Spécial fête de la musique : THE CURE

10484296_1521324791429752_1012463010_o

Aujourd’hui, on fête la musique. Comme l’année dernière, j’ai décidé de fêter l’événement comme il se doit, en rendant hommage à un groupe cher à mon coeur et à mes souvenirs, un groupe à la signature sonore unique au monde et qui en a influencé tant d’autres : The Cure.

Qui ne connaît pas Robert Smith et ses grands cheveux noirs ? Qui n’a jamais dansé sur ses chansons rock, ou pleuré sur ses ballades mélancoliques ? Robert Smith, le talentueux et l’inspirant… la voix la plus singulière du rock. Et puis, qui ne connaît pas Simon Gallup et sa basse mélodique envoûtante, magnifiquement mise en avant dans les compositions du groupe ? The Cure, un groupe à la musique universelle et intemporelle.

Avec un premier album sorti l’année de ma naissance, et une carrière foisonnante, les rockeurs britanniques, dont l’origine se situe dans le Sussex du milieu des années 70, ont bercé mon enfance, mon adolescence, et continuent d’accompagner ma vie d’adulte.

Entre obscurité et lumière, navigant du rock gothique à la pop dansante, le groupe, associé au mouvement new wave, n’aime pas les étiquettes. Il livre une musique intemporelle, charnelle, intense et aux larges palettes d’émotions… qui puise sa force aussi bien dans la gaieté que dans la mélancolie.

Amateur de post-rock et notamment du groupe Mogwai, Robert Smith a aussi collaboré avec des post-rockeurs que j’aime beaucoup : 65DaysOfStatic. Une raison de plus pour moi de continuer à adorer The Cure et à me reconnaître dans son univers musical.

Après deux concerts épiques au Royal Albert Hall à Londres en mars dernier (3 rappels et 45 titres joués chaque soir), le groupe a annoncé la sortie cette année de deux albums : le premier, « 4:26 Dream », double disque de 26 titres qui reprendrait les 13 morceaux réarrangés de l’album « 4:13 Dream » paru en 2008, augmentés de 13 autres titres enregistrés en même temps et restés inédits, et le second, provisoirement intitulé « 4:14 Scream », comporterait 14 morceaux inédits enregistrés lors des mêmes sessions.

Sur scène, The Cure, d’une extrême générosité avec son public, offre des prestations grandioses et fortes en émotions. Une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie.

… … …

Voici, en toute subjectivité et affectivité comme d’habitude, une sélection de morceaux cultes à écouter. J’en ai choisi un par album, suivant la chronologie :

« Three Imaginary Boys » (1979)

10:15 Saturday Night :

… … …

« Seventeen Seconds » (1980)

A Forest :

… … …

« Faith » (1981)

The Drowning Man :

… … …

« Pornography » (1982)… mon album préféré, donc 2 chansons (oui je triche…)

One Hundred Years :

A Strange Day :

… … …

« The Top » (1984)

The Caterpillar (vidéo officielle) :

… … …

« The Head On The Door » (1985)

In Between Days (vidéo officielle) :

… … …

« Kiss Me Kiss Me Kiss Me » (1987)

The Kiss :

… … …

« Disintegration » (1989)

Plainsong ayant déjà eu son article chez Totoromoon (ici), j’ai choisi Pictures Of You (vidéo officielle) :

… … …

« Wish » (1992)

Friday I’m In Love (vidéo officielle) :

… … …

« Wild Mood Swings » (1996)

This Is A Lie :

… … …

« Bloodflowers » (2000)

Maybe Someday :

… … …

« The Cure » (2004)

Taking Off (vidéo officielle) :

… … …

« 4:13 Dream » (2008)

The Only One :

… … …

Et en bonus, la collaboration de Robert Smith avec 65DaysOfStatic, pour le titre Come To Me (paru en 2010 sur l’excellent album des post-rockeurs de Sheffield « We Were Exploding Anyway ») :

… … …

Très belle fête de la musique à tous, et un grand merci à mon ami Nicolas pour les photos souvenirs du Royal Albert Hall qui illustrent cet article !

Totoromoon

10484802_1521324761429755_431835657_o

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s