse portée par la sensibilité d’une Emily Haines en grande forme.

A écouter : Nothing But Time

2. Jason Lytle « Dept Of Disappearance » : Ca a le goût de Grandaddy, avec une touche de mélancolie douce-amère en plus, c’est le magnifique album de celui qui nous laisse espérer la reformation pour de bon de ce groupe fantastique. En attendant, ça me réchauffe le coeur et ça tourne en boucle dans mon lecteur mp3.

A écouter : Somewhere There’s A Someone

3. Muse « The 2nd Law » : Encore un album qui a fait couler de l’encre et se déchaîner les foudres, mais que je continue de défendre. Que l’on me taxe de midinette impartiale Matthew-addict tant pis, je persiste : cet album n’innove pas mais joue une fois de plus et avec brio sur des influences assumées, le tout enchanté par la voix exceptionnelle qui peut agacer autant qu’elle me ravit de Matthew Bellamy, j’aime.

A écouter : Follow Me

4. The Raveonettes « Observator » : Quand les mélodies à la fois sombres et sucrées et les distorsions noisy se parent d’un soupçon de légèreté aérienne, cela donne un nouvel album très réussi pour le duo danois.

A écouter : Observations

5. Chromatics « Kill For Love » : Une électro à la fois pop et disco, belle et sombre pour ce quatrième album enchanteur du quatuor de Portland.

A écouter : Kill For Love

6. Paul Banks « Banks » : Des mélodies délicates et envoûtantes portées par la sombre et sublime voix du chanteur d’Interpol.

A écouter : Arise, Awake

7. Citizens! « Here We Are » : Premier album très réussi pour ces jeunes londoniens que j’ai pu découvrir sur la scène de l’Olympia en première partie de The Rapture. Produits par Alex Kapranos (Franz Ferdinand) et directement dans mon top 10 de l’année, une pop dansante, jubilatoire et efficace !

A écouter : True Romance

8. The Walkmen « Heaven » : Tout aussi pleine de gaieté que de mélancolie, la musique aux intonations vintages des américains de The Walkmen est faite de raffinement et de délicatesse. Les variations vocales de cet album en font un véritable petit bijou.

A écouter : Heaven

9. Stars « The North » : Finement composé, sensible et toujours plein d’influences 80s, le sixième opus des canadiens gagne à se laisser doucement apprivoiser, pour un réel plaisir des sens.

A écouter : Through The Mines

10. The Spinto Band « Shy Pursuit » : C’est toujours léger et gai, ça donne envie d’aller danser sur la plage en plein coeur de l’hiver, c’est le nouvel album de nos américains pourvoyeurs de bonne humeur préférés. Un véritable remède anti-grisaille.

A écouter : Keep Them Alive

Et au pied du podium cette année : Bloc Party « Four », Antony and the Johnsons « Cut The World », et Bat For Lashes « The Haunted Man ».

Très belle année 2013 à tous ceux qui aiment la musique, qu’elle soit du post-rock, du rock, de la pop… du moment qu’elle vous transporte.

Totoromoon

Publicités

Une réflexion sur “Top Not Post-Rock 2012

  1. Pingback: JASON LYTLE Dept. Of Disappearance / Café de la Danse | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s