OF THE VINE Left Alone

J’ai toujours trouvé téméraires les groupes de post-rock instrumentaux qui décident d’intégrer du chant à leurs nouveaux morceaux. Souvent, alors que l’on ne s’y attend pas, les voix arrivent comme un cheveu sur la soupe, faisant basculer les beautés aériennes du post-rock dans des mièvreries à la lisière d’une pop qui aurait perdu de son ardeur. Rares sont ceux qui évitent cet écueil. Mais avec « Left Alone », les Américains de Of The Vine prouvent qu’ils sont de ces raretés.

Cinq ans après l’instrumental et délicieux « East-The-Water », les post-rockeurs d’Atlanta sont de retour avec un album pleurant la perte et célébrant la renaissance, sur lequel plane la mélancolie d’une voix poignante et habitée. Un album pour lequel j’ai eu un véritable coup de foudre. Plus audacieux et plus exquis que jamais.

A l’exception d’une courte pièce en forme de transition à mi-parcours, « Left Alone » déploie cinq longues pièces aux constructions et aux sonorités typiques du plus atmosphérique des post-rock instrumentaux. Mais ici, dès la première seconde, une voix déchirante vient transpercer les accords de guitares. L’éponyme ouverture Left Alone déroule ensuite ses huit minutes en forme de cavalcade épique, dévoilant un peu plus de ses nombreux et subtils reliefs au fil des écoutes. Sans conteste mon morceau favori du disque, mais la suite n’en est pas moins savoureuse.

Chaque pièce est ici construite avec le plus grand soin, grandissant à la fois doucement et passionnément. La voix sait s’y faire aussi discrète qu’habitée, accompagnant la mélodie sans la dominer, à la perfection. Toujours émouvante, elle semble s’échapper d’un rêve dessiné au loin. De vagues introspectives de guitares en explosions survoltées de percussions, l’ensemble navigue dans les eaux tumultueuses de la nostalgie et du chagrin en cherchant à atteindre un horizon de redécouverte et d’apaisement. 

Un album dans lequel la délicatesse élégante n’a d’égale que l’intensité raffinée des émotions qu’il en naît. Superbe.

« Left Alone » est paru le 8 mai aux formats numérique et vinyle via Dunk! Records et A Thousand Arms. Une nouvelle édition vinyle de leur précédent opus, « East-The-Water », est également disponible depuis peu.

Pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • Left Alone
  • I’m Morrissey, I’m Dead
  • Messed It Up
  • Exmoore
  • Forelorn
  • Ilfracombe

Site web : https://ofthevine.com

Bandcamp : https://ofthevine.bandcamp.com
Facebook : https://www.facebook.com/ofthevine

Of The Vine chez Dunk! Records : https://dunkrecords.com/products/of-the-vine-left-alone-lp
Of The Vine chez A Thousand Arms : https://athousandarms.store

Eglantine / Totoromoon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.