FONTAINES D.C. A Hero’s Death

Il y a quelques mois, au détour d’une recommandation Youtube, je tombe sur I Don’t Belong, morceau extrait du nouvel album à paraître d’un groupe nommé Fontaines D.C.

Coup de foudre.

Touche repeat de mon clavier enfoncée frénétiquement chaque fois que les 4 minutes 44 que durent le morceau s’achèvent.

Date de sortie dudit album immédiatement notée dans mon agenda.

Comptage des jours jusqu’à la sortie dudit album activé.

31 juillet, au beau milieu de mes vacances, enfin, l’album « A Hero’s Death » paraît.

Problème, je suis à la montagne, perchée sur les sommets, aucune boutique de disque à proximité, et encore moins de platine vinyle ou de lecteur CD.

Solution, trouver du réseau, et streamer l’album avant de courir l’acheter lors de ma future descente des sommets.

Chose immédiatement faite.

Onze pistes.

Et le coup de foudre se répète.

Quelques jours plus tard, album enfin en mains, je me renseigne sur ce groupe jusqu’alors inconnu de ma discothèque. Là, je tombe sur une myriade de chroniques du disque, et dans l’une d’elle, cette sentence : « L’année dernière, personne n’a pu échapper à la grosse tornade nommée Fontaines D.C. » Eh bien moi, oui. Mais où étais-je passée à ce moment-là ? Mystère. Bon, mieux vaut tard que jamais.

L’avantage de mon ignorance, c’est que je ne peux pas, d’emblée, comparer ce deuxième album au précédent. Là où tous les articles que je lis s’interrogent sur la capacité du groupe à passer le cap difficile du deuxième album, à tenir la barre, ou à se renouveler, pour moi, point de comparaison ici, mais un seul constat : cet album est une merveille. Et ce, quel que soit ce qui l’a précédé.

Ici, il y a le post-punk de mon enfance au sommet de son art. Il y a ces textes portés par un accent irlandais qui me cisaillent les entrailles. Il y a la rage contenue, l’urgence, la mélancolie. Beauté furieuse et perçante faite disque, que je ne me lasse pas, depuis des semaines, de savourer.

C’est à Dublin qu’est né Fontaines D.C. Dans les compositions déployées par ces cinq comparses dans « A Hero’s Death », la solennité n’est jamais pompeuse, et la lenteur aussi bien menée que l’impétuosité. La batterie hypnotise autant que les lignes de guitares et les scansions de paroles ciselées, ne laissant jamais en reste les mélodies qui viennent tout droit s’accrocher à l’âme.

De ballades lancinantes en exutoires acérés, « A Hero’s Death » parvient l’exploit d’être à la fois dense et efficace, énergique et mélancolique, brumeux et lumineux. Toujours soigné. Il sera à n’en pas douter placé très haut parmi mes disques préférés de l’année.

« A Hero’s Death » est disponible depuis le 31 juillet aux formats numérique, CD et vinyle via Partisan Records.

Pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • I Don’t Belong
  • Love Is The Main Thing
  • Televised Mind
  • A Lucid Dream
  • You Said
  • Oh Such A Spring
  • A Hero’s Death
  • Living In America
  • I Was Not Born
  • Sunny
  • No

Site web : https://www.fontainesdc.com/

Bandcamp : https://fontainesdc.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/fontainesband

Eglantine / Totoromoon


2 réflexions sur “FONTAINES D.C. A Hero’s Death

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.