LAISH Pendulum Swing

laish_pendulum-swing

Arrêtez tout. Eteignez la télévision et la radio. Cessez de lire les journaux. Faites taire les mille pensées agitées qui se bousculent. J’ai trouvé le remède magique pour faire « pause » au milieu du tourbillon de la vie. Oublier tout, l’espace de quelques instants. Ne plus penser à rien. Et n’avoir plus qu’une seule envie, celle de se mouvoir doucement au rythme de la musique dans son salon.

Il s’appelle « Pendulum Swing », il est signé par Laish, et il est le disque le plus parfait pour illuminer cette fin d’année. Une pépite à la croisée de la folk et de la pop, qui fait danser la mélancolie avec brio. A savourer de toute urgence.

Paru il y a quelques semaines chez Talitres, « Pendulum Swing » est le troisième album de Laish, formation née à Brighton par les bons soins de Danny Green, membre du prolifique collectif folk Willkommen.

Désormais londonien, Danny Green s’est inspiré de la foisonnante capitale anglaise et s’est entouré de plusieurs amis pour donner le jour à son album. Un piano, une basse, un violon et des choeurs viennent ainsi se joindre à la danse des mélodies de guitares, dans des orchestrations ambitieuses et équilibrées, apportant une exquise richesse à l’ensemble.

J’y entends les échos d’Elliott Smith et de Stuart Murdoch, j’y retrouve tout ce que j’aime dans ces compositions au songwriting à la fois gracieux et inspiré. A travers ses chansons empreintes d’une authentique sincérité, Danny Green dit avoir souhaité « rompre les obstacles, délivrer quelques vérités simples, des mélodies accessibles et touchantes, personnelles et gorgées d’humour parfois ». Et il l’a réussi avec un talent remarquable.

La voix est à la fois délicate et profonde, laissant affleurer de douces et délicieuses émotions, au gré de mélodies aussi sensibles qu’élégantes. Des envolées pop de Learning To Love The Bomb aux arpèges suaves de l’épuré Wrote Of Freedom, en passant par les introspections délicatement électrisées de Song For Everything, l’album décline à bonheur ses harmonies somptueuses.

« Pendulum Swing », fort de ses arrangements soignés, déploie 12 titres merveilleusement écrits. Là où la mélancolie sait se muer en ballades aériennes et lumineuses. Céleste et envoûtant.

A découvrir, la vidéo de Learning To Love The Bomb :

Et celle de Song For Everything :

Tracklist :

  • Vague
  • Learning To Love The Bomb
  • Love On The Conditional
  • Song For Everything
  • The Last Time
  • My Little Prince
  • Pendulum Swing
  • Wrote Of Freedom
  • Rattling Around
  • Gambling
  • We Haven’t Made Any Money
  • Isolation

Site web : https://laishmusic.com/
Facebook : https://www.facebook.com/laishmusic

Laish chez Talitres : http://www.talitres.com/fr/artistes/laish.html
Et pour commander directement le disque, c’est ici : http://shop.talitres.com/products/576740-pendulum-swing

Totoromoon

laish-church-press-300dpi

Publicités

Une réflexion sur “LAISH Pendulum Swing

  1. Pingback: Top Not Post-Rock 2016 | totoromoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s