DEPECHE MODE Delta Machine

depeche-mode

Il y en a qui ont les madeleines, moi j’ai Depeche Mode. N’en déplaise à un certain M. Proust, ma madeleine à moi, c’est un groupe de rock né en même temps que moi, et qui a contribué à faire de moi une amoureuse de la musique, des claviers et des mélodies sombres, depuis mon plus jeune âge.

Depeche Mode est donc né au cours de l’ère new-wave à quelques centaines de kilomètres de moi en 1979, à Basildon, de l’autre côté de la mer de la Manche. Dans les années 80, mon grand-frère, de 8 ans mon aîné, s’habille comme un certain Dave Gahan, chanteur tout de noir et de cuir vêtu. Il possède un magnifique walkman à cassettes, noir lui aussi, qu’il aime me mettre sur les oreilles pour m’initier à ce qu’est la « bonne » musique, la seule, la vraie. C’est ainsi que « Some Great Reward », « Black Celebration » et surtout « Music For The Masses » tourneront en boucle dans mes jeunes oreilles pendant les longs trajets en voiture et les soirées au coin de la cheminée. Puis est venu le temps où j’économisais mon argent de poche pour m’acheter le premier live du groupe, le fameux « One-O-One »  (101), puis le sublime « Violator », et confirmer mon goût pour les compositions à l’onirisme noir de Martin L. Gore.

Et c’est ainsi qu’à présent, chaque fois que j’entends Somebody, Little 15 ou Never Let Me Down Again, je me revois du haut de mes 8 ans, avec mes cheveux ondulés et mes petites lunettes bleu ciel,  le walkman entre les mains et mon grand-frère à côté de moi.

Si les CD et les fichiers numériques ont remplacé les cassettes, mon amour pour ce groupe qui a réussi à engendrer plus d’une douzaine d’albums sans toujours passionner, mais sans presque jamais faiblir, n’a pas changé. Et la sortie de ce 13e opus, paru il y a quelques jours, ne m’a pas déçue, bien au contraire.

Depeche-Mode-Delta-Machine

Delta Machine est en effet un album qui ne dépareille pas dans la discographie du groupe et se classe même haut la main parmi les meilleurs. La foi, les peurs, les rêves, la spiritualité, la souffrance, les espoirs et la rédemption, autant de thèmes récurrents dans la discographie du groupe, sont ici exploités comme à leur habitude, au fil de mélodies électroniques rythmées, particulièrement sombres et fascinantes sur ce disque, portées à la fois par les synthés et les guitares, et par la voix magistrale et puissante de Dave Gahan.

Le tout est d’une harmonie parfaite, cohérent jusque dans les titres des chansons, de Welcome To My World à Goodbye, tout au long des 13 titres forts et noirs de ce 13e album. Depeche Mode, c’est un son unique, reconnaissable entre tous. C’est prenant et impérial, parfaitement maîtrisé, ça donne aussi bien envie de réfléchir que de danser, et ça procure la sensation étrangement incontrôlable de s’élever et s’approcher des cieux.

… … …

Tracklist de Delta Machine :

  • Welcome To My World
  • Angel
  • Heaven
  • Secret To The End
  • My Little Universe
  • Slow
  • Broken
  • The Child Inside
  • Soft Touch/Raw Nerve
  • Should Be Higher
  • Alone
  • Soothe My Soul
  • Goodbye

Discographie :

  • Speak And Spell (1981)
  • A Broken Fame (1982)
  • Construction Time Again (1983)
  • Some Great Reward (1984)
  • Black Celebration (1986)
  • Music For The Masses (1987)
  • Violator (1990)
  • Songs Of Faith And Devotion (1993)
  • Ultra (1997)
  • Exciter (2001)
  • Playing The Angel (2005)
  • Sounds Of The Universe (2009)
  • Delta Machine (2013)

… … …

Voici le making of de l’album :

Et quelques extraits :

Should Be Higher (album version) :

Soft Touch/Raw Nerve (version studio) :

Broken (version album) :

Heaven (version album) :

… … …

Et en bonus, juste pour le plaisir, mon titre préféré de ce groupe cher à mon coeur :

Never Let Me Down Again (« Music For The Masses », 1987) :

Alors, conquis par le retour des dieux de l’électro-pop ?

Et si vous aimez Depeche Mode, vous aimerez aussi sans nul doute mon premier roman… où je parle de la madeleine proustienne qu’est pour moi Depeche Mode.

Toutes les informations sont sur cette page : Mon Premier Roman. Merci pour vos clics et vos commandes… et très bon week-end à tous.

Totoromoon

Publicités

10 réflexions sur “DEPECHE MODE Delta Machine

  1. Merci Eggy de me faire revivre quelques bons moments de ma jeunesse!Je vais me procurer le dernier album et l’écouter en dégustant …..quelques madeleines…à la fleur d’oranger….mmmmmmm, ce sera la totale!bisous

  2. Nous voilà encore un point commun … Just can’t get enough de la musique de DM. Même si j’Enjoy the silence, Everything counts pour une Black celebration. C’est une Strange love, une Question of Time, j’essaie de Shake the Disease malgré les Blasphemous Rumours mais People are People et Only when I lose myself, Alone, je dis Welcome to my world.

    Avec ce dernier opus, plutôt hypnotique, c’est la New Life et non plus la Music for the Masses ; moi j’apprécie The Child Inside…

    Eglantine, tu n’es pas mon Personal Jesus mais tu es un Angel, tout ce que je veux c’est See You avec ta Precious Blue Dress parce que je sais que avec toi c’est Never let me down again.

    Je reste en Peace avant de Leave in Silence.

    Bisous bisous

    Nathalie B.

  3. à 43 ans, j’ai encore ce groupe dans les méninges… Rendez-vous compte, j’écoutais Master and servant, et People are P. à 15 ans !
    Ce dernier opus n’est pas pour me déplaire !!!
    Mon titre favori (dans cet album) : My Little Universe
    J’ai mon billet pour le concert de Nîmes en juillet, et pour celui à Montpellier en janvier 2014 (j’habite exactement entre ces deux villes).

    (HS : j’adore Miyazaki)

    • Merci Jihaine pour ton commentaire ! J’aime beaucoup aussi My Little Universe. Je serai pour ma part au concert de Lyon en janvier 2014 (je vis à Paris mais je n’aime pas du tout le Stade de France et malheureusement pour cette tournée ils ne font pas de Bercy snifff…), DM en live ça ne se rate pas !!! J’ai toujours les larmes aux yeux quand Martin Gore chante 😉
      Ravie en tout cas de rencontrer un fan de DM et de Miyazaki.
      Et merci d’être le 100e à suivre Totoromoon sur Facebook !

  4. Pingback: Top Not Post-Rock 2013 | totoromoon

  5. Pingback: DEPECHE MODE à la Halle Tony Garnier | totoromoon

  6. Pingback: DEPECHE MODE Live In Berlin | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s