BEARS OF LEGEND Ghostwritten Chronicles

Bears Of Legend_Ghostwritten Chronicles

Bears of Legend est un collectif canadien au lyrisme épique et poétique. Après « Good Morning, Motherland », un premier album paru en 2012, le septuor est de retour avec « Ghostwritten Chronicles ». Mélange de folk, de rock progressif et de musique classique, ce nouvel album, paru en avril dernier au Québec mais qui sortira en France en mars, est une petite pépite à conserver précieusement pour traverser l’hiver sans frémir. Je suis instantanément tombée sous son charme, et je vous invite vivement à le découvrir.

« Ghostwritten Chronicles » est un album concept qui nous fait voyager en mer. A l’image de la pochette du disque et des illustrations qui composent son livret, ses 13 titres racontent des histoires hautes en couleurs et propices à l’évasion. Océan, sirènes et vieux voiliers sont le décor de ces pièces en forme de contes musicaux inspirées du journal de bord d’un mystérieux marin.

Bears of Legend porte avec brio ses mélodies au son d’instruments traditionnels et d’orchestrations majestueuses. Guitares, batterie, violoncelle, contrebasse, piano, xylophone mais aussi accordéon, banjo et ukulélé s’accordent pour transporter l’auditeur. Le style est original et le voyage grisant.

Ici, à l’exception d’un seul titre, le chant est en anglais. Mais par moments, au détour d’une mélodie d’accordéon, je retrouve dans « Ghostwritten Chronicles » l’atmosphère de cabaret chaleureuse que j’aimais chez les français des Têtes Raides. Et je vogue avec plaisir au gré de ses refrains accrocheurs, de ses eaux tumultueuses et de ses flots mélodieux.

Les thèmes orchestraux, les arrangements, les harmonies vocales, tout ici est à la fois intense et poétique. Harmonieusement construit et mélodieux à souhait. J’aime particulièrement le beau The Arkansas River et son envolée lumineuse. J’aime aussi la rythmique chaloupée de When I Saved You From The Sea, et la simplicité fraîche et efficace du joli Beside Me. Mais chaque titre déploie une saveur particulière. On se laisse conter des histoires fantastiques, on valse, on chante, tandis qu’une jolie énergie traverse l’ensemble du disque.

Une touche de féérie pour un voyage musical réussi.

Bears of Legend sera en tournée en Europe au printemps, avec notamment un concert à Paris, le 2 avril, au Pan Piper. J’y serai et j’espère vous y retrouver nombreux.

A écouter et à regarder, la vidéo de When I Saved You From The Sea :

Et pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • Be Mine, All Mine
  • The Arkansas River
  • When I Saved You From The Sea
  • We’re Dead
  • Challenge Me
  • Encore
  • You
  • Beside Me
  • Hell No
  • She Breaks Me Down
  • We Rise
  • In The Middle Of The Sea
  • Loved (The Chance)

Site web : http://www.bearsoflegend.com/

Bandcamp : https://bearsoflegend.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/bearsoflegend

Très bon dimanche à tous, en musique évidemment.

Totoromoon

Publicités

Une réflexion sur “BEARS OF LEGEND Ghostwritten Chronicles

  1. Pingback: Top Not Post-Rock 2016 | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s