OROUNI Partitions

Projet du talentueux songwriter Rémi Antoni, Orouni est à la pop made in France ce que Belle & Sebastian et The Divine Comedy sont pour moi à la pop britannique. Des joyaux aussi beaux que subtils et délicatement ciselés.

Après « Somewhere In Dreamland », l’EP le plus lumineux de mon année 2017, Orouni est de retour avec un nouvel album. Fort d’une pop toujours gracieuse et gorgée de soleil, candide sans pour autant manquer de sérieux, « Partitions » est sans nul doute l’album le plus ambitieux composé à ce jour par Orouni. Des mélodies accrocheuses, des orchestrations originales, des arrangements soignés. Un album plus riche et plus raffiné que jamais.

Chez Orouni, il y a à la fois ce sens remarquable de la mélodie, à la fois travaillée et tout en évidence, et ce soin porté à des orchestrations complexes et à des structures musicales originales. Pour ce quatrième album, interprété de main de maîtres par ses fidèles musiciens, et enregistré et mixé par Guillaume Jaoul, Orouni a eu à coeur de s’éloigner toujours plus des codes de la composition. Loin de la structure habituelle « intro, couplet, refrain », « Partitions » développe ainsi des pièces aux lignes mélodiques et aux harmonies inédites, aussi surprenantes que captivantes.

Ici les guitares, percussions et claviers se marient à de nombreux instruments. Flûte, saxophone, trombone, trompette, clairon, violon, ou encore violoncelle viennent agrémenter à bonheur les compositions, tandis que résonne la délicieuse voix de la chanteuse franco-britannique Emma Broughton, répondant sur plusieurs titres à celle du chanteur et de ses invités.

Sur le Bandcamp du groupe, on lit qu’Orouni crée de la musique « à la fois pour les oreilles et le cerveau, le coeur et la peau ». Passionné d’architecture, de cinéma et de littérature, le lauréat 2011 des Inrocks Lab ne cesse ainsi jamais de s’interroger, n’empruntant jamais la voie de la facilité et voulant tirer le meilleur de chacun de ses projets. Il crée un univers tout en beauté et en exigence, dans lequel chacune de ses pièces est une planète, à la fois unique et indissociable des autres.

De Decomposition à Son Of Mystery, « Partitions » déploie ainsi quatorze chansons élégantes et audacieuses, où se côtoient sans cesse légèreté et gravité, lumière et douce obscurité. Magnifique.

Ce nouvel album est paru il y a quelques jours, et il est disponible aux format numérique, CD et vinyle via December Square et Differ-Ant.

Pour le découvrir :

Tracklist :

  • Decomposition
  • Former Lorry Driver
  • The Lives Of Elevators
  • Charles And Sylvester
  • Nora
  • No News Is Bad News
  • Henriette Pivots
  • Aloysius
  • Special Shadow
  • No Features
  • Suppression Of Local Control
  • I Was A Paratrooper
  • Total Novel
  • Son Of Mystery

Site web : www.orouni.net

Bandcamp : https://orouni.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/Orouni/

Orouni chez December Square : https://www.december-square.com/orouni-partitions/

Eglantine / Totoromoon

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.