OISEAUX-TEMPETE From Somewhere Invisible

J’avais quitté Oiseaux-Tempête après son premier album. Fascinée par « Oiseaux-Tempête » premier du nom et les concerts qui avaient accompagné sa sortie, je l’avais beaucoup moins été par les albums suivants. Et puis, il y a quelques mois, arrivait dans ma boîte à lettres « From Somewhere Invisible », quatrième album studio du groupe. Peut-être était-ce le moment de cette soirée où mon esprit cherchait à épancher une mélancolie trop prégnante ? Peut-être était-ce le contexte de ma vie trouble et troublée à cet instant ? Mais la première écoute de « From Somewhere Invisible », ce soir-là, m’a saisie aux entrailles. Ravissement sombre et parfait, elle a mis en mots et en notes l’état ineffable dans lequel je me trouvais, à ce moment précis.

C’est à Montréal, au mythique Hotel2Tango, que Frédéric D. Oberland et Stéphane Pigneul, accompagnés de leurs comparses Jean-Michel Pirès (Bruit Noir), Mondkopf et G.W.Sok (The Ex), ont enregistré ce nouvel album. Pour lui, ils se sont entourés des fantastiques Radwan Ghazi Moumneh (Jerusalem In My Heart) au buzuk et Jessica Moss (Thee Silver Mt. Zion) au violon électrique.

En forme d’orchestre apocalyptique, les six musiciens déploient leurs notes sombres, dissonantes et intenses autour de la voix scandée en forme d’incantations intrigantes et habitées de G.W.Sok. Percussions, guitares, cuivres et cordes se marient dans des expérimentations sonores tantôt chaotiques, tantôt parfaitement circonscrites. Toujours vibrantes. Toujours urgentes. Et c’est cette urgence presque sensuelle, saisie sur le vif, qui m’avait manquée dans les précédentes sorties du groupe. Qu’elle soit écrasante, lancinante ou aérienne, chaque pièce du disque converge vers une même forme d’évidence. Celle d’un instant furtif, marquant et saisissant.

Un opus à la fois crépusculaire et magnifiquement poétique.

« From Somewhere Invisible » est disponible depuis le 18 octobre chez Sub Rosa, et je vous le recommande chaudement.

A regarder, la vidéo de He Is Afraid And So Am I réalisée par As Human Pattern :

Pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • He Is Afraid And So Am I
  • In Crooked Flight On The Slopes Of The Sky
  • We, Who Are Strewn About In Fragments
  • Weird Dancing In All-Night I
  • Weird Dancing In All-Night II
  • The Naming Of A Crow
  • Out Of Sight

Site web : https://www.oiseaux-tempete.com

Bandcamp : https://oiseaux-tempete.bandcamp.com
Facebook : https://www.facebook.com/OiseauxTempete/

Oiseaux-Tempête chez Sub Rosa Records : https://www.subrosa.net/en/catalogue/soundworks/oiseaux-tempete–from-somewhere-invisible.html

Eglantine / Totoromoon

3 réflexions sur “OISEAUX-TEMPETE From Somewhere Invisible

  1. Pingback: Totoromoon’s Top 2019 | totoromoon

  2. Pingback: OISEAUX-TEMPETE Tlamess à Petit Bain | totoromoon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.