THE CHAPEL OF EXQUISES ARDENTS PEARS TorqueMadra

En novembre 2016, les Anglais de Stems et les Français d’Anathème se retrouvaient de nouveau pour jouer ensemble. De cette journée de rencontre musicale, naissait The Chapel of Exquises Ardents Pears et son premier EP « TorqueMadra ». Un petit quatre titres de 21 minutes dont le seul défaut est d’être trop court. Ici, la beauté néo-classique de Stems se marie à bonheur au post-rock lumineux d’Anathème. « TorqueMadra » tourne en boucle depuis plusieurs jours dans mon baladeur MP3, et j’en attends déjà la suite avec impatience.

Depuis leur première rencontre en 2015, lors de la tournée européenne de Stems, les sept musiciens avaient envie de jouer ensemble. Ils avaient saisi cette opportunité en enregistrant une très belle session live d’un morceau de Stems : In The Beginning The Future Was All We Had. Ils l’ont saisie de nouveau, quelques mois plus tard, en concrétisant cette collaboration par la naissance de The Chapel of Exquises Ardents Pears. Un merveilleux projet.

« TorqueMadra » a été enregistré en conditions live. Il et fort à la fois de cette fragilité, de cette intensité et de cette immédiateté du live, dans lequel les instruments se répondent sans artifices.

Decameron ouvre le disque de ses délicats arpèges de guitare. Aérienne, la guitare est bientôt rejointe par le violoncelle. Les deux instruments dialoguent doucement, avant qu’une deuxième guitare et des percussions se joignent à la danse, puis se taisent, puis s’envolent de plus belle. Bientôt, tous les musiciens font vibrer leurs instruments, dans une communion intense mais toujours délicate.

Vient ensuite le très bel Eloge de la Folie, ses montées en puissance et ses reliefs épiques. Les guitares y développent une mélodie vibrante et délicieuse. Les percussions s’y envolent avec force, de la caisse claire qui ouvre seule le morceau, jusqu’à un étincelant final de cymbales.

Les 3 petites minutes de Rose-Croix viennent former la transition sensible et parfaite au dernier morceau du disque, qui est aussi mon préféré : le sublime Il Principe. Du haut de ses 8 minutes 30, il se déploie doucement, élégamment, alternant calme et agitation, jusqu’à éclater dans l’urgence d’une cavalcade de percussions, où violoncelle et guitares se joignent dans un final magistral. Superbe.

The Chapel of Exquises Ardents Pears sera en concert le 20 mai à Gérardmer, le 23 mai à Nancy et le 26 mai en Belgique, au fameux Dunk ! Festival. Si vous êtes dans les parages, précipitez-vous.

Pour découvrir l’EP :

Et la session live de In The Beginning The Future Was All We Had :

Tracklist :

  • Decameron
  • L’Eloge de la Folie
  • Rose-Croix
  • Il Principe

Bandcamp : https://welcometothechapel.bandcamp.com/album/torquemadra
Facebook : https://www.facebook.com/pg/welcometothechapel

Totoromoon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s