KIM NOVAK

kim novak

« Après 6 années passées au sein de kIM NOVAk, nous tirons notre révérence ! Merci à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à cette aventure, merci à vous de nous avoir suivi, WE LOVE YOU ! »

Voici le triste message découvert il y a quelques heures en ouvrant mon Facebook… Ceux qui me suivent depuis un moment savent déjà mon amour pour ces rockeurs normands, au formidable et rare talent. J’aime leurs influences, d’Interpol à The National en passant par les Beach Boys, leurs mélodies infaillibles, leurs guitares nerveuses, leur personnalité à part entière. J’aime leurs prestations live pleines de fougue et d’émotion.

Il y a quelques temps, j’écrivais au sujet de leur dernier album, « The Golden Mean », que ces Caennais avaient su faire évoluer leur musique en la teintant de nouveaux contrastes, et en lui donnant encore et toujours plus d’épaisseur. Après un premier album autoproduit, était paru l’excellent « Luck & Accident », merveilleux opus du groupe sorti chez Talitres. C’est sur scène que j’ai découvert ce petit bijou de rock ténébreux, que j’ai ensuite écouté inlassablement pendant des mois. Puis, moins d’un an après un nouvel EP, le dernier album du groupe venait déployer ses mélodies obsédantes, en oscillant d’un rock californien gai et léger à un sombre rock new yorkais.

Sur certains morceaux, les montées en puissance vertigineuses qui explosent rappellent mon post-rock chéri. Inventifs, généreux et puissants sur scène, ils savent aussi bien donner envie de sautiller que la chair de poule l’instant d’après.

Et puis, Kim Novak, ce sera toujours le groupe à l’origine de ce qui restera pour moi l’un des meilleurs titres du rock français de ces dernières années, l’envoûtant Some Photographs.

Voici quelques titres pour les découvrir ou redécouvrir :

A commencer par mon préféré, Some Photographs (« Luck & Accident » – 2007) :

Le très beau If (live sur France 2, 2007) :

La vidéo officielle de Love Affair (« The Golden Mean » – 2011), vidéo dirigée par Thomas Aufort, réalisateur de clips pour Poni Hoax ou encore Syd Matters :

Et, parce que Kim Novak sur scène, c’était toujours un très grand moment, voici un extrait de concert à la Flèche d’Or, avec le majestueux Falling Apart (2008) :

Discographie :

  • Kim Novak (2006)
  • Luck & Accident (2007)
  • Glory (EP) (2010)
  • The Golden Mean (2011)

Des disques de très grande qualité, qui ont fait de Kim Novak une vraie belle réussite de l’indie rock français.

Voici enfin un petit documentaire sur eux, réalisé avant leur dernière prestation aux Transmusicales de Rennes en décembre 2011 :

Je leur souhaite une belle route, quelle qu’elle soit,

Totoromoon

Publicités

3 réflexions sur “KIM NOVAK

  1. Pingback: TALMA SUNS Wide-Eyed | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s