CASPIAN On Circles

De la musique, il ne se passe pas un seul jour sans que j’en écoute. De la musique, c’est ce qui m’aide à garder les yeux tournés vers un horizon fait d’espoir et de renouveau. Du temps, c’est ce qui me manque en général pour écouter encore plus de musique, ou du moins autant que je le voudrais. Du temps, c’est ce dont je dispose plus que d’habitude, en ces jours suspendus par un virus qui assigne à résidence, de par le monde, bon nombre d’entre nous.

Profiter de ce temps pour découvrir de nouveaux disques. Profiter de ce temps pour réécouter nos disques préférés. Et puis il y a ces disques qu’on avait écoutés un peu rapidement, faute de temps, et à côté desquels on se dit qu’on est peut-être passés. L’occasion est là de leur donner une deuxième chance. Ainsi en est-il pour moi du dernier disque de Caspian.

Moultes fois chroniqués ici, les post-rockeurs américains ont donné naissance à des beautés parmi les plus haut placées dans ma bibliothèque musicale. Caspian et moi, c’est une histoire d’amour longue de près de quinze ans, qui a commencé alors que le groupe donnait naissance à « The Four Trees », son premier album, puis au sublime « Tertia », à peine deux ans plus tard. Des albums qui restent à ce jour parmi mes préférés, sans doute parce qu’ils sont ceux de la découverte d’un son qui m’a d’emblée fait les aimer. Pourtant, la première fois que j’ai écouté « On Circles », mon enthousiasme pour Caspian n’a pas été à la hauteur de ce qu’il était à ses débuts. Mais, à la faveur de ces jours au temps suspendu, j’y suis revenue.

Cinquième album du groupe, et premier avec son nouveau batteur, « On Circles » a vu le jour au début de cette année. Huit titres et un peu plus de 45 minutes de musique, c’est ce qu’il nous propose. Bien que sa découverte ne fut pas de celles qui me subjuguent, je pense qu’il est un album qui mérite qu’on s’y attarde.

Autant, lors de leurs sorties respectives, « Waking Season » et « Dust And Disquiet » étaient venus directement se propulser tout en haut de mes tops musicaux de l’année, grâce à la capacité à se renouveler dont Caspian avait su faire preuve à ce moment-là, en donnant une nouvelle ampleur à sa palette sonore. Autant « On Circles » n’est venu résonner en moi que par endroits, et à la faveur de plusieurs écoutes.

A première vue, je peine à y trouver le saisissement des progressions contrastées entre une infinie finesse et une fougue brute, organique et enflammée des débuts. Peut-être est-ce parce que Caspian s’oriente ici vers des constructions mélodiques plus directes, plus immédiates et plus rock, moins mélancoliques et finalement moins post-rock, que ses pièces me touchent moins, à l’image des riffs grandiloquents de Wildblood qui ouvrent l’album, de l’inutilement long Division Blues, et de ce Nostalgist, chanté par Kyle Dufrey, qui me sonne mièvre à l’oreille.

Mais, en y écoutant de plus près, j’y retrouve en revanche par endroits à bonheur à la fois la subtilité sonore émouvante et la puissance des murs de saturations de guitares dont le groupe est capable. Ainsi des belles montées répétitives de l’épique Flowers of Light et de l’onirique Onsra, et de la flamme du sombre et savoureux Collapser, qui n’est pas sans me rappeler les meilleures heures de « Dust And Disquiet ». Enfin le violoncelle de Joe Quail vient joliment habiller l’original Ishmael et sa guitare acoustique, avant que Philip Jamieson ne prête sa voix à l’intime et délicat Circles on Circles. De quoi me réconcilier avec « On Circles ».

« On Circles » est disponible depuis le 24 janvier aux formats numérique, CD et vinyle via Triple Crown Records.

Pour le découvrir :

Tracklist :

  • Wildblood
  • Flowers of Light
  • Nostalgist (feat. Kyle Dufrey)
  • Division Blues
  • Onsra
  • Collapser
  • Ishmael
  • Circles on Circles

Site web : http://caspianmusic.net/

Bandcamp : https://caspiantheband.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/CaspianTheBand/

Caspian chez Triple Crown Records :http://triplecrownrecords.com/artists/caspian/

Eglantine / Totoromoon

2 réflexions sur “CASPIAN On Circles

  1. Bonjour !

    Point de vue très intéressant sur cet opus, que je partage de manière plus radicale et non argumentée : la musique de Caspian n’est plus à la hauteur de Caspian ! Bien en-dessous de Dust & Disquiet et de l’impeccable Tertia qui paraitrait presque écrit par un autre groupe.
    De multiples écoutes ne m’ont pas réconcilié avec lui : trop de guimauve sur les pistes, mes semelles collent, j’ai du mal à partir. Et je n’ai toujours pas compris par quelle combine Caspian réussit à comme Coldplay sur Nostalgist…
    Tout ceci ne reste que mon (injuste) avis bien sûr.

    J’ai apprécié cet article dissonant dans le concert de louanges qui a suivi la sortie de cet album. Je sais pas, c’est pas pour le plaisir de dire que l’on n’a pas aimé un album, mais il me semble que la confiance ou l’intérêt que peut éveiller un site de chroniques musicales y gagne — qu’il est intéressant de n’y pas trouver seulement des critiques positives.
    Merci donc pour cet article et merci également pour ce blog très bien tenu et toujours plein de choses intéressantes à découvrir. ça fait un moment que j’y reviens régulièrement et je n’avais pas pris le temps de l’écrire avant.

    • Merci beaucoup Xan pour ce commentaire qui me fait très plaisir. Je suis heureuse que l’on soit d’accord sur cet opus, dont j’ai moi aussi lu beaucoup trop d’éloges que je ne comprenais pas. Je ne rédige pas d’habitude de chronique négative, je n’ai déjà pas suffisamment de temps pour parler des disques qui me plaisent, je n’ai pas envie d’en perdre en parlant d’un disque qui ne me plaît pas… Mais j’aime Caspian depuis si longtemps que je ne me voyais pas ne pas évoquer cet album, dans lequel je trouve tout de même quelques beaux passages, bien qu’il m’ait globalement déçue. Très bon week-end, merci encore d’avoir pris le temps de m’écrire ces mots, et à bientôt pour d’autres beautés musicales à partager.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.