MAYBESHEWILL au Batofar

Maybeshewill Batofar 26.03.2016 Totoromoon (8)

En ce samedi orageux de mars, la tournée d’adieux des post-rockeurs anglais de Maybeshewill faisait escale à Paris, sur le Batofar, pour le dernier concert français du groupe, après 10 ans d’une jolie carrière.

C’est en octobre 2015 que le quintet de Leicester annonçait sur son site web sa décision d’organiser la dernière tournée de sa carrière (les explications du groupe ici). Une bien triste nouvelle pour les fans de ce groupe talentueux, usant des samples et des montagnes russes d’émotions fortes avec brio.

24 dates dont une date aux Etats-Unis, et une seule date en France. Ce 26 mars, au Batofar, c’était aussi la dernière date du groupe avant son retour pour d’ultimes concerts en Angleterre. Une soirée marquée par l’émotion.

Maybeshewill Batofar 26.03.2016 Totoromoon (1)

Pour sa date française, Maybeshewill était accompagné de deux premières parties : les anglais de Waking Aida pour lesquels il s’agissait du 10e et dernier concert avec le groupe, et les français de Fall of Messiah.

Avant qu’on ne m’en fasse encore le reproche, je précise d’emblée que je ne chroniquerai pas les premières parties de cette soirée pour la simple raison cette fois que je n’ai pas pu y assister. Ce sont des choses qui arrivent quand on travaille le week-end, qu’on a un emploi du temps légèrement chargé, et que les concerts commencent, en outre, bien plus tôt qu’on ne le pensait (Le Batofar ne m’ayant jamais répondu quand je leur ai demandé le timing de la soirée). Je connaissais déjà Fall of Messiah, je regrette donc surtout de n’avoir pu entendre que quelques minutes des anglais de Waking Aida que je ne connaissais pas encore et que j’aurais aimé pouvoir découvrir davantage sur scène, mais ce sera sans doute pour une prochaine fois.

A l’heure où Maybeshewill installe ses instruments sur scène, la salle est archi comble, pleine de fans venant acclamer une dernière fois ces musiciens chers à leurs coeurs.

Maybeshewill Batofar 26.03.2016 Totoromoon (2)

Quand résonnent les premières notes de Opening, morceau d’ouverture du sublime « I Was Here for a Moment, Then I Was Gone », l’excitation dans la salle est déjà palpable. Le clavier ouvre la danse, bientôt rejoint par les guitares et la batterie. La basse est tonitruante et le son extrêmement puissant. Heureusement qu’un de mes gentils compagnons de soirée a eu la générosité de me dépanner d’une paire de bouchons d’oreilles parce que j’avais oublié les miens et que je pense que j’y aurais laissé un tympan, voire deux.

Le groupe est à la fois heureux et ému. Remerciant longuement et chaleureusement le public, et exprimant à plusieurs reprises sa joie d’être là, avec des fans fidèles. Ceux qui étaient déjà au Petit Bain en 2014, ceux qui étaient au Glazart en 2011…

On danse, on saute, on crie. Les morceaux s’enchaînent, dans des vagues sonores aux vibrations fortes et intenses.

Maybeshewill Batofar 26.03.2016 Totoromoon (7)

Le set est finalement plutôt court, mais se termine dans une belle apothéose avec mon morceau favori du groupe, le fameux Not for Want of Trying, paru en 2008 sur l’album du même nom, qui est aussi le premier LP des post-rockeurs anglais. Sauvage et magistral, ce titre fait souffler un vent de liesse dans la petite salle survoltée.

Quelques salves de hurlements plus tard, le groupe revient sur scène jouer son ultime rappel, composé encore de deux titres de son premier album, l’explosif Seraphim & Cherubim, et le superbe He Films the Clouds Pt 2. Ce morceau, sans nul doute le plus poétique du groupe, où le chant enfantin est repris en choeur par la salle entière, clôt la soirée sur une note chargée en émotions, me faisant monter les larmes aux yeux.

Maybeshewill Batofar 26.03.2016 Totoromoon (6)

Le dernier concert de la tournée d’adieux de Maybeshewill aura lieu le 15 avril à Londres, célébrant la fin de 10 années de compositions musicales inspirantes pour bien d’autres artistes du genre.

Setlist du concert, Le Batofar 26/03/2016 :

  • Opening
  • Take This to Heart
  • Co-Conspirators
  • Red Paper Lanterns
  • All Things Transient
  • In Another Life, When We Are Both Cats
  • Accolades
  • In Amber
  • Sanctuary
  • Critical Distance
  • In the Blind
  • To the Skies from a Hillside
  • Not for Want of Trying

Encore :

  • Seraphim & Cherubim
  • He Films the Clouds Pt. 2

A écouter, le fameux Not For Want of Trying :

Site web : http://www.maybeshewill.net/

Totoromoon

Publicités

2 réflexions sur “MAYBESHEWILL au Batofar

  1. Pingback: MES CONCERTS 2015/2016 | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s