Soirée Post-Rock au Divan du Monde

20130220_193107

Oui j’aime le post-rock, et oui j’aime encore plus quand les Français font du post-rock. Non pas que je sois atteinte de chauvinisme aigu, mais simplement que 1) je vis en France, et que 2) j’ai un accent anglais indigne même du mot « accent », et que donc il est beaucoup plus facile pour moi de voir sur scène, de rencontrer et de parler avec des groupes de post-rock français. CQFD. Voici donc une magnifique occasion offerte par le Divan du Monde que cette soirée de post-rock, avec à l’affiche deux groupes français, dont mon préféré parmi les Français du genre : Kwoon. 

Difficile à définir, car les groupes qui le pratiquent n’aiment pas les étiquettes et revendiquent une musique différente de celle des groupes auxquels on les compare, le post-rock est une forme de rock expérimental, dont la caractéristique première est d’utiliser l’instrumentation typique du rock pour produire des textures sonores différentes de celui-ci. Les progressions harmoniques, les rythmes, les superpositions de couches sonores différencient ainsi le post-rock du rock traditionnel. La majorité des groupes de post-rock sont instrumentaux, préférant laisser la musique parler d’elle-même dans de longs morceaux amples, mais certains intègrent des voix, qui sont alors davantage comme un instrument fondu avec les autres plutôt que comme une mélodie qui s’y superpose. Certains groupes de post-rock se rapprochent de la musique classique, d’autres de la musique électronique, mais toujours en détournant la forme originelle de ces genres. Mais qu’il soit orchestral, métallique, ou électronique, le post-rock demeure un genre à part, s’adressant aux rêveurs, aux voyageurs, à ceux qui aiment prendre leur temps, savourer la musique et se laisser envahir totalement par elle.

… … …

Man Is Not A Bird 18.02.2013 (3)

Man is Not a Bird (Paris | Post-Rock/Math-Rock)

Premier groupe à monter sur scène, Man is Not a Bird est un jeune groupe parisien dont le 1er EP, « Restlessness », est paru en novembre dernier. Leur musique est assez originale en cela qu’elle se trouve à la croisée entre le post-rock et le math-rock, deux formes de rock expérimental, dont la deuxième se caractérise par des particularités de rythmes souvent complexes et des dissonances mélodiques.

Man Is Not A Bird 18.02.2013

Dans la salle du Divan du Monde, quelques fans brandissent des petits oiseaux en papier pour accueillir le quatuor sur scène. Une bien jolie entrée en matière… Le son est clair, sans voix hors mis des samples de dialogues cinématographiques en ouverture de certains titres. Les morceaux sont très bien construits, les variations de rythmes saccadés et la métrique atypique propres au math-rock rappellent ce que l’on aime chez 65DaysOfStatic ou Foals, et c’est un set dynamique et réussi que nous offrent ces parisiens dont on suivra dorénavant le parcours aux débuts prometteurs.

Un titre entendu ce lundi, Guardians Of The Trees :

Bandcamp du groupe : http://manisnotabird.bandcamp.com/

… … …

Our Ceasing Voice 18.02.2013 (2)

Our Ceasing Voice (Autriche | Post-rock)

Vient ensuite Our Ceasing Voice, quartet de post-rock autrichien crée en 2006, dont le 3e et nouvel album, « That Day Last November », vient tout juste de paraître. Leur musique se rapproche d’un post-rock tantôt noir, fait de guitares saturées, emprunt de mystère et de mélancolie sombre, tantôt plus léger, avec quelques notes électroniques au clavier, telle une invitation au voyage. Des voix graves et rocailleuses, murmurées ou criées, accompagnent ces mélodies, leur donnant un aspect heavy métal qui peut surprendre, mais qui plaira aux amateurs du genre.

Our Ceasing Voice 18.02.2013

Bon, soyons clairs, les voix du métal, ce n’est pas du tout ma tasse de thé. Encore moins sur une base musicale forgée dans le post-rock. Mais je conçois qu’on aime, même si pour ma part ces cris rauques me bloquent complètement, me font presque peur et empêchent tout plaisir musical de s’immiscer en moi. Là, nous avons donc eu du gros, du très gros son, et des grosses, des très grosses voix…

Pour que vous vous fassiez votre propre idée, voici Afterglow, l’un des titres entendus lors de cette soirée :

Site officiel du groupe : http://www.our-ceasing-voice.com/

… … …

Kwoon 18.02.2013 (3)

Kwoon (Paris | Post-Rock)

Vient enfin le troisième et dernier groupe de la soirée, le très attendu Kwoon.

Après trois albums délicatement magnifiques, ces parisiens préparent la sortie de leur prochain opus et jouent en exclusivité de nouveaux titres sur scène. Dans la lignée de Sigur Rós (pour la douceur onirique) ou d’Explosions In The Sky (pour les longs crescendos et les envolées de guitares magiques), leurs morceaux sont tout en harmonies mélodieuses, mélancolie et explosions d’émotions. Quelques voix feutrées, envoûtantes, complètent le charme de ces compositions brillantes. Et, pour ne rien gâcher, Sandy Lavallart, l’âme du groupe, est un homme aussi talentueux que simple et charmant.

De la musique à la sensibilité à fleur de peau, à savourer les yeux fermés.

Kwoon, ce sont des montées en intensité lumineuses, des mélodies aussi élégantes que délicates… Un son clair mettant en valeur des compositions à l’écriture fine et aboutie. Mais Kwoon, c’est également un virage entamé avec leur dernier album, « The Guillotine Show », fait de morceaux récents plus épais, plus pleins de guitares saturées et de clôtures hantées de larsens sombres.

Kwoon 18.02.2013 (5)

Sur la scène du Divan du Monde, c’est à la suite de la mue de Kwoon que nous assistons, et à la démonstration de ses facettes tout aussi variées que maîtrisées. Le concert s’ouvre sur un nouveau morceau puissant, riche en guitares et en batterie rageuses. Puis le groupe manie son art avec talent, nous faisant passer d’un post-rock intimiste, onirique et aérien à un rock plus nuageux. Le tout est d’une harmonie étonnante dans sa variété, car la patte originelle du groupe est toujours là, sous jacente mais bien présente, liant chaque titre de sa touche céleste. Une violoncelliste se joint au groupe à mi-parcours, apportant de jolies vibrations classiques et une petite strate de sensibilité en plus. Le son est toujours limpide, les volutes s’étendent et se répandent, porteuses d’une ampleur musicale majestueuse et unique en son genre.

Pour moi, Kwoon, quels que soient les chemins pris, c’est toujours plein de grâce et de poésie.

A l’image de son ouverture, et après des variations plus légères et des crescendos intenses, le concert se termine dans la fougue des percussions, des guitares et des larsens. Les 6 musiciens saluent longuement leur public, et l’émotion qui plane nous suivra un bon moment…

Kwoon 18.02.2013 (7)

Kwoon 18.02.2013 (6)

Kwoon 18.02.2013

Discographie :

  • Tales And Dreams (2006)
  • When The Flowers Were Singing (2009)
  • The Guillotine Show (2011)

Quelques titres entendus ce lundi :

Great Escape (2009) :

Emily Was A Queen (2011) :

Blue Melody (2006) :

Et le poétique I Lived On The Moon, avec sa jolie vidéo (2006) :

Site officiel du groupe : http://www.kwoon-music.com/

De beaux rêves à tous les anciens ou nouveaux amateurs de post-rock, ce genre trop méconnu et pourtant si ravissant.

Totoromoon

Publicités

6 réflexions sur “Soirée Post-Rock au Divan du Monde

  1. Pingback: MAYBESHEWILL Not For Want Of Trying | totoromoon

  2. Pingback: Soirée Post-Rock au Batofar | totoromoon

  3. Pingback: MAN IS NOT A BIRD au Klub | totoromoon

  4. Pingback: Top Concerts 2013 | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s