TANGLED THOUGHTS OF LEAVING Yield To Despair

Tangled Thoughts Of Leaving_Yield To Despair

Formé en 2004 à Perth, en Australie, Tangled Thoughts Of Leaving est un groupe versé à l’origine dans le métal progressif, tout en compositions expérimentales, voix et guitares amplifiées. Mais le quatuor australien a peu à peu fait évoluer sa musique pour tendre vers les sonorités à la fois aériennes et escarpées du post-rock.

Tangled Thoughts Of Leaving, ce sont dorénavant de longues plages instrumentales, tout en riches mélodies et en reliefs sinueux.

Teintée de jazz et d’expérimentations, sa musique m’a tout d’abord laissée perplexe. Ou plutôt devrais-je dire, le premier titre que j’en ai entendu, extrait du premier album du groupe, « Deaden The Fields », paru en 2011 après plusieurs EP et singles, m’a laissée perplexe. Landmarks, du haut de ses 17 minutes et malgré la présence appuyée du piano, s’est révélé beaucoup trop jazzy pour moi. Vraiment trop.

Mais comme un jeune homme de bon goût m’avait recommandé cet album, en me disant même qu’il « pariait un bras » que j’allais adorer, j’ai persévéré (ça m’aurait embêté qu’il perde son bras). Et j’ai bien fait. Oh oui comme j’ai bien fait. Car les cinq titres suivants sont tout simplement fantastiques.

Le piano y est merveilleusement mis en avant, et les improvisations du premier morceau cèdent la place à des constructions ingénieuses, à la puissance et à la beauté ravageuses. Entre délicatesse et guitares noisy, Tangled Thoughts Of Leaving a trouvé sa voix.

Il y a tout juste quelques jours, le groupe a sorti son deuxième album. Intitulé « Yield To Despair », celui-ci explore encore de nouveaux sons, à l’abord plus puissants et chaotiques. Ici, les riffs de guitares ciselés se transforment en véritables murs de sons, tandis que les percussions et le piano s’affrontent dans des combats d’émotions en forme de montagnes russes.

L’ensemble est moins mélodique et plus rageur que sur l’opus précédent, par moment aussi plus brouillon, et je regrette que le piano soit moins mis en avant, car très souvent englouti par les percussions. Mais le disque, du haut de ses cinq très longues plages, n’en demeure pas moins extrêmement riche et fort d’une belle intensité.

Bref, je vous recommande chaudement l’écoute de ces deux albums, hautement dramatiques, à découvrir.

En mars, les Tangled Thoughts Of Leaving ont partagé la tournée australienne des géniaux anglais de 65DaysOfStatic. Il seront le 15 mai en concert au Dunk ! Festival, mais malheureusement pour le moment aucune date n’est annoncée en France. A guetter de près.

Pour découvrir l’album :

Tracklist de « Yield To Despair » :

  • The Albanian Sleepover – Part One
  • The Albanian Sleepover – Part Two
  • Shaking Off Futility
  • Downbeat
  • Yield To Despair

Discographie :

  • Tiny Fragments (EP – 2008)
  • Split CD avec Sleepmakeswaves (2009)
  • Contextually Inept (Single – 2010)
  • Deep Rivers Run Quiet (Single – 2011)
  • Deaden The Fields (2011)
  • Failed By Man And Machine (EP – 2011)
  • Downbeat (Single – 2014)
  • Yield To Despair (2015)

Site web : http://tangledthoughtsofleaving.com/
Bandcamp : http://music.tangledthoughtsofleaving.com/

Totoromoon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s