TRAVIS Where You Stand

travis-where-you-stand

Ecrire en décembre la chronique d’un album paru en août, quelle idée saugrenue me direz-vous ? Ou plutôt, quel retard éhonté ? Eh bien je vous répondrai que je ne le regrette nullement, car s’il est un excellent album à écouter quand arrive la bise hivernale et qu’on a grand besoin de se réchauffer le coeur, c’est bien « Where You Stand », le dernier opus de Travis.

Après cinq ans d’absence, le quatuor écossais revient avec un septième album intime, tout en pop songs et ballades délicates portées par la jolie voix de Fran Healy. Et, il faut bien l’avouer, dans le domaine de la pop song, les membres de Travis sont des spécialistes, et c’est pour cela qu’on les aime.

Avec ce disque, Travis renoue avec le son clair et mélodieux qui lui est propre.

Les compositions sont classiques mais élégamment écrites et maîtrisées. La teinte mélancolique des mélodies fait le charme des certains titres qui sont autant de petits bijoux pop nous rappelant les meilleures heures du groupe. Mais au-delà de la mélancolie, il y a également sur cet album une véritable chaleur qui sait rendre la vie plus lumineuse, à l’image de Mother, titre d’ouverture gai et enlevé, agrémenté de quelques choeurs.

La présence du piano est plus marquée, laissant sur quelques morceaux les guitares au second plan, ce qui n’est pas pour déplaire à l’amoureuse des claviers que je suis. Les rythmes sont tantôt lancinants, tantôt en variations et accélérations, la batterie cédant même sa place à une boîte à rythme sur certains titre comme le minimaliste New Shoes, ou l’aérien Boxes. Le refrain fédérateur de Moving  résonne longtemps après écoute.

Au milieu du disque, de jolies ballades entêtantes et réussies, Reminder et Another Guy, se détachent de l’ensemble, comme des points d’orgue de la virée dans laquelle Travis nous emporte avec succès.

A l’issue de ces onze morceaux, c’est la très belle mélodie de The Big Screen qui, comme son nom l’indique, clôt l’album tel le générique de fin d’un joli film.

Nul doute que cet album sera très bien classé dans mon top de l’année 2013… à suivre.

Tracklist de l’album :

  • Mother
  • Moving
  • Reminder
  • Where You Stand
  • Warning Sign
  • Another Guy
  • A Different Room
  • New Shoes
  • On My Wall
  • Boxes
  • The Big Screen

Bonus tracks de l’édition deluxe :

  • Annivesary
  • Parallel Lines (Daydream)

Quelques extraits :

Mother, ouverture de l’album :

Reminder, ballade entêtante :

The Big Screen, belle clôture au piano :

Site officiel du groupe : http://www.travisonline.com/

Délicatement vôtre,

Totoromoon

Publicités

2 réflexions sur “TRAVIS Where You Stand

  1. Pingback: Top Not Post-Rock 2013 | totoromoon

  2. Pingback: TRAVIS Everything At Once à l’Alhambra | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s