BIG WOOL Big Wool

Un nouveau bijou de rock enchanteur est arrivé jusqu’à moi il y a quelques jours, grâce aux bons soins de l’excellent label clermontois Kütu Records. Il s’appelle « Big Wool », du nom du quintet angevin qui lui a donné le jour. Enregistré au coeur de l’hiver au studio de l’île d’Amour à Angers, il regorge de la chaleur nécessaire à combattre les frimas de l’hiver. « Big Wool » est à paraître cette semaine, et il est délicieux, tout simplement. 

Ici, guitares, basse, violons, saxophone et batterie se marient à merveille, dans des compositions aussi belles qu’obsédantes. Ici, la voix est délicate et, par moments, presque fragile. Ici, même les silences sont beaux.

Du doux et lumineux Home, au nonchalant Supertrigger, l’ensemble est fort d’une irrésistible grâce. Les lignes mélodiques, portées par des textes introspectifs et un voile de spleen, prennent joliment leur envol au fil des morceaux. On y entend les échos du rock des années 90. On y plonge et on y replonge, se prélassant à bonheur dans un bain subtilement nostalgique et délicieusement ouaté.

The Fall, du haut de ses 8 minutes de progression majestueuse, répétitive et envoûtante, me ravit de ses teintes post-rock. De bout en bout, « Big Wool », soigné et habité, sonne comme une évidence.

Dans une interview menée récemment par Fred Lombard chez Indiemusic, le groupe dit chercher à « faire une musique évocatrice plutôt que frontale », à « ne pas hésiter à étirer les morceaux, faire parler les silences », tant que cela « permet de dire ce que l’on souhaite ». Une volonté de recherche des reliefs et de l’émotion brute, travaillée avec un soin constant tout au long du disque, et que je ne peux, bien sûr, qu’applaudir des deux mains.

Avec ce premier opus, Big Wool signe une pépite aux mélodies enchanteresses, qui n’en a pas fini d’habiter vos jours, et de hanter vos nuits.

Le quintet angevin sera en concert gratuit à Paris, au Pop In, le 2 juin. Vous pourrez également le retrouver le 3 juin à Clermont-Ferrand, en compagnie de Malvo et de mes Nantais préférés de Des Roses, mais aussi le 7 juin à Angers. A vos agendas.

A découvrir, la vidéo officielle de Always Goes Wrong :

Et pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • Home
  • Always Goes Wrong
  • Vanishing Point
  • The Fall
  • Friends Again
  • Underwater
  • She
  • Supertrigger

Bandcamp : https://bigwool.bandcamp.com
Facebook : https://www.facebook.com/bigwoolmusic/

Big Wool chez Kütu Records : http://kutufolkrecords.bigcartel.com/category/record-store
Big Wool en interview sur Indiemusic : http://www.indiemusic.fr/2017/05/29/big-wool-interview/

Totoromoon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s