BALTHAZAR Thin Walls

Balthazar_Thin Walls

« Une pop scintillante, entre mélodies envoûtantes et magnifiques refrains à quatre voix. On en redemande. » Telles sont les phrases d’accroche apposées sur le nouvel album des belges de Balthazar. Or, parfois, les phrases d’accroche en font trop, vraiment trop. Et la déception qui suit est à la mesure de tous les espoirs placés dans l’écoute frénétique qui suit. Mais, ici, point de déception. Au contraire. Une adhésion immédiate qui donne envie, passé le cap de la première écoute, de réécouter le disque plus attentivement. Car on soupçonne que c’est à mesure des lectures successives qu’il prendra tout son sens. Et c’est bel et bien le cas.

Une guitare, une basse, une batterie, des synthétiseurs, des voix et un violon, telle est la composition originale de Balthazar. Pour son troisième album, « Thin Walls », paru fin mars, le groupe s’est éloigné de son processus créatif habituel. En effet, alors que « Applause » (2010) et « Rats » (2012) avaient été créés à la maison, de façon lente et réfléchie, « Thin Walls » a vu le jour tandis que le quintette sillonnait le monde pour la tournée intense et chargée de son deuxième album. Dans une interview, les musiciens disent qu’ici les chansons ont été écrites « dans un état brumeux et hyperactif, entre les concerts », dans un environnement moins intime. Ils ont dû « trouver une nouvelle façon d’écrire pour ce disque », et « cet état de flux constant a donné à ces chansons une vraie rage de vivre ».

Cette rage de vivre se ressent à chaque instant dans « Thin Walls », ces murs fins qui créent le manque d’intimité. Il y a ici une spontanéité, une émotion venue directement des tripes et non de la tête. Pour cet opus, le groupe a pour la première fois travaillé avec un producteur, Ben Hillier, producteur notamment de Depeche Mode et de Blur. Et cette collaboration leur a offert tout l’espace nécessaire pour se concentrer pleinement sur leur musique. Et offrir un album merveilleusement réussi, qui prend de l’épaisseur à chaque écoute.

Les mélodies sont élégantes et hypnotiques, la voix traînante et grave, et le violon lancinant. Entre pop et rock, l’angoisse et la peur côtoient l’espoir et l’amour, thèmes chers aux deux auteurs compositeurs de Balthazar, Jinte Deprez et Maarten Devoldere. Les orchestrations, délicates et subtilement travaillées, tout en grâce et en apparente simplicité, mettent en valeur ces thèmes à la fois essentiels et emprunts de gravité.

Après l’ouverture à la fois légère et mélancolique du disque, Decency, j’aime l’enchaînement des trois titres Then What, Nightclub et Bunker, obsédants et sensuels. Les rythmes sont élégamment chaloupés, les mélodies rêveuses tandis que les voix se rejoignent en choeurs et que la basse est joliment mise en avant. Puis les morceaux se déroulent, cohérents et chaleureux, tout aussi pleins de spleen que d’énergie, jusqu’au final en forme d’appel théâtral, doux-amer et poignant de True Love. Original, un brin inquiétant, et savoureux à souhait.

Le groupe est actuellement en tournée et sera notamment en concerts en France le 30 mai à Laval, le 13 juin à Servon et le 9 juillet à Lyon dans le cadre des Nuits de Fourvière. Il vient également d’être annoncé pour le 29 juillet au festival Rock en Seine (toutes les dates de la tournée sur le site web du groupe).

A regarder et à écouter, la vidéo officielle de Then What :

Tracklist :

  • Decency
  • Then What
  • Night Club
  • Bunker
  • Wait Any Longer
  • Dirty Love
  • Last Call
  • I Looked For You
  • So Easy
  • True Love

Site web : http://www.balthazarband.be/

Totoromoon

Publicités

Une réflexion sur “BALTHAZAR Thin Walls

  1. Pingback: Top Not Post-Rock 2015 | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s