FIRST CAME THE SHADOW Aridity

Deux ans après un EP prometteur, les post-rockeurs niçois de First Came The Shadow sont de retour avec un premier album. Plus dense, plus noir, plus plein de désespoir que son prédécesseur, « Aridity » conte l’effondrement du monde. Ce monde dans lequel l’homme condamne la planète et se condamne, lui-même, à sa propre perte. En force, en puissance et en tension, First Came The Shadow signe un premier opus réussi, déclinant avec brio les nuances subtilement éclatantes de l’obscurité.

Pendant près d’une heure de musique, à la faveur d’une batterie dosant habilement ses éclats, d’une basse ondoyante et d’effets de guitares choisis avec soin, chacune des six longues pièces du disque porte en elle l’intensité du drame.

« Aridity » s’ouvre sur cet « âge de l’Homme » qu’il dénonce. L’intense et saisissant Anthropocene peint ainsi cette ère nouvelle, là où les activités humaines laissent une empreinte profonde dans les couches géologiques, induisant une terrible rupture des équilibres naturels et modifiant redoutablement l’évolution de la planète. Accumulation de matériaux polluants, érosion de la biodiversité et changement climatique resteront irrémédiablement gravés dans le futur comme la signature de l’homme. Cette signature à la fois naïve et dramatique que les guitares tour à tour atmosphériques et grondantes du quatuor niçois peignent avec talent. 

Soif insatiable d’absolu, rêves excessifs, fous et inaccessibles d’humains prisonniers de leur destin sont décriés dans les épiques Dreams of a Prisoner et Hopeless, tandis que les saisons perturbées perdent leurs essences dans les rythmes math rock et les mélodies éthérées de Psyche of Autumn. Alors que, dans des conditions tragiques, les migrations de populations sont de plus en plus importantes, ce sont des murs qui se dressent dans Walls Instead of Bridges et ses cris désespérés, avant que la solitude et l’isolement de l’esprit humain, piégé dans un corps qui ne répond plus, ne se révèlent à leur paroxysme dans le troublant Locked-in Sydrome. Un très bel opus.

« Aridity » est disponible depuis quelques semaines aux formats numérique et CD.

Pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • Anthropocene
  • Dreams of a Prisoner
  • Hopeless
  • Psyche of Autumn
  • Walls Instead of Bridges
  • Locked-in Syndrome

Bandcamp : https://firstcametheshadow.bandcamp.com
Facebook : https://www.facebook.com/firstcametheshadow/

Eglantine / Totoromoon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.