BLANKENBERGE More

Par les bons soins des Russes de Blankenberge, le shoegaze est de retour chez Totoromoon. Pour mon plus grand bonheur et celui de mes tympans. « More » est le deuxième album du groupe. Paru tout juste un an et demi après l’enchanteur « Radiogaze », dont quelques exemplaires vinyles sont encore disponibles chez Elusive Sound, « More » s’inscrit dans la droite ligne de son prédécesseur. Toujours envoûtantes, les ondes brumeuses de guitares saturées et de voix lointaines viennent envelopper l’auditeur, le perdant au coeur d’un voyage dont la destination restera pour toujours une énigme. Onirique et savoureux à souhait.

Ici, les visuels des pochettes d’albums sont aussi paradoxalement géométriques que les contours sonores sont flous. Basse lancinante et murs de guitares saturées peignent une atmosphère où le rêve et la brume sont rois, tandis que les rythmes oscillent entre lenteur et frénésie. Et puis, ça et là, une voix s’élève du lointain, prenant la forme d’un instrument supplémentaire. Matière sonore telle qu’en elle-même, mais toujours un peu fondue dans la matière des autres.

Subrepticement, un saxophone fait son apparition sur un titre, pour mieux laisser de nouveau la place aux guitares, souveraines sur cet album. Là où, sur le précédent opus du groupe, les claviers insufflaient une légèreté lumineuse, les guitares froides et noisy rappellent ici le goût du quintet russe pour l’obscurité de ses inspirations cold wave. Pour autant, « More » ne sombre jamais complètement dans les ténèbres, à la faveur de longues plages éthérées au bon goût de post-rock, et de mélodies suaves aux accents dream-pop.

De loin en loin, les fantômes de Slowdive, de My Bloody Valentine et de Mogwai planent sur les neuf compositions du disque qui, si elles ne cachent pas cet attrait pour leurs aînés, savent aussi habilement en choisir le meilleur et s’en distinguer. En maîtrise, en subtilité et en beauté. Un très bel album.

« More » est paru le mois dernier. Toutes ses sorties physiques (CD et cassette) sont malheureusement déjà épuisées, mais je vous recommande vivement de vous le procurer au format numérique.

Pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • Islands
  • Look Around
  • Right Now
  • More
  • Go
  • Waves
  • Until the Sun Shines
  • Intro Fest
  • Fest

Bandcamp : https://blankenberge.bandcamp.com
Facebook : https://www.facebook.com/blankenbergeband/

Blankenberge chez Elusive Sound : https://elusive-sound.com/artists/blankenberge/

Eglantine / Totoromoon

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.