HORST Never Two Without Three

Horst_Never Two Without Three

« Horst est un groupe de musique basé sur Paris. Horst est un groupe de Horstcore (musique instrumentale quelque part entre Post Rock, Math Rock ou autre genre avec le mot rock dedans). Horst vous aime. » Ainsi se présente Horst sur son site web. Une introduction à la fois drôle, intrigante et attachante, qui m’a donnée envie de découvrir la musique de ce jeune trio parisien.

Horst c’est Yacine, Basstien et Pim’s. Une guitare, une basse, une batterie. Formé en 2010, le groupe a subi quelques changements de line up avant de se stabiliser dans sa composition actuelle et de donner naissance, il y a quelques jours, à son troisième album. Intitulé avec la pointe d’humour qui caractérise le groupe « Never Two Without Three », cet opus enregistré et mixé par Adrien Hurtebize déploie un son brut, tout en contrastes et en reliefs escarpés. A découvrir.

Si Horst se revendique d’un genre bien à lui, baptisé le « horstcore », c’est en effet que ses compositions sont difficilement classables. Pas vraiment post-rock, malgré un titre de plus de 10 minutes, pas vraiment math-rock, malgré quelques recherches rythmiques, mais plutôt fabriquées dans un rock instrumental qui aime expérimenter, et par là même surprendre son auditeur. Et c’est à bonheur que l’on se perd d’un titre à l’autre, au gré de compositions dont l’enchaînement est d’abord déroutant, et finalement totalement addictif.

Ils aiment Slint, Sonic Youth et Mogwai, mais leurs influences sont variées, et cette variété s’entend.

Ici, les guitares semblent bipolaires, déployées tantôt sur la pointe des pieds, dans de lentes envolées mélancoliques, tantôt sur les chapeaux de roues, dans un brouillard bruitiste et sombre.

Le disque s’ouvre et se clôt sur deux morceaux immédiatement accrocheurs. This Is Horstcore, hommage au This Is Hardcore de Pulp, transforme les riffs de son modèle pour développer un titre à la fois intense et parfaitement équilibré. There Will Be Votes, quant à lui, vient terminer l’album de façon joliment épique, là où les samples s’invitent pour se marier harmonieusement aux guitares et au rythme crescendo de la batterie.

Dans l’entre deux, il y a une tornade bruitiste qui s’apaise avant de finir par effectivement tout ravager sur son passage, My Yin In Your Yang, une longue et lente respiration élégamment contrastée, Alf, et enfin une récréation énergique et festive qui fait se rencontrer rock et funk, FU. A première écoute, ces trois titres m’ont fait l’effet d’être comme des croûtons sur la soupe, bonus savoureux mais non indispensables, venant compléter deux titres que je trouvais brillamment réussis. Finalement, après plusieurs écoutes, je les trouve tout aussi indispensables que les autres. Réussis dans leurs contrastes et leur capacité à ne laisser aucun répit à l’auditeur. Le surprenant sans cesse.

« Never Two Without Three », ce sont cinq pistes et près de quarante minutes d’instrumentations à la fois brutes et inspirées, à savourer sans modération.

A écouter et à regarder, la vidéo de There Will Be Votes :

Pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • This Is Horstcore
  • My Yin In Your Yang
  • Alf
  • FU
  • There Will Be Votes

Site web : http://horst.fr/

Bandcamp : https://horst.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/HorstcoreMusic/

Horst sera en concert cet automne. Je ne manquerai pas de vous tenir informés.

Totoromoon

Horst_CD

Publicités

Une réflexion sur “HORST Never Two Without Three

  1. Pingback: Top Post-Rock 2016 | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s