BEHIND THE SHADOW DROPS Harmonic à l’Espace B

Nouveau projet de Takaakira « Taka » Goto, compositeur et guitariste des légendaires post-rockeurs japonais de Mono, Behind The Shadow Drops était il y a quelques semaines en France pour présenter son premier album, « Harmonic ».

Paru chez Temporary Residence fin septembre, « Harmonic » conjugue le talent de trois musiciens de caractère. Taka, maître d’oeuvre de Mono, s’adjoint en effet ici le concours de John McEntire, batteur de Tortoise, mais aussi d’Helen Money, violoncelliste de l’extrême. Ensemble, ils développent un univers mêlant aussi bien le post-rock et l’ambient, que la musique classique et le trip-hop.

A Paris, sur la petite scène de l’Espace B, Taka est seul aux commandes de ses morceaux. Le concert n’en sera pas moins intense et émouvant. Une très belle soirée à la rencontre d’un musicien d’exception.

Sans préambule, aucune première partie n’ouvrant la soirée, Taka investit l’Espace B. Les notes électroniques de son clavier s’envolent dans l’air confiné de la petite salle. Mariées à des projections en fond de scène, elles embrassent l’auditoire attentif. Un auditoire rapidement captivé par ces compositions originales et envoûtantes.

Les paysages sonores se construisent doucement. Taka passe du clavier à la guitare, le visage caché derrière ses longs cheveux. Les pièces se répondent en harmonie, rivalisant d’une beauté à la fois mélancolique et douce.

Les quelques problèmes techniques survenus au cours du set n’entament en rien la concentration du musicien. Derrière les gouttes d’ombres, Taka envoûte et emporte dans un voyage au long cours. Le clavier est aérien, la guitare solennelle, l’expérience captivante.

« Harmonic » prend merveilleusement vie sur scène. En fermant les yeux, on oublie la petitesse du lieu. La musique du compositeur japonais lui conférant une immensité inédite.

En fin de soirée, le silence revenu dans la salle, Taka remercie longuement le public. Jamais, lors des 4 concerts de Mono auxquels j’ai eu l’occasion d’assister, je n’avais entendu si longuement sa voix. C’est la première fois. Et c’est un bonheur de le voir et de l’entendre si heureux. J’ose donc, pour la première fois, aller échanger quelques mots avec lui, lui faire dédicacer mon disque et le remercier pour ce beau moment. Il est reconnaissant, modeste, chaleureux et souriant. Un bonheur.

Une soirée en forme de baume au coeur parfait.

Pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • The End Of Daydreams
  • Trace Of Snow Waltz
  • Utopia
  • Positive Shadow, Negative Light
  • Sonata
  • Harmonic
  • Ether
  • Warm Light
  • Utopia (Reprise)

Site web : http://www.behindtheshadowdrops.com/en/

Bandcamp : https://behindtheshadowdrops.bandcamp.com
Facebook : https://www.facebook.com/behindtheshadowdrops

Behind The Shadow Drops chez Temporary Residence : https://www.temporaryresidence.com/collections/behind-the-shadow-drops

Totoromoon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s