RELIEFS Sauver l’univers

Je me souviens de ce jour où, dans le monde d’avant, à cette époque bénie où il était encore possible de se faire des câlins et de se rendre à des concerts, je mangeais la première poutine de ma vie en discutant et en riant avec David, Maxime et Alexandre. C’était il y a trois ans, à Paris. C’était sur la péniche de Petit Bain, à l’occasion du festival Aurores Montréal. C’était si bon, et on était si bien.

David, Maxime et Alexandre, ce sont David Lévesque, Maxime Sollier et Alexandre Mc Graw. En 2013, à Montréal, ces trois comparses donnaient naissance à Reliefs, un projet à la croisée du post-rock et du rock indépendant, riche à la fois de douceurs et d’escarpements. Deux ans et une poignée d’EP plus tard, Maxime rentrait en France. Mais Reliefs n’était pas mort pour autant.

Après « Nos yeux », un premier album savoureux, mon trio franco-québécois favori dévoilait ainsi il y a quelques jours son deuxième album. Composé et enregistré entre Montréal et Bordeaux, puis mixé par Florian Seraul, « Sauver l’univers » assoit définitivement Reliefs dans la cour des grands. Ces grands dont la musique a le pouvoir de ne cesser de faire vibrer et, plus que jamais ces jours-ci, de sauver.

Reliefs et moi, c’est une longue histoire d’amour sans nuage. Et ce nouvel album confirme aujourd’hui la place de choix que le trio et sa musique continuent d’occuper en moi. Un trio sensible, authentique et rieur, qui fait de la musique sensible, authentique et rieuse.

Plus encore que sur les précédents opus du groupe, « Sauver l’univers » retranscrit à merveille l’énergie imparable que les trois musiciens laissent exploser lors de leurs concerts. Ce genre de concerts où se rencontrent l’urgence et la patience, et dont on ressort heureux et léger, paré à tout affronter.

A la faveur de 9 titres à la fois accrocheurs et contrastés, ce nouvel album propose une épopée hors du temps et hors de tout courant. L’univers est à sauver, et la recherche de son salut sera chaleureuse et tourmentée. Tourmentée, à l’image de ces sonorités de guitares oscillant entre réverbérations aériennes et distorsions tempétueuses. Chaleureuse, à l’image de ces lignes de basse rondes et chaloupées. Furieuse aussi, à l’image de ces rythmes de batterie qui n’ont de cesse de surprendre et de provoquer. De l’élévation de notes éthérées, en sursauts bruitistes et en nappes saturées, « Sauver l’univers » transporte et enchante. Et remplit à la perfection sa mission de tout sauver.

« Sauver l’univers » est paru le 27 novembre au format numérique.

Mon interview de Reliefs pour la sortie de « Nos yeux » est toujours disponible ici.

Pour le découvrir :

Tracklist :

  • Canicule
  • No Seguro
  • La périple du sable
  • Coma (ferme les yeux quand tu cours)
  • L’espoir renaît dans la mégapole
  • Epicentre
  • Archipel
  • Bruits d’étoiles
  • Sauver l’univers

Bandcamp : https://reliefs.bandcamp.com/album/sauver-lunivers
Facebook : https://www.facebook.com/RELIEFSmtl

Eglantine / Totoromoon


Une réflexion sur “RELIEFS Sauver l’univers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.