HEKLAA Pieces Of You vol. 2 The Voices Works

Il m’arrive, quand je tombe d’amour pour un morceau de musique, de l’écouter pendant des heures. De l’écouter, et de le réécouter, encore et encore. Comme si je cherchais, non à l’user jusqu’à la corde et à m’en écoeurer, comme mon entourage me l’a souvent asséné sous forme de prédiction implacable, mais plutôt à en absorber toute la substantifique moelle. A en saisir l’essence. A me délecter du moindre détail. Et à faire durer le plaisir, encore et encore.

Mais j’ai beau faire partie de ces personnes qui aiment être amoureuses, ce phénomène de coup de foudre musical ne se produit pas si souvent. Or il se trouve que, sur chacun des albums signés heklAa, ce phénomène, d’une merveilleuse étrangeté, s’est produit pour moi à chaque fois.

Il y a d’abord eu ce « Songs In F », petit EP déposé dans ma boîte à lettres il y a six ans. Quelques mois plus tard, « My Name Is John Murdoch » est venu le rejoindre dans ma discothèque. Puis, l’année suivante, est apparu « Pieces Of You vol. 1 The Piano Works ». En voyant Totoromoon mentionné à l’intérieur de la pochette du disque, au milieu des petites lignes de remerciements que je lis toujours, mon coeur a bondi. Car quoi de plus émouvant que de se voir citée dans un album dont on est tombée amoureuse. Trois ans plus tard, un nouvel EP a vu le jour, « 1491 ». Et enfin, il y a quelques jours, le volume 2 de « Pieces Of You », intitulé « The Voices Works », m’est arrivé alors que je ne l’attendais plus.

Dans chacun de ces disques, des notes sont venues tout droit s’accrocher à mon âme. Discrètement et simplement. Sans en faire des tonnes. Posées là, dans leur plus simple et plus bel appareil, nées de la créativité d’un seul musicien, elles ont fait monter en moi cette sensation indicible d’être face à une évidence. L’évidence d’une beauté parfaitement accordée à une sensibilité, qui touche immédiatement. Et, pour ce que ces notes ont produit en moi, je ne saurai que vous recommander d’écouter l’ensemble des opus signés heklAa, le volume 2 de ces « Pieces Of You », tout juste paru, étant une beauté de plus à ajouter à son oeuvre.

Derrière heklAa, nom emprunté à l’un des volcans les plus actifs d’Islande, se cache Sébastien Touraton, musicien autodidacte passionné. A travers les pièces pour piano du premier volume de « Pieces Of You », ces « morceaux de toi » composés pour son épouse, le musicien alsacien rend hommage à chacun des traits de l’être aimé. De Your Name à Your Smile, en passant par le sublime Your Hands My Hands à quatre mains, le piano, dans l’entièreté des sons qu’il peut produire, que ce soit par ses touches venant frapper le feutre, ou par son bois offert comme percussion aux doigts de l’artiste qui le frappe, donne vie à des mélodies mimant à la fois tendresse délicate et passion ravageuse. Si tous les morceaux de ce premier volume semblaient concorder vers son ultime pièce, I Am a Piece of You, tous les morceaux du second volume composé par heklAa semblent à présent en découler. Comme la transition parfaite entre deux volumes voués à n’être plus jamais séparés.

Composées pour son épouse et ses enfants, « The Voices Works » sont des odes à l’amour vrai, de celui qui ne s’encombre d’aucun compromis et qui pourrait, si l’on n’y prend garde, engloutir l’être tout entier. Sur le piano du musicien viennent ici se poser voix et instruments variés, dans une suite harmonieuse qui évite, cinq ans après son aînée, l’écueil de la répétition. 

A l’exception du suave Lovennibalism, sur lequel la voix de la chanteuse hongroise Emese Vida est mise en avant, heklAa fait toujours de la voix un instrument au même titre que le piano, les synthétiseurs et les percussions. Celle-ci, présente sur quatre des sept pièces que compte l’album, résonne ainsi toujours dans le lointain, sous forme de fredonnement discret ou de choeurs poignants. Et, quand elle s’efface, c’est pour mieux laisser place aux belles envolées instrumentales à l’image du vibrant Home. Le soin porté aux constructions mélodiques progressives et au mariage harmonieux des sons, plus chauds et organiques que jamais, est remarquable.

De proche en proche, au fil du disque, je retrouve à bonheur l’univers singulier propre au compositeur alsacien. Il y a ainsi, dans You, my Cathedrals l’atmosphère que j’avais tant aimée dans les belles pièces de « 1491 ». « 1491 » et ce The Road Has Been Leading to You, que j’avoue sans honte avoir écouté en boucle alors que je me noyais dans un chagrin d’amour dont je pensais ne jamais me remettre, recroquevillée en boule et en sanglots pendant de longues nuits au fond de mon lit. De ces pièces qui restent à jamais accrochées à des souvenirs, et dont l’écoute renouvelée ravive les plaies autant qu’elle aide à les panser. Il y a aussi, dans The Promise, les réminiscences de mon premier coup de coeur pour heklAa, avec l’émouvant thousAnds of comets Are fAlling down on eArth, extrait de « Songs In F ». Là où, sur un crescendo de piano, de nappes synthétiques et de percussions, s’envolent des voix réverbérées, belles à fendre l’âme. Sublime dernière pièce, qui s’évanouit dans le son craquelé d’un vinyle, et qui vient clore la plus belle aventure musicale signée heklAa.

« The Complete Works » regroupe les deux volumes de « Pieces of You », chacun étant également disponible séparément, aux formats numérique et CD via le jeune et beau label Wild Bless You ! Records, intégré au collectif Founding Our Own Glorious Chapel.

Pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • Boundless
  • You are A Piece of Me
  • You, my Cathedrals
  • The Scent of our Memories
  • Home
  • Lovennibalism
  • The Promise

Bandcamp : https://heklaa.bandcamp.com
Facebook : https://www.facebook.com/S.Touraton

heklAa chez Wild Bless You ! Records : https://welcometothechapel.bandcamp.com/album/pieces-of-you-the-complete-works 

Eglantine / Totoromoon


Une réflexion sur “HEKLAA Pieces Of You vol. 2 The Voices Works

  1. Cette ode à l’amour est une envolée suffisamment bienfaitrice pour avoir foi à la Vibration musicale d’heklaa en toute sérénité.Ce post-rock à l’horizon cinématographe épouse la communion et parle le langage des fleurs. C’est une immensité de tendresse romantique, de chaleur mélancolique, de romance lunaire.

    Tu as raison Eglantine d’être amoureuse, c’est suspendre la Vie sous le coton de la poésie. Chaque instant est une aurore éphémère qui nous tient envie et sublime notre être et sa Vibration.

    Totoromoon est un transmetteur d’émotions pures, et je te dis cela avec le cœur des choses enfouis, merci d’exister,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.