MAGYAR POSSE Random Avenger

magyar-posse_random-avenger

Vous le savez déjà, je trouve qu’il n’est jamais trop tard pour faire une découverte musicale. C’est comme regarder un vieux classique que l’on n’a jamais eu l’occasion de voir avant, et qui nous frappe au coeur. Ainsi, je n’ai pas honte de dire que j’ai vu « Casablanca » pour la première fois de ma vie la semaine dernière, que je l’ai adoré… et que j’aime me dire que j’ai encore une multitude d’autres merveilles à découvrir et tout un champ de possibles éblouissements devant moi.

C’est pourquoi je vous propose régulièrement ici de découvrir ou redécouvrir des artistes que j’aime, qu’ils existent encore ou non, qu’ils aient donné le jour à un album il y quelques années, ou quelques décennies… car il y a pour moi une intemporalité dans le plaisir d’une découverte qui réveillera les émotions. Pour ce qui est de la musique, la seule chose que l’on peut regretter lorsque l’on découvre un groupe alors qu’il n’existe déjà plus, c’est d’avoir manqué sa chance de le découvrir en live. Mais les compositions restent, et leurs écoutes et les émotions qu’elles transmettent peuvent traverser les âges.

C’est donc tout récemment que j’ai découvert, grâce aux conseils avisés d’un amateur de belle musique, le groupe Magyar Posse. Et plus particulièrement cet album éclatant qu’est « Random Avenger ». Groupe de post-rock né en Finlande en 2000 et dissout en 2012, Magyar Posse m’a captivée dès les premières minutes d’écoute. De sa musique en forme de bande son cinématographique originale, qui semble tout droit sortie d’un Giallo intrigant. Un petit bijou à découvrir ou redécouvrir.

« Random Avenger » est le troisième et dernier album de Magyar Posse. Il a vu le jour en 2006 chez Verdura Records. Je l’ai donc écouté pour la première fois 11 ans après sa sortie et je trouve que, du haut de ses influences seventies assumées, il conserve une originalité toujours intacte à l’heure actuelle. Un son singulier. Celui d’un rock instrumental épique, aux boucles mélodiques riches et immédiatement captivantes.

De Whirlpool Of Terror And Tension, ouverture du disque aux fulgurances remarquables, à Popzag, son final incandescent, l’album se déroule dans une fluidité d’une qualité fabuleuse. Entre les chevauchées urgentes et denses, viennent se poser quelques intermèdes au calme surprenant, laissant à l’auditeur le temps de reprendre doucement son souffle. Avant d’être entraîné de plus belle au gré de ces cavalcades dont les images semblent prendre vie sous nos yeux. Le temps du disque, on se croit pris au coeur d’un film dont le célèbre Dario Argento tirerait chaque ficelle. Car il y a ici une tension et un souffle dignes du maître du Giallo italien.

Le violoncelle s’invite le temps de quelques mesures, se joignant aux claviers, aux guitares, aux murmures de voix et à une batterie percutante pour apporter sa touche de mystère à l’ensemble. Un ensemble qui, fort d’arrangements soignés, ne perd de sa fougue à aucun instant. Magistral.

Un grand merci à Rémi pour la découverte de ce bel album !

A écouter, European Lover / Random Avenger :

… et si vous avez aimé, voici l’album en streaming intégral :

Tracklist :

  • Whirlpool Of Terror And Tension
  • Sudden Death
  • Black Procession
  • European Lover / Random Avenger
  • Intercontinental Hustle
  • One By One
  • Popzag

Facebook : https://www.facebook.com/Magyar-Posse-21392133822/

Totoromoon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s