EXPLOSIONS IN THE SKY au Trianon (Paris) et au Berns (Stockholm)

Explosions In The Sky_Trianon_09.06.2016_Totoromoon (10)

Voilà plus de quatre ans que j’attendais le retour en France des post-rockeurs les plus chers à mon coeur. Quatre années d’attente ponctuées par les sorties de belles bandes originales de film et d’un récent album qui n’a pas réussi à convaincre tous leurs fans mais qui, pour ma part, m’a enchantée, confirmant la place de numéro 1 qu’ils occupent dans mon coeur depuis de nombreuses années (ma chronique de « The Wilderness » à lire ou à relire ici).

Explosions In The Sky est un groupe qui n’a pour moi aucun égal. Un groupe qui a créé un son unique au monde, source d’inspiration pour de nombreux autres musiciens dans son sillage. Un groupe qui, avec une poignée d’autres, est à l’origine de ce genre fabuleux qu’est le post-rock.

C’est aussi un groupe dont la musique prend tout son sens en live. Un groupe qui sait admirablement sublimer ses morceaux sur scène. Procurant des émotions sensationnelles. Sachant convaincre même les moins convaincus. Car, à moins d’avoir un coeur de pierre ou d’être pétri de mauvaise foi, impossible de ne rien ressentir lors d’un de leurs concerts. Pour l’hypersensible que je suis, ce sont des larmes assurées à chaque fois. Alors évidemment, quand ont été annoncées les dates de leur tournée mondiale, avec passage à Paris, puis à Stockholm où je devais aller en vacances, je me suis ruée sur les billets.

Au Trianon, ce fut mon 4e concert d’Explosions In The Sky, et sans aucun doute le plus mémorable. D’abord parce que cette salle est sans conteste la plus parfaite des salles parisiennes. Joli théâtre à l’italienne tout de velours rouge vêtu, elle propose 1000 places réparties entre une belle fosse et deux niveaux de balcons, et dispose d’une acoustique irréprochable, parfaite pour les sons aériens du post-rock. Ensuite parce que le set offert ce 9 juin par les post-rockeurs texans fut le plus inouï que j’aie jamais entendu. Et enfin parce que j’ai eu la chance incroyable, alors que le concert était terminé depuis 2h et que je rentrais après avoir bu un verre avec des amis, de rencontrer mon idole le guitariste Munaf Rayani dans la rue… Munaf, celui qui, à chaque concert du groupe en France, prend le micro pour dire quelques mots en Français et lancer le show en annonçant : « Nous sommes les Explosions Dans Le Ciel ». Munaf, mon héros, qui a pris le temps d’écouter avec bienveillance les quelques mots que je lui ai bafouillés, toute émue, avec mon plus affreux accent anglais, et qui a désormais une carte de visite « Totoromoon » dans la poche de sa veste. Munaf dont la gentillesse m’a emplie le coeur de bonheur.

Alors, à aller voir les Explosions In The Sky en concert deux fois en quelques jours, à arborer fièrement le tee-shirt du groupe, et à me faire prendre en photo tout sourire baba dehors avec Munaf, il paraît que je vire groupie. Sans doute. Loin d’en avoir honte, je l’assume totalement. Car virer groupie d’un groupe au talent, à la générosité et à la gentillesse exemplaires, me comble de joie. Je persiste à croire que si le monde était plus plein de groupes véhiculant une image comme la leur, il n’en serait que meilleur.

Ce 9 juin, à Paris, les Explosions In The Sky ont offert à leurs fans une soirée à leur image : magique. Et, à voir tous les sourires béats croisés à la sortie du concert, je crois que je ne suis pas la seule à le penser.

Explosions In The Sky_Trianon_09.06.2016_Totoromoon (2)

Il est très tôt quand j’arrive au Trianon. Il faut ce qu’il faut pour réussir à être assise à ma place favorite, au milieu du 1er rang du 1er balcon. Je compte 12 personnes devant moi dans la file d’attente. Avec un peu de chance, ce seront des fans hardcore (et plus jeunes que moi) qui se précipiteront contre la scène… Quand les portes s’ouvrent, mon voeu se réalise : me voilà assise à ma place favorite, aux premières loges pour voyager dans le ciel.

Les nantais de Papier Tigre ouvrent la soirée de leur math-rock déjanté. Leurs rythmes sont originaux et endiablés, mais l’ensemble ne parvient pas à me convaincre totalement. J’attends la suite avec impatience.

Enfin, un peu avant 21h, mes Texans préférés entrent en scène. La salle est pleine à craquer et l’ambiance est brûlante avant même les premières notes entamées. Les fans de la première heure sont là, tous hurlements dehors. Munaf s’approche du micro, s’excuse comme toujours de ne pas bien parler Français, mais s’essaie à quelques phrases. Le public tout entier est déjà sous le charme. Et mon coeur fait déjà des bonds.

Débute alors la symphonie post-rock dont seuls les Explosions In The Sky ont le secret. Les morceaux s’enchaînent sans aucune interruption, portés par de somptueux jeux de lumières et joués comme une seule pièce, de subtiles transitions reliant chacun des titres entre eux.

De la quiétude à l’explosion, 1h30 d’émotions fortes et de bonheur à l’état pur.

Explosions In The Sky_Trianon_09.06.2016_Totoromoon (9)

Le set s’ouvre sur le premier morceau du nouvel album, Wilderness. Un morceau que j’adore et que je suis heureuse d’entendre d’autant que le groupe ne l’a pas joué régulièrement sur les précédentes dates de sa tournée. D’emblée, l’univers du groupe prend forme dans le scintillement de ses sons uniques au monde. Et ce nouveau morceau, transcendé par le live, prouve qu’il n’a pas perdu de sa superbe. Bien au contraire.

Vient ensuite le beau Catastrophe And The Cure et sa batterie virevoltante, puis le puissant et majestueux Greet Death, extrait du premier album du groupe. Un morceau vieux de 15 ans, dont les abrasions de guitares n’ont pas pris une ride, et que l’auditoire accueille fiévreusement. Deux jolis nouveaux morceaux lui font suite, The Ecstatics et Logic Of A Dream. Les nouvelles sonorités audacieuses ne dépareillent nullement sur scène avec les morceaux iconiques du groupe, en témoigne l’enchaînement avec le magistral The Birth And Death Of The Day, puis avec le sublime With Tired Eyes, Tired Minds, Tired Souls, We Slept, autre extrait du premier album du groupe, que je suis ravie d’entendre. Sublimes pièces taillées pour le live, ces deux dernières sont ovationnées par le public. Les guitares ondulent en choeur, déployant des ondes qui s’infiltrent dans chaque pore de la peau… le mariage des notes à la fois sensibles et intenses est tout simplement extraordinaire.

L’harmonie entre les cinq musiciens est parfaite, leur richesse technique et leur présence scénique remarquables. Les mots sont inutiles, les corps et les instruments s’expriment divinement.

Explosions In The Sky_Trianon_09.06.2016_Totoromoon (3)

Du recueillement mélancolique aux envolées célestes, le quintet déroule ce soir une setlist prodigieuse, alternant à bonheur nouveaux et anciens morceaux et me comblant de joie. Le récent Colors In Space vient me surprendre de ses nappes synthétiques enchanteresses, avant que le délicat Your Hand In Mine ne lui réponde avec grâce. Le puissant Disintegration Anxiety explose ensuite, interprété avec brio par les post-rockeurs texans, qui lui donnent tout son sens en live.

Quand les décibels s’estompent, l’atmosphère dans la salle est religieuse. L’auditoire respectueux et attentif. Les guitares déploient leur dentelle, les notes s’envolent. Puis le sol tremble et les cris font rage tandis que résonnent les déferlantes attendues. Le son est tel que les Explosions In The Sky en ont le secret : merveilleusement clair, merveilleusement beau, merveilleusement émouvant. Des notes les plus douces aux explosions les plus intenses, il reste cristallin. Tout à la fois en pureté et en puissance. Sensationnel.

Le jeu de lumières, lui aussi, est somptueux. Un rideau de leds laisse deviner les musiciens, changeant de couleur, tournoyant ou s’estompant pour les dévoiler totalement. Les projecteurs explosent au gré des explosions de guitares et de percussions, traduisant en lumières les voyages musicaux offerts par le groupe. Le show est travaillé et éblouissant.

Explosions In The Sky_Trianon_09.06.2016_Totoromoon (8)

Quand se fait entendre le premier accord de The Only Moment We Were Alone, mon coeur se soulève de nouveau. Ce morceau, mon favori, iconique et monumental, vient clore le set de ses montagnes russes de sonorités extraordinaires, portant le voyage à son paroxysme. Très haut dans le ciel. La décharge d’émotions est à son comble, les larmes ruissellent sur mes joues. Je suis là, émerveillée, tout en haut dans le ciel.

Quelques minutes plus tard, les musiciens saluent un à un la salle, sous un déluge d’applaudissements. Toute le public est debout, du sol aux balcons, battant des mains et des pieds à tout rompre.

Explosions In The Sky_Trianon_09.06.2016_Totoromoon (5)

Les lumières sont rallumées depuis longtemps, les rideaux dévoilent les caisses du matériel prêt à être rangé, mais l’auditoire ne se résout pas à quitter la salle. Hurlant, applaudissant et levant les bras. Le sol du Trianon n’en finit pas de trembler. C’est alors que Munaf revient sur scène. Il semble abasourdi par l’accueil parisien. Sa voix chargée d’émotion remercie chaleureusement le public, encore et encore, et promet que les Explosions Dans Le Ciel reviendront bientôt nous enchanter de nouveau.

Dehors, les mots manquent pour exprimer ce que chacun a ressenti ce soir. Les âmes planent encore très haut, mais les sourires sont sur toutes les lèvres. La communion entre la musique et le public ce soir a été parfaite. La prestation de mes post-rockeurs préférés, d’une beauté rare, a confirmé la place de choix qu’ils occupent dans mon coeur. Nul doute que cette soirée restera à jamais gravée dans les mémoires de ceux qui ont eu la chance de la vivre.

Explosions In The Sky_Berns_14.06.2016_Totoromoon (2)

A Stockholm, sous les majestueux lustres du Berns, l’ambiance dans le public est un peu moins fiévreuse qu’à Paris, mais la setlist est exactement la même, et ce pour le plus grand bonheur de mes tympans. Car il s’agit sans conteste de la plus belle setlist du Wilderness Tour.

Les mêmes merveilleuses émotions m’agitent, si ce n’est que cette fois, les larmes me gagnent dès les premières notes de The Birth And Death Of The Day… et n’en finiront plus, jusqu’au bout d’un set de nouveau sensationnel.

Une fois de plus, les Explosions In The Sky déploieront à merveille leur talent, leur énergie et leur générosité sur scène. Portant très haut les couleurs de leur musique au savoir-faire et à la magie inégalés, au gré d’éblouissantes émotions live.

Explosions In The Sky_Berns_14.06.2016_Totoromoon (1)

Setlist des concerts, Le Trianon Paris 09/06/2016 & Le Berns Stockholm 14/06/2016 :

  • Wilderness
  • Catastrophe and the Cure
  • Greet Death
  • Logic of a Dream
  • The Ecstatics
  • The Birth and Death of the Day
  • With Tired Eyes, Tired Minds, Tired Souls, We Slept
  • Colors in Space
  • Your Hand in Mine
  • Disintegration Anxiety
  • The Only Moment We Were Alone

A écouter, Logic of a Dream :

Site officiel : http://www.explosionsinthesky.com/

Vive les Explosions Dans Le Ciel.

Love,

Eglantine / Totoromoon

Explosions In The Sky_Trianon_09.06.2016_Totoromoon (4)

Mon ami Rémi et moi avec notre idole Munaf Rayani

Publicités

6 réflexions sur “EXPLOSIONS IN THE SKY au Trianon (Paris) et au Berns (Stockholm)

  1. AAARGGHH !!! Comme je suis jaloux. L’avantage avec toi, lorsque je lis tes billets, c’est l’impression d’avoir assisté au concert, puisque tu restitues avec finesse ton exact ressentis, ce qui accentue d’avantage ma jalousie (toute relative, je te rassure). Je suis un fan de la 1ère heure de ce groupe si talentueux (et sans doute un peu moins groupie que toi ;-), mais je confesse que je ne suis pas totalement emballé par le dernier opus, qui par contre, doit prendre une autre dimension en concert, ce que tu as sans doute constaté. AAARGHH !!! Comme je suis (re)jaloux.

    Merci,

    K.

  2. Pingback: MES CONCERTS 2015/2016 | totoromoon

  3. Pingback: Top Concerts 2016 | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s