FEROCES Victor

« Nous sommes Féroces – Personne ne chante, Personne ne danse. » Le trio bisontin Féroces, dont je vous ai déjà parlé longuement à l’occasion de la sortie de son premier excellent EP l’année dernière (ma chronique de « Juliette » à lire ou à relire), est de retour avec un nouvel opus. Il s’appelle « Victor » et il est aussi réussi que son prédécesseur. Un petit disque fort et mélancolique, où post-rock et cinéma français se marient à bonheur. A découvrir de toute urgence.

Mon premier contact avec « Victor » a eu lieu fin mai, quand le groupe a dévoilé la vidéo du morceau J’attends qu’il m’arrive quelque chose, mettant en scène Vanessa Paradis dans le film « La Fille sur le pont » de Patrice Leconte. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce premier contact a été marquant. Car, si Féroces ne chante pas, il a l’art de faire parler ses morceaux, à travers des extraits de dialogues cinématographiques toujours saisissants. Le trio les choisit avec soin, et déploie ses morceaux comme une toile que l’on voit se tisser autour, recréant des atmosphères intrigantes et captivantes à la fois.

« Vous savez les papiers collants qui attirent les mouches en spirale, ben c’est moi craché. Les histoires moches y’en a pas une qui me passe à côté. Faut croire qu’il y a des gens comme ça qui font aspirateur pour soulager les autres. Je tombe jamais sur le bon numéro. Tout ce que j’essaie ça rate, tout ce que je touche, ça se transforme en vacherie. »

Féroces, c’est sombre et c’est beau. C’est intense et engagé, aussi. A l’image de ce Ne vous retenez pas, qui met en scène le très dur « De bon matin » de Jean-Marc Moutout, et dénonce le harcèlement moral au travail.

Il y a toujours ici une forme de tension et d’urgence, tant dans les rythmes que dans les mélodies. Même lorsque le calme est là, la tempête n’est jamais loin. Là où la mélancolie et le désespoir s’étirent d’une vibration de guitare à l’autre, portés par les envolées de percussions en clair-obscur.

Un régal à la beauté sombre et addictive.

« Victor » est d’ores et déjà disponible en version numérique, il le sera également en CD et vinyle en septembre.

A découvrir, les vidéos signées Nicotine qui illustrent les morceaux du disque :

J’attends qu’il m’arrive quelque chose (avec Vanessa Paradis dans « La Fille sur le pont » de Patrice Leconte) :

Ne vous retenez pas (avec Jean-Pierre Darroussin dans « De bon matin » de Jean-Marc Moutout) :

L’odeur du cuir (avec les voix de Jean-Pierre Sentier et Bernard Giraudeau) :

Carole (avec Nathalie Baye et Jean-Pierre Bacri dans « Les sentiments » de Noémie Lvovsky) :

Et pour découvrir l’EP :

Tracklist :

  • Ne vous retenez pas
  • Carole
  • J’attends qu’il m’arrive quelque chose
  • L’odeur du cuir
  • Slalomer entre les ivrognes
  • Victor

Site web : https://difymusic.com/feroces

Bandcamp : https://feroces.bandcamp.com/album/victor
Facebook : https://www.facebook.com/FEROCES667

Totoromoon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s