WE WERE HEADING NORTH Lightness

Deux ans après un premier opus prometteur, We Were Heading North est de retour avec « Lightness ». Depuis la jolie île de Tenerife, Ione Rodriguez et sa bande reviennent livrer un rock instrumental porteur d’émotions belles et profondes, entre lumière et obscurité. Un bel album à découvrir.

Alors que le premier album était l’oeuvre d’un seul homme, rêve personnel de Ione Rodriguez, accompagné pour le live de plusieurs amis musiciens, ce nouvel opus a été composé de manière collective, alors que le groupe était en tournée. Pour l’enregistrer, ce sont ensuite pas moins de huit musiciens et un chanteur qui sont venus se joindre au projet.

Témoignage de deux ans de vie du groupe, de joies et d’épreuves, cet album est un peu plus sombre que le précédent. Moins emprunt de légèreté, sans toutefois se départir de la lumière qui lui est chère, en témoigne le titre choisi pour l’illustrer.

« Lightness », ce sont cinq pièces instrumentales, et un morceau chanté. Moril, chanteur Canarien, intervient ainsi sur Blue Light, offrant à mi-parcours quelques minutes d’une saveur différente, entre pop et musique électronique. J’ai été surprise de cette parenthèse inattendue, et n’ai pas vraiment réussi à y entrer… je trouve qu’elle introduit une hétérogénéité dans un album qui n’en a pas besoin, et qu’elle manque d’un je-ne-sais-quoi de subtilité pour me convaincre.

Mais passé ce petit bémol, le reste de l’album demeure tout à fait délectable. Fort de parties de basse toujours vibrantes, et du mariage habile des guitares, des percussions, des claviers et de touches électroniques, « Lightness » déploie de jolis paysages sonores. Faits d’ombres et de lumières, ils se développent le long de mélodies travaillées en finesse et en harmonie. Il y a de la beauté dans le calme, de la sincérité dans l’emportement des éléments, de la force dans l’impétuosité qui exulte par endroits.

J’aime particulièrement la belle ouverture du disque, San Fernando. Ses effets électroniques fantomatiques, ses guitares atmosphériques, ses reliefs et le sample de voix extrait des « Neiges du Kilimandjaro » de Henry King, habilement placé en son coeur. Un titre intense et joliment construit. Two-Thousand-Yard Stare lui répond ensuite dans un balancement de rythmes à la langueur soyeuse, introduisant le délicat What Sadness, What Joy, sa douce mélancolie et ses crescendos de guitares. Enfin, les abrasions sombres de Diagonal Thoughts et les envolées aériennes de Lightness mènent à une conclusion riche de contrastes savoureux.

Un bel opus signé We Were Heading North.

Pour le découvrir :

Tracklist :

  • San Fernando
  • Two-Thousand-Yard Stare
  • What Sadness, What Joy
  • Blue Light
  • Diagonal Thoughts
  • Lightness

Bandcamp : https://wewereheadingnorth.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/wewereheadingnorth04/

Eglantine / Totoromoon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.