KOVLO Timelapse

Kovlo_Timelapse

Quintet suisse, les post-rockeurs de Kovlo ont déjà deux albums et une bande originale de film à leur actif. Pour ma part, je viens de les découvrir avec ce nouvel album paru il y a quelques jours chez Fluttery Records, « Timelapse ». Un album aux sonorités ciselées, entre lumière et obscurité, à découvrir.

Les cinq titres de l’album font chacun référence à un événement survenu le jour de la naissance d’un des cinq membres du groupe. Faits politiques marquants, catastrophes climatiques, attaques terroristes… ces morceaux ancrés dans l’histoire se font les conteurs d’événements invitant à un voyage dans le temps. Récits sans paroles, narrés au moyen des seuls sons de leurs instruments.

Walesa, l’ouverture du disque, fait ainsi écho à l’investiture du président polonais Lech Walesa. Ici, l’application de Kovlo a travailler sur les textures sonores se fait tout de suite prégnante. Ce morceau, le plus court de l’album bien qu’il dure tout de même près de six minutes, est une belle entrée en matière. Il préfigure ce que sera la suite du disque, de l’espoir teinté de désespoir, de la légèreté teintée d’angoisse. Les guitares dessinent de la dentelle et scintillent, tandis que la batterie émet des rythmes chaloupés qui font peu à peu s’envoler le morceau. Mais la lumière de ce premier titre est vite obscurcie par le deuxième morceau de l’album. Opec Raid, intitulé d’après la prise d’otage perpétrée par le terroriste Carlos au siège de l’OPEP, s’ouvre sur une plage expérimentale, drone lancinant qui se meut lentement et dont finit par s’extraire une mélodie répétitive et envoûtante. Le désespoir s’étire au son d’une guitare poignante. Puis les sonorités se font de nouveau plus légères, intégrant lentement de nouvelles mélodies aériennes. Douze minutes lentes et belles, qui gagnent en profondeur au fur et à mesure du déploiement du morceau.

The Dakota Killing, morceau bonus qui n’est pas présent sur le vinyl mais que vous trouverez sur le CD ou sur la version digitale, évoque la mort de John Lennon, tandis que Suez, le morceau suivant, rappelle la réouverture du célèbre canal. Les guitares chantent et se répondent, dans ces morceaux plutôt monocordes, qui n’explosent jamais vraiment, mais dont les paysages sonores demeurent beaux dans leur délicatesse.

Enfin, Lake Nyos, le dernier morceau, fait référence à l’éruption meurtrière du volcan camerounais du lac Nyos. Plus corrosif que ses prédécesseurs, il s’ouvre sur des guitares sombres et vibrantes, puis déploie une jolie mélodie, entre force et douceur, superpositions de nappes de guitares et silences. Une clôture d’album aux reliefs et à l’intensité réussis.

« Timelapse » est un album à dominante de douceur et de rythme lents, un album de post-rock classique mais habilement réalisé, à savourer à la nuit tombée.

Voici la jolie vidéo de Walesa :

Et pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • Walesa
  • Opec Raid
  • The Dakota Killing
  • Suez
  • Lake Nyos

Site web : http://www.kovlo.com/
Bandcamp : https://kovlo.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/KOVLO

Kovlo sur le site de Fluttery Records : http://www.flutteryrecords.com/flttry098

Totoromoon

Publicités

2 réflexions sur “KOVLO Timelapse

  1. Pingback: Kovlo: Timelapse – Blog à part

  2. Pingback: Top Post-Rock 2016 | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s