SIGUR RÓS Valtari / Zénith

Sigur Ros Zénith (6)

Groupe de post-rock parmi les plus singuliers et merveilleux qui soient, Sigur Rós, né en 1994 à Reykjavik, se classe haut la main dans le top 10 de mes groupes préférés, tous genres musicaux confondus. Subtile et intense, sa musique est une émotion brute à savourer sans modération.

Si vous êtes un amoureux de Sigur Rós de la première heure, vous êtes sûrement tombés, dès la première écoute, amoureux de « Valtari ». Le sixième album du quatuor islandais, paru en mai dernier, est en effet un pur moment de post-rock étheré, d’inspiration classique, aux mélodies languissantes sublimement portées par la voix de Jón Þór Birgisson, alias Jónsi, leader du groupe connu pour jouer de sa guitare avec un archet. La voix de fausset extraordinaire de Jónsi, véritable instrument à part entière dans les compositions du groupe, concourt à faire de Sigur Rós un groupe unique en son genre et inégalé. 

« Valtari » permet de renouer avec la douceur céleste originelle du groupe, qui manquait fortement sur leur précédent opus, le plus pop « Með suð í eyrum við spilum endalaust » (Nous jouons inlassablement avec un bourdonnement dans les oreilles). Un peu perdue depuis « ( ) », surnommé « l’album blanc », qui est aussi mon album favori du groupe, et « Takk » (Merci), on retrouve avec plaisir ici l’atmosphère aérienne et poétique de leurs plus beaux moments.

« Valtari » a beau signifier Rouleau compresseur, il nous transporte et nous élève. Ses morceaux sont doux mais puissants, ils sont beaux, enchanteurs et procurent un bien-être peu commun.

Les concerts de Sigur Rós sont de véritables performances, à la fois esthétiques, généreuses, puissantes et envoûtantes. Une voix et un son impressionnants, qui ne peuvent pas laisser indifférent, même un non-amateur du genre.

Sigur Ros Zénith

Sur la scène du Zénith cette semaine, c’est une fois de plus une prestation à couper le souffle que nous a offert le groupe.

La salle affiche complet comme à chaque passage du groupe à Paris. J’ai pris place avec mes deux comparses qui vont avoir le plaisir de découvrir Sigur Rós pour la première fois en live, chacune ayant son titre favori en tête et croisant les doigts pour qu’il figure dans le programme de la soirée. A ma gauche, un jeune homme venu seul et qui semble avoir très envie de discuter, me dit qu’il est fan du groupe depuis des années mais que, comme pour mes amies, c’est la première fois qu’il peut assister à l’un de leurs shows. Je fais donc figure de vieille routarde déjà toute acquise à la cause du groupe quand je lui dis, comme je le répète depuis des lustres à qui veut bien l’entendre, que Sigur Rós, en live, c’est tout simplement sensationnel et que, c’est sûr, il ne sera pas déçu.

Sigur Ros Zénith (4)

Un voile blanc intrigant entoure la scène. Les premières notes résonnent sous les applaudissements d’un public d’abord timide, qui finira plus tard par se déchaîner totalement dans une liesse générale. Des jeux d’images et de lumières sont projetés sur ce voile, derrière lequel le groupe se dessine en transparence.

Puis le voile tombe brutalement sur les dernières mesures fortes de Ný Batterí et ce sont pas moins de 11 musiciens qui se font alors jour sous les cris des fans. Trois violonistes, trois cuivres, un batteur, un percussionniste, un clavier, et un guitariste entourent Jónsi, sa voix hors du commun et son archet.

Sigur Ros Zénith (2)

L’atmosphère se fait de plus en plus chargée en intensité et les émotions sont palpables. On pourrait presque les sentir se refléter dans les petites leds lumineuses disséminées sur la scène et qui viennent magnifier certains morceaux. Des vidéos illustrent les titres sur l’écran immense qui surplombe les musiciens. Au cours du concert, l’écran descendra lentement derrière les musiciens, se parant de paysages mystérieux, pour finalement remonter sur les derniers titres de la soirée dans des projections d’étoiles filantes rouge feu.

Tout à coup, au détour d’une accalmie, je reconnais les premières notes de mon titre préféré du groupe, le merveilleux E-Bow, tout en crescendos intenses.

Sigur Ros Zénith (3)

Quelques nouveaux titres viennent alimenter une setlist impeccable, préfigurant le nouvel album annoncé pour l’année 2013. Après avoir quitté la scène quelques minutes, le groupe revient pour interpréter trois titres supplémentaires et c’est le monumental Popplagið et ses pas moins de 15 minutes de montée en intensité vibrante et envoûtante qui porte le coup fatal à toute la salle, la tenant en haleine, puis faisant se déchaîner tous les instruments et bourdonner les tympans. Le feu d’artifice final est aussi bien visuel que sonore. Une tempête parfaitement maîtrisée clôt le concert dans un souffle épique dont seuls ces islandais ont le secret.

Une fois le choc passé, les 11 musiciens heureux, émus, et se tenant tous par les bras, reviendront à deux reprises saluer longuement leur public conquis. Les cris et les applaudissements sont tonitruants et tout le Zénith est debout.

Le monde réel, au dehors, semble lointain. Un état de grâce semble, ce soir, avoir touché la salle.

Pour tout amateur de musique, un live de Sigur Rós est une expérience belle et rare, à vivre au moins une fois dans sa vie : un moment de pure magie.

Sigur Ros Zénith (5)

Tracklist de « Valtari » :

  • Ég anda (Je respire)
  • Ekki múkk (Pas un bruit)
  • Varúð (Prudence)
  • Rembihnútur (type de noeud très résistant)
  • Dauðalogn (Calme plat)
  • Varðeldur (Feu de camp)
  • Valtari (Rouleau compresseur)
  • Fjögur píanó (Piano à quatre)

Setlist du concert, Zénith 27/02/2013 :

  • Yfirborð
  • Í Gær
  • Ný Batterí
  • Vaka
  • Sæglópur
  • Brennisteinn
  • Olsen Olsen
  • E-Bow
  • Varúð
  • Hoppípolla
  • Með Blóðnasir
  • Glósóli
  • Kveikur

Encore:

  • Svefn-g-englar
  • Hrafntinna
  • Popplagið

… … …

Voici le trailer de la tournée 2013 du groupe, où vous pourrez voir quelques uns des effets visuels impressionnants offerts sur scène, et le fameux tombé du voile blanc qui ceint la scène :

Et quelques titres entendus lors de cette soirée :

… tout d’abord le trio de tête du trio de copines du concert :

E-Bow, mon préféré (« ( ) » – 2002) (version live – Islande 2006) :

Varúð (« Valtari » – 2012) (vidéo officielle) :

Hoppípolla (« Takk » – 2005) (vidéo officielle) :

Puis Í Gær, titre magnifique présent sur l’EP « Hvarf-Heim » sorti parallèlement au film « Heima », live de la tournée islandaise du groupe (2007) :

Et enfin le monumental Popplagið, qui clôt de manière époustouflante chaque concert du groupe (« ( )  » – 2002) (version live présente sur « Heima » – 2007) :

… … …

Discographie de Sigur Rós :

  • Von (1997)
  • Agaetis byrjun (1999)
  • ( ) (2002)
  • Takk (2005)
  • Heima (live de la tournée islandaise – 2007)
  • Með suð i eyrum við spilum endalaust (2008)
  • Inni (live – 2011)
  • Valtari (2012)

Site officiel du groupe : http://www.sigur-ros.co.uk/

Alors, sous le charme ?

Totoromoon

sigur-rc3b3s-valtari-2012-album-art-cover
Publicités

10 réflexions sur “SIGUR RÓS Valtari / Zénith

  1. Beau compte-rendu ! Moi aussi j’adore E-bow en live, et l’album ( ) ainsi que AB.
    Pas d’avis sur les nouvelles chansons ? Bien que j’adore leurs classiques, j’ai trouvé la première un peu pâlote, mais aimé les 3 autres, particulièrement Hrafntinna.

    • Les nouvelles chansons m’ont un peu surprises, j’attends d’entendre l’album complet pour me faire une idée… mais a priori pour le moment rien qui n’égale E-Bow dans mon coeur 😉

  2. sous le charme à 2000% encore une fois tout est dit dans cette magnifique lecture ecrit par ma Eglantine !!! un concert magique autant pour les yeux que pour les oreilles en presence de mes amies ça n’a pas de prix. gros bisous

  3. Dans un petit matin palot, réaliser que l’on a raté « ça » et se dire que l’on n’a plus qu’à avaler la sigur! 😉 Bravo pour ce magnifique récit-cadeau ma pf jolie. M

  4. Super bel article ! C’était tout simplement un concert magique ! Merci de m’avoir fait découvrir. Je pense que je ne raterai jamais plus un de leur passage. J’ai été envoûtée. Ce concert restera à jamais gravé dans ma mémoire ! Sigur Ros ou une expérience à part….

  5. Pingback: SIGUR RÓS Kveikur | totoromoon

  6. Pingback: Top Concerts 2013 | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s