ABBY GUNDERSEN Sleep Comes Then I Wake

« Sleep Comes Then I Wake » fait partie de ces disques dont on sait que, dès lors qu’ils sont entrés dans nos vies, ils n’en sortiront jamais. Qu’ils continueront inlassablement de nous accompagner en toutes circonstances. Des jours de soleil aux jours de pluie. Des nuits de ciel d’encre aux nuits de pleine lune. Des effusions de joie aux abysses de chagrin. Parce que ses notes aussi profondes que sensibles sauront porter sur chaque instant une douceur onirique dont on ne s’abreuvera jamais assez.

Depuis 2014, l’Américaine Abby Gundersen, en plus de composer pour le cinéma et de collaborer avec de nombreux artistes sur des projets variés, a donné le jour à deux albums et deux EP. « Sleep Comes Then I Wake », paru en mars dernier alors que le monde commençait tout juste à retenir son souffle et à se mettre à l’arrêt, est son dernier né. Et il n’est, à n’en pas douter, l’une des plus belles réalisations néo-classiques de cette année.

C’est à Seattle que la multi-instrumentiste compose. Dès son plus jeune âge, elle travaille avec son frère, le compositeur Noah Gundersen, puis est sollicitée comme collaboratrice régulière de nombreux artistes, dont notamment William Fitzsimmons. Elle apporte aux travaux de la scène folk underground de Seattle ses belles harmonies de cordes et de voix discrètes.

Ses compositions personnelles prennent vie quelques années plus tard. Elle y peint un univers où le rêve et la nature sont omniprésents, comme en témoigne le tableau réalisé pour la pochette de « Sleep Comes Then I Wake ». Qu’on s’y adonne les yeux ouverts ou les yeux fermés, endormi ou éveillé, les notes d’Abby Gundersen poussent sans cesse l’auditeur à rêver. 

Ici, aux piano, violons et violoncelles de prédilection de la musicienne, viennent s’ajouter percussions, claviers électroniques, basses et guitares électriques. L’ensemble se déploie en retenue et en harmonie, sans fioritures superflues, au fil de dix pièces rivalisant de délicatesse et de beauté.

« Sleep Comes Then I Wake » est disponible depuis le 24 mars au format numérique, et je vous le recommande chaudement.

Pour le découvrir :

Tracklist :

  • Midnight
  • Surfacing
  • Stratus
  • Nostalgia
  • Within a Dream
  • Sleep Comes Then I Wake
  • In the Valley
  • Sinking Upwards
  • White Flowers
  • Kenopsia

Site web : https://www.abbygundersen.com

Bandcamp : https://abbygundersen.bandcamp.com
Facebook : https://www.facebook.com/abbygundersenmusic

Eglantine / Totoromoon


3 réflexions sur “ABBY GUNDERSEN Sleep Comes Then I Wake

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.