MONO Pilgrimage Of The Soul

Quelques mois après un sublime album live, et un peu plus de deux ans après un dixième album studio, Mono n’en finit pas d’enchanter le calendrier des sorties immanquables. Les légendes du post-rock japonais sont ainsi de retour en ce début d’automne avec « Pilgrimage Of The Soul », un onzième opus audacieux qui continue de les asseoir, 22 ans après leurs débuts et par la grâce d’un son devenu source d’inspiration pour tant d’autres, comme des ténors incontournables du genre. Somptueux.

Enregistré et mixé avec le talentueux Steve Albini au plus fort de la pandémie en 2020, « Pilgrimage Of The Soul », le pèlerinage de l’âme, évoque à la fois les reliefs du long chemin emprunté consciencieusement par Mono pour arriver là où il est aujourd’hui, et le regard qu’il porte sur sa musique à l’aube de sa troisième décennie.

De chuchotements en déflagrations, Mono est de ceux qui savent allier avec brio la beauté émouvante et sensible d’arrangements orchestraux, et l’intensité de murs de sons venus tout droit du shoegaze le plus dense. Comme s’il n’y avait toujours qu’un pas de l’obscurité à la lumière, de l’angoisse à l’apaisement. Et la lumière, c’est ce que « Pilgrimage Of The Soul », aux abords plus placides que ses prédécesseurs, s’évertue à magnifier le long de ses huit magnifiques compositions.

Si Riptide, morceau d’ouverture du disque, se situe dans la parfaite continuité de « Nowhere, Now Here » qui l’a précédé, avec des riffs de guitare abrasifs identiques à ceux du saisissant After You Comes The Flood, la suite de l’album s’en détache par la force de nouvelles instrumentations et de nouvelles expérimentations sonores. Par endroits, d’envoûtantes nappes électroniques viennent s’étirer dans les airs, répondant aux guitares à la faveur d’un travail soigné sur les textures. A d’autres, des tempos plus rapides, aux lointaines influences de musique disco, viennent surprendre l’auditeur et donner à voir la formation japonaise sous un jour nouveau. Un jour nouveau sous lequel l’art de la nuance et la parfaite maîtrise d’exécution de Mono ne faiblissent jamais.

Ici, quand bien même s’emballent et vibrent les guitares au fil des longues pièces progressives et magistralement orchestrées qui constituent l’album, l’ensemble ne se départit jamais d’une forme de quiétude. Quiétude qui trouve son apogée dans les notes délicates de piano et de cordes du caressant And Eternity in an Hour, sur lesquelles viennent s’évanouir les dernières mesures de ce très bel album.

« Pilgrimage Of The Soul » est disponible depuis le 17 septembre aux formats numérique, CD et vinyle via Pelagic Records.

A découvrir, la vidéo de Riptide :

Pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • Riptide
  • Imperfect Things
  • Heaven in a Wild Flower
  • To See a World
  • Innocence
  • The Auguries
  • Hold Infinity in the Palm of Your Hand
  • And Eternity in an Hour

Site web : https://www.monoofjapan.com

Bandcamp : https://monoofjapan.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/monoofjapan

Mono chez Pelagic Records : https://pelagic-records.com/artist/mono/

Eglantine / Totoromoon


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.