IT WAS A GOOD DREAM Help Me To Recollect

Quelques semaines avant de me rendre au fantastique Dunk! Festival, je recevais dans ma boîte mail deux nouvelles sorties parues chez Dunk! Records, dont chacune, pour des raisons différentes, m’a immédiatement plu. J’ai eu le plaisir de découvrir la première, « Cavum » des excellents Pillars, sur la belle scène du festival (mon livre report de leur prestation est d’ores et déjà en ligne ici), et je suis à présent heureuse de partager ici la seconde, « Help Me To Recollect » du duo américain It Was A Good Dream.

C’est à Boston, au début de l’année 2018, par les bons soins de deux amis de longue date, qu’It Was A Good Dream est né. Chris Anthony et Alex Glover s’entraînaient à composer ensemble, sans véritable objectif, quand le projet a pris pour eux une tournure inattendue. Quelques temps plus tard, les deux comparses enregistraient leur premier album dans un temple maçonnique centenaire du Nord du Massachussets, récemment transformé en studio et conférant à l’ensemble une atmosphère unique et singulière.

A propos de ce lieu, le groupe dit que « le salon historique a gracieusement laissé ses empreintes digitales partout sur les enregistrements ». Ainsi, « les magnifiques plafonds de 15 mètres de hauteur se terminent là où les pédales d’effets commencent, tandis que les tambours secouent des étagères inaccessibles, les cymbales s’écrasant dans leur sillage, donnant vie à la poussière accumulée le long de couloirs oubliés depuis longtemps ».

Quelques grincements et cliquetis imprévus s’invitent à la danse des claviers, des guitares, des percussions et du saxophone, plongeant toujours un peu plus l’auditeur dans une exploration sonore inédite. Chaque son a été capturé de manière experte par James Bridges, producteur connu notamment pour son travail avec Caspian.

J’aime le soin porté à la fois aux effets de guitares et aux mélodies de claviers, habilement mariées à des arrangements électroniques présents mais justement dosés. J’entends de loin en loin des textures de guitares rappelant la beauté de This Will Detroy You, et des effets électroniques rappelant celle de 65Daysofstatic. Des modèles du genre que le duo prend soin de se réapproprier pour en sortir des pièces variées, riches d’une très belle palette sonore. Un premier album réussi, immédiatement accrocheur et captivant.

« Help Me To Recollect » est paru le 24 mai chez Dunk! Records, et je vous le recommande.

A regarder, la vidéo de You Left A Letter And A Song :

Pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • Forgetting How To Speak
  • Words Dissolve, Your Voice Wonders
  • falling/running/mute
  • You Left A Letter And A Song
  • A Blistering Reminder of Why You Are Where You Are

Site web : http://www.itwasagooddream.com/

Bandcamp : https://itwasagooddream.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/iwagd/

Eglantine / Totoromoon

Une réflexion sur “IT WAS A GOOD DREAM Help Me To Recollect

  1. Pingback: OPEN LANGUAGE vol. IIII : La Compilation Post-Rock de l’Eté | totoromoon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.