APPALACHES Mòn

Appalaches_Mon

Il y a quelques temps, une nouvelle petite perle de post-rock a été déposée dans la boîte à lettres de Totoromoon. Appalaches est un groupe de post-rockeurs canadiens, formé à Montréal. Le 23 mai, ils lançaient leur premier album, « Mòn » : un bijou de post-rock instrumental, à la fois puissant, mélodieux et aérien, comme je les aime.

« On est Appalaches, et on joue fort »… c’est ainsi que le groupe aime à se présenter.

Un batteur, Ugo Bossé, un bassiste, Sébastien Legault, deux guitaristes, Mat Janson Blanchet et Mathieu Salvail, Appalaches se compose comme une formation classique de rock, qui désaccorde et détourne avec brio chacun de ses instruments pour produire le meilleur post-rock qui soit.

Sébastien et Mat ont commencé par jouer ensemble dans les années 90, dans un groupe de heavy métal, se sont perdus de vue puis retrouvés quelques douze ans plus tard. Mathieu, rockeur et DJ dans des bars, est ensuite arrivé, puis Ugo, batteur dans des groupes de black métal, les a rejoint. Au final, les quatre compères se retrouvent dans leur goût pour les sons lourds, puissants, mais aussi rythmés et pourvoyeurs d’émotions.

Appalaches, ce sont aussi de très jolis visuels dessinés, que l’on peut découvrir sur le bandcamp et le twitter du groupe ainsi que sur ses vidéos youtube.

« Mòn » est un album dans lequel on entre dès la première écoute, mais qui ne cesse de se bonifier au fil du temps. Je l’ai aimé en l’écoutant pour la première fois, mais je l’ai plus aimé encore les fois suivantes, après l’avoir apprivoisé.

Extrêmement bien construits, les cinq titres, au long des six à onze minutes qui les composent, méritent tous une attention particulière. Spotari, ouverture dont la force émerge rapidement sous la délicatesse, Nōmse, plus court mais tout en notes ciselées et aériennes, Pisðecourse, aux harmonies vibrantes et puissantes. Puis le spectaculaire Nola, ses arpèges de guitares qui démarrent sur la pointe des pieds pour exploser dans une course folle brillamment orchestrée, ses ruptures de rythmes, ses silences et ses reprises crescendo qui font émerger de superbes émotions. Et enfin Soleicare, neuf minutes d’un torrent à la mélodie impeccable, qui clôt magnifiquement cet opus.

Un album fort, à la beauté et à l’énergie ravageuses, à découvrir absolument.

A écouter :

Et à écouter et à regarder, le teaser de l’album :

Tracklist :

  • Spotari
  • Nōmse
  • Pisðecourse
  • Nola
  • Soleicare

Bandcamp : http://appalachesmtl.bandcamp.com/releases

Appalaches serait ravi de partager la scène avec des groupes français : l’invitation est lancée !

Totoromoon

Publicités

4 réflexions sur “APPALACHES Mòn

  1. Pingback: Top Post-Rock 2014 | totoromoon

  2. Honnêtement cela m’aurait bien embêté de ne pas aimé car je trouve la pochette de l’album vraiment sublime. (et oui, donc, j’ai aimé 🙂 )

  3. Pingback: APPALACHES Cycles | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s