BRUIT ≤ The Machine is burning and now everyone knows it could happen again

J’ai découvert BRUIT ≤ un matin d’octobre. Je discutais depuis quelques mois sur Instragram avec Clément, musicien toulousain et lecteur assidu de Totoromoon. Clément m’avait dit qu’il était en train de composer avec son nouveau groupe, qu’ensemble ils expérimentaient, cherchaient des inspirations originales, tentaient de faire bouger les lignes. A la même époque, Peter, fondateur du fantastique label Elusive Sound, me disait qu’il venait de signer un jeune groupe français. Un groupe prometteur qu’il était certain que j’allais adorer. Quelques temps plus tard, je découvrais que ces deux groupes n’étaient qu’un. Qu’il s’appelait BRUIT ≤. Qu’il s’apprêtait à donner le jour à son premier EP.

J’ai aimé les deux biais par lesquels la musique de BRUIT ≤ est arrivée dans ma vie. J’ai aimé la manière dont j’ai pu en approcher la venue au monde. J’ai aimé la curiosité et l’impatience qu’elle a suscité en moi.

Et puis est arrivé ce fameux matin d’octobre, où je découvrais la première vidéo extraite de « Monolith », premier EP de BRUIT ≤. C’est à peine si j’ai senti les premières larmes couler et le vertige me saisir, arrivés sans prévenir, yeux rivés sur l’écran, l’échine parcourue de frissons, l’âme troublée par les émotions.

C’était il y a deux ans et demi. Deux ans et demi après, j’ai retrouvé les larmes et le vertige, encore. Et les émotions qui m’avaient troublée. Elles me sont réapparues, intactes, telles qu’en elles-mêmes, alors que je découvrais « The Machine is burning and now everyone knows it could happen again ». Il est le nouvel album de BRUIT ≤. Il vient tout juste de paraître. Et il sera sans aucun doute l’une des plus magnifiques réalisations de l’année. Absolument sidérant de beauté.

Née de la volonté de renouer avec un processus de création sans contraintes, la musique de BRUIT ≤ se situe là où post-rock, musique électronique et orchestrations néo-classiques font fi de leurs frontières pour se marier dans des pièces d’une incomparable richesse créative. Véritable laboratoire sonore, BRUIT ≤ s’affranchit à bonheur des barrières des genres.

Toujours plus originales et intenses. Toujours plus émouvantes. Toujours plus époustouflantes de beauté. Telles sont les quatre pièces qui composent le premier album du quatuor toulousain. Quatre pièces en forme de conte philosophique mettant en scène la chute et la renaissance d’une humanité. Quatre pièces qui s’écoutent comme une seule, la fin de chacune se perdant dans le commencement de la suivante. Faisant naviguer l’auditeur au gré des éternels recommencements autour desquels s’enroule l’être humain.

A la faveur de vagues sonores qui bercent puis bouleversent, « The Machine is burning and now everyone knows it could happen again » se déploie en majesté. D’un courant à l’autre. Classique, folk, rock, électronique. D’un instrument à l’autre. Guitare acoustique, guitare électrique, basse, violoncelle, violons, cuivres, percussions. D’un son à l’autre. Aérien, doux, caressant. Dense, vibrant, tonitruant.

Une fois de plus, avec cette audacieuse création, la musique de BRUIT ≤ n’en finit pas de venir surprendre et saisir, habiter et émerveiller. Et elle le fait superbement.

« The Machine is burning and now everyone knows it could happen again » est paru le 2 avril au format numérique, et sera bientôt disponible au format vinyle via Elusive Sound, et cassette via Medication Time Records.

A regarder, la vidéo live de The Machine Is Burning, tournée à l’église de Gesù et réalisée par Arnaud Payen :

Pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • Industry
  • Renaissance
  • Amazing Old Tree
  • The Machine Is Burning

Bandcamp : https://bruitofficial.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/bruitofficial

BRUIT ≤ chez Elusive Sound : https://elusive-sound.com/artists/bruit/

Eglantine / Totoromoon


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.