THERE WILL BE FIREWORKS The Dark, Dark Bright

There Will Be Fireworks_The Dark Dark Bright

Quoi de mieux que de parler d’un groupe qui promet des feux d’artifice, le jour où celui qui a mis des feux d’artifice dans ma vie s’apprête à souffler ses bougies ?

There Will Be Fireworks est un groupe au nom prometteur, composé de cinq comparses venus de Glasgow, et officiant depuis 2009 dans un rock teinté de folk et de post-rock.

Paru en 2013, près de cinq ans après un premier album éponyme, « The Dark, Dark Bright » est le deuxième album du groupe. Un album entre rock et folk, mais qui puise largement son inspiration dans les constructions et sonorités post-rock. Ici, les mélodies sont ciselées, les orchestrations travaillées tout en subtils crescendos et la voix oscille entre délicatesse et intensité rageuse. Un accord parfait pour un disque savoureux, à découvrir.

« The Dark, Dark Bright », tout en clairs-obscurs, porte son titre à merveille. Fait de reliefs savamment orchestrés, il se déploie le long de 12 morceaux portés par des paroles que le groupe a eu à coeur de composer avec soin. Tour à tour, la lumière s’assombrit, puis l’obscurité devient éclats de brillance, imperceptiblement. Une sorte de mélancolie douce se dégage ainsi de ce disque où clarté et obscurité se confondent dans des dégradés de couleurs et d’émotions.

Le premier titre, And Our Hearts Did Beat, s’ouvre sur un monologue samplé, qui se tait pour faire place à la voix et à la guitare acoustique, qui se tait à son tour pour faire place aux violons puis aux nappes de claviers synthétiques. Quelques deux minutes trente d’introduction qui permettent de plonger dans l’atmosphère singulière et envoûtante de cet opus inspiré. Dès le deuxième titre, River, un flot d’intensité dévale le long d’une mélodie joliment accrocheuse. La batterie s’emballe et la voix enrage. Le calme revient avec Roots et le retour de la guitare acoustique. La voix se pose de nouveau, délicate. Puis vient Youngblood, merveilleux titre à l’apothéose finale digne des plus belles compositions de post-rock. La voix chante, la guitare étincelle, puis le rythme s’emballe et les instruments s’entremêlent dans une montée en puissance magistrale. Mon morceau préféré du disque. L’apaisement revient de nouveau avec les violons et les choeurs de Ash Wednesday, morceau à la sensibilité à fleur de peau. So Stay Close achève avec brio cette première partie du disque, riche de beaux moments d’emphase et d’une belle intensité.

Après ces six titres à l’enchaînement sans faille, la deuxième partie de l’opus semble un peu plus pâle. Plus folk, plus douce, un peu moins escarpée. Toutefois, il demeure dans chaque titre une sensibilité qui n’en finit pas de séduire.

There Will Be Fireworks nous promettait des feux d’artifice, il ne nous a pas menti.

Voici Youngblood (vidéo officielle) :

Tracklist :

  • And Our Hearts Did Beat
  • River
  • Roots
  • Youngblood
  • Ash Wednesday
  • So Stay Close
  • Lay Me Down
  • Here Is Where
  • Your House Was Aglow
  • South Street
  • Elder And Oak
  • The Good Days

Site web : http://www.therewillbefireworks.com/
Bandcamp : https://therewillbefireworks.bandcamp.com/

Un très heureux anniversaire à mon grand petit mari chéri, et une très belle journée à vous tous, en musique évidemment.

Totoromoon

Publicités

3 réflexions sur “THERE WILL BE FIREWORKS The Dark, Dark Bright

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s