5OCLOCKINTHEMORNING au Truskel

5oclockinthemorning_Truskel 12122014 (01)

5oclockinthemorning est un groupe que j’ai rencontré en 2006, alors qu’il venait tout juste de se former, à Paris. Un groupe pour lequel j’ai eu un coup de coeur immédiat.

Un groupe où le meilleur du post-rock rencontre l’immédiateté de l’émotion brute. Où le son entre force sauvage et délicatesse emporte loin, loin dans l’atmosphère de la nuit, loin juste avant que l’aube ne darde ses premiers rayons.

5oclockinthemorning, c’est avant tout un piano Rhodes et une guitare. Etienne et Aurélien, deux talents de créativité avec lesquels j’ai eu plaisir à échanger.

5oclockinthemorning_Truskel 12122014 (02)

Depuis 2006, ces parisiens ont fait vivre et évoluer leur musique en live, et donné naissance à un premier EP, l’excellent « Rail Passengers Face Strike Chaos », paru en 2009. Ils ont ensuite traversé plusieurs changements de line up, cherché plusieurs fois un nouveau batteur, subi le départ à l’étranger de leur bassiste. Récemment, ils ont également voulu enrichir leur musique de chant et inclus une chanteuse au groupe.

J’ai retrouvé un message que je leur avais écrit il y a quelques années après un de leurs concerts. C’était en 2009 juste avant la sortie de leur EP et je n’écrivais pas encore sur la musique, mais ce message traduisait et traduit encore ce que je pense de ces musiciens talentueux : « Je suis un peu neuneu parfois quand j’aime et que je ne sais pas dire pourquoi, alors je vais faire simple : j’adore. J’adore vos compositions à la fois sensibles et puissantes. J’adore la force et l’émotion qui s’en dégagent, tout en subtilités sonores étudiées et originales. J’adore sentir des influences que j’apprécie mais trouver que votre musique est quand même différente et bien à vous. Enfin, j’adore ne pas bien savoir dire pourquoi j’aime parce que c’est le signe que c’est très profond et au-delà de mon vocabulaire limité par les mots courants (il faudrait que j’invente). Je vous souhaite de rencontrer le succès que vous méritez et qu’une jolie route musicale s’ouvre à vous. J’attends avec impatience votre premier disque pour pouvoir le mettre dans mon baladeur quand je me promène dans Paris. D’ici là je continuerai d’écouter et de faire écouter, et puis je me mettrai peut-être à apprendre à jouer sur un piano Rhodes parce que tout ça m’a donné envie. »

Ils aiment Mogwai, Sonic Youth, Massiv Attack, Portishead… et composent une musique originale, tout en sensibilité et en émotions.

Depuis 2011, leurs derniers concerts et les nombreux changements, je n’avais pas revu les membres du groupe. Ils étaient de retour il y a quelques jours dans le petit bar du Truskel à Paris. Un retour qui m’a fait chaud au coeur.

5oclockinthemorning_Truskel 12122014

Ce soir là, leur chanteuse ayant eu un empêchement, le concert était instrumental, tel que les concerts de la formation originelle. Et, j’ose le dire, pour mon plus grand plaisir, car je trouve qu’ils sont extrêmement doués pour ça.

Dès les premières notes, je retrouve ces sonorités originales, à la fois brutes et subtiles. Les décibels sont au rendez-vous, le son est puissant mais clair, les mélodies toujours travaillées, les méandres de notes vertigineux. Entre post-rock, rock, trip hop, le groupe, toujours porté par le clavier et la guitare, dévoile de nouveaux morceaux aux côtés d’anciennes compositions revisitées.

Le clavier se mêle par moments à la basse, puis se détache et s’envole. La guitare se fait délicate puis abrasive. La batterie oscille entre silence et tonnerre.

L’ensemble est habité, immersif et intense.

5oclockinthemorning_Truskel 12122014 (04)

Secrètement, je me dis que c’est une chance que leur chanteuse n’ait pas pu être présente, car c’est un réel plaisir de réentendre des titres instrumentaux aussi maîtrisés. Mais je serai tout de même curieuse de découvrir les morceaux chantés une prochaine fois, et de me faire une idée de cette nouvelle corde à l’arc de ces rockeurs sensibles et charmants.

Le set se clos sur une version remaniée de January 17th, l’un des premiers titres écrits par le groupe. Longue pièce à sensations fortes, elle se développe au gré des vagues de la guitare et du clavier déjanté, embrasant littéralement l’atmosphère. Une clôture majestueuse pour un set qui signe un retour en grande forme.

Le nouvel EP de 5oclockinthemorning est prévu pour fin janvier. Inutile de dire que je l’attends avec impatience.

A écouter, « Rail Passengers Face Strike Chaos EP » :

Et un extrait live du morceau January 17th :

Bandcamp : http://5oclock.bandcamp.com/
Facebook : http://www.facebook.com/5oclockinthemorning

Totoromoon

Publicités

2 réflexions sur “5OCLOCKINTHEMORNING au Truskel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s