BRAVERY IN BATTLE & THE OPEN ORCHESTRA The House We Live In au Café de la Danse

Bravery In Battle_Café de la Danse_01.01.2016_Totoromoon (3)

Ce mercredi 1er juin, le Café de la Danse accueillait une expérience engagée, musicale et visuelle inédite : le vidéo-concert de Bravery In Battle & The Open Orchestra. Intitulée « The House We Live In », cette création artistique originale interroge nos liens au monde et à la nature, et fait dialoguer images et sons, entre post-rock lumineux et musique orchestrale.

J’ai eu la chance d’assister à la première représentation publique donnée par le collectif parisien, et la soirée était tellement merveilleuse que j’ai bousculé tout mon planning de chroniques pour pouvoir vous en parler sans trop tarder, et peut-être vous donner envie à vous aussi de vous pencher sur ce très beau projet.

Car, comme l’avait promis Romain Meril, producteur du spectacle, dehors il pleuvait et il faisait froid, mais à l’intérieur de la salle le soleil était bien là. Et, pleins d’espoirs, on a refait le monde.

Bravery In Battle_Café de la Danse_01.01.2016_Totoromoon (1)

A l’origine, Bravery In Battle est un collectif parisien fondé en 2010, mené par le compositeur Paul Malinowski. Il est composé de six musiciens, passionnés de post-rock instrumental et de longues compositions atmosphériques orchestrales. J’avais eu l’occasion de les entendre en première partie des post-rockeurs chinois de Wang Wen à l’Espace B en 2015.

Deux guitares, deux claviers, une basse, une batterie, mais aussi de nombreux arrangements pour cordes font le sel des compositions aux mélodies joliment travaillées de Bravery In Battle. Des compositions qui se déploient entre lumière et obscurité, empreintes d’une jolie et douce mélancolie.

Avec « The House We Live In », Bravery In Battle donne forme à un projet mûri de longue date. Depuis des années, ils disaient en effet se sentir « à l’étroit dans l’utilisation de la musique seule comme moyen d’expression », ils disaient vouloir « abolir les frontières et mélanger des médiums et des disciplines qui ne se rencontrent pas ou peu : la musique, la poésie, la voix parlée, la vidéo live, le post-rock, les instruments classiques, les sciences, l’écologie politique, le documentaire »… Chose faite avec la réalisation de cette création audacieuse et les témoignages d’hommes et de femmes engagés qu’ils ont recueillis et habilement mis en images.

Sur la scène du Café de la Danse, Bravery In Battle est accompagné de The Open Orchestra, un orchestre classique de huit musiciens. Deux violons, un alto, un violoncelle, deux trompettes et deux trombones se joignent aux instruments des post-rockeurs parisiens. Ceux-ci n’en sont pas à leur coup d’essai avec un orchestre classique, puisqu’ils ont déjà joué en 2014 à la Maison de la Radio avec seize musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Radio France.

J’ai toujours dit que le post-rock était un cousin de la musique classique : cette superbe soirée au Café de la Danse et les sublimes pièces de Bravery In Battle ne l’ont pas démenti. Post-rock lumineux et musique orchestrale se sont mariés ici à bonheur, pour le plus grand plaisir d’un auditoire immédiatement charmé. Et le monde sans frontière rêvé par les post-rockeurs parisiens a bel et bien pris vie.

Bravery In Battle_Café de la Danse_01.01.2016_Totoromoon (4)

Spectacle engagé pour la planète et pour l’humanité, « The House We Live In » est inspiré et inspirant. Ici, images et sons s’assemblent à la perfection : la musique n’accompagne pas simplement les images et les témoignages, elle leur donne vie. De l’astrophysicien Hubert Reeves à l’actrice Mélanie Laurent, en passant par les écologistes Paul Hawken et John Francis, de nombreuses personnalités soucieuses du rapport de l’homme à son environnement défilent sous nos yeux, prêtant leurs voix et témoignant en faveur de la vie et de notre avenir. Ces voix deviennent des mélodies en forme de plaidoyer pour la vie. Une vie plus harmonieuse, dans un monde plus généreux.

Sans donner de leçons, mais tout en finesse et en optimisme, les vidéos sont belles et réalisées avec intelligence. Pleines d’un espoir que la musique porte superbement. Faisant monter les émotions crescendo.

Le glockenspiel danse, les cloches carillonnent, tandis que guitares, cordes et cuivres se joignent dans des compositions qui savent se faire aussi légères qu’intenses. Mélancoliques et joyeuses à la fois. Une ode à la vie de toute beauté.

Bravery In Battle_Café de la Danse_01.01.2016_Totoromoon (5)

« The House We Live In » sera le premier album de Bravery In Battle. Sa parution est prévue à l’automne et je l’attends déjà avec impatience.

Le projet sera prochainement en tournée en Chine, et très certainement également présenté à Nantes fin septembre, puis lors d’une tournée en France en 2017, à l’occasion de la sortie de l’album. Je ne manquerai pas bien sûr de vous tenir au courant afin que vous puissiez vous rattraper si vous l’avez manqué à Paris.

A découvrir, le trailer de la soirée :

Et le teaser mettant à l’honneur l’astrophysicien Hubert Reeves :

Et à réécouter en attendant la sortie de l’album, le teaser du premier EP de Bravery In Battle, « The Bells [Muted] » :

Site web de Bravery In Battle : http://www.braveryinbattle.org/
Facebook : https://www.facebook.com/braveryinbattle/

Site web de The House We Live In : http://thehousewelivein.org/
Facebook : https://www.facebook.com/thehousewelivein/

Totoromoon

The House We LIve In_Totoromoon

Publicités

Une réflexion sur “BRAVERY IN BATTLE & THE OPEN ORCHESTRA The House We Live In au Café de la Danse

  1. Pingback: MES CONCERTS 2015/2016 | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s