EDITORS The Weight Of Your Love

Editors_TWOYL

Paru en juillet dernier, le nouvel album des anglais d’Editors s’est fait lapider de manière quasi unanime par la critique. Alors certains vont dire que j’ai l’esprit de contradiction, ou que je cherche à tendre le bâton pour me faire battre… Car pourquoi encore, après le dernier Muse (voir ici), chroniquer un album que beaucoup trouvent mauvais ? Eh bien tout simplement parce que cet album me plaît beaucoup, à moi ! Non que je sois une fan inconditionnelle d’Editors, comme je le suis de Muse (j’avoue et j’assume), mais j’ai toujours écouté leurs disques avec plaisir. J’aime la voix caverneuse, cold-wave, de Tom Smith, les lignes de basse, et les profondeurs sombres des compositions. Et ce que j’aime sur ce quatrième et nouvel album, c’est son audace.

Certes, c’est moins sombre et moins en tensions nerveuses que ce à quoi le groupe nous a habitués, certes cela peut sembler plus facile, certains diront « plus easy listening », mais c’est tout de même extrêmement bien construit et riche d’une variété de contrastes qui font du bien et repoussent très loin l’ennui tant ils surprennent. Pour cet opus, les Editors ont dû essuyer le départ de leur guitariste et se renouveler, ce qui n’est pas chose aisée. Du rock à la pop, en passant par la folk et même les envolées de violons, les morceaux prennent des chemins divers mais se déroulent globalement dans une jolie harmonie maîtrisée, sur laquelle il est agréable de se laisser porter. La voix de Tom Smith se fait plus douce, plus apaisée, moins monochrome. Les instrumentations, très travaillées, sont plus variées et les envolées lyriques des cordes sur certains titres me touchent au coeur.

Bref, cet album n’est pas pour moi le ratage que tout le monde hue. Il est différent, audacieux, et c’est pourquoi j’ai eu envie d’écrire quelques lignes pour le défendre.

Tracklist de l’album :

  • The Weight
  • Sugar
  • A Ton of Love
  • What Is This Thing Called Love
  • Honesty
  • Nothing
  • Formaldehyde
  • Hyena
  • Two Hearted Spider
  • The Phone Book
  • Bird Of Prey

Quelques extraits :

Le titre d’ouverture, The Weight (vidéo officielle) :

Le brûlant Sugar :

Et enfin ma préférée avec ses violons (certainement la plus « bizarroïde » du disque, mais comme toujours j’assume), Nothing :

Et pour le plaisir, un ancien très beau titre en live, No Sound But The Wind (live à Rock Wechter, 2010) :

Site officiel du groupe : http://www.editorsofficial.com/

Musicalement vôtre, et au diable les rabat-joie,

Totoromoon

Publicités

6 réflexions sur “EDITORS The Weight Of Your Love

  1. Comment dire…je ne vais surement pas te contredire, certes cet album est différent, mais tout comme toi, je l’aime 😉 La voix de Tom Smith me rend même parfois fébrile tellement il me fait ressentir d’émotions variées.

  2. Pingback: Top Not Post-Rock 2013 | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s