MERMONTE Variations

Mermonte, pour moi, c’est la pluie fine de l’été s’abattant doucement sur une côte ensoleillée. C’est la mèche de cheveux mouillée. Le regard rieur. Les baisers salés.

C’est aussi le moment d’après, entre les nuages, le ciel se colorant d’un éclat subtilement tendre et chaud. Les souvenirs heureux, parfumés de vague mélancolie. Les rêves d’avenir radieux.

Dix ans après un premier album éponyme déjà merveilleusement réussi, huit ans après l’impétueux « Audiorama » et près de quatre ans après le lumineux « Mouvement », le collectif formé autour de Ghislain Fracapane était de retour il y a quelques jours avec « Variations ». Un opus ambitieux où s’épanouit avec toujours autant de talent une pop orchestrale aérienne et flamboyante, ombrée de quelques touches de post-rock orageux. Celle-là même qui a rendue célèbre la formation rennaise, et qui continue ici de l’asseoir plus que jamais comme un incontournable du paysage musical français.

Ils étaient huit, au Garage Hermétique, pour enregistrer pendant dix jours les dix titres de ce nouvel album, fraîchement composés tous ensemble. Ils les voulaient plus sombres, moins acoustiques. Ils les voulaient aussi comme un travail de vraie collaboration artistique, entre eux, mais aussi avec toux ceux leur ayant permis de restituer au mieux ce qu’ils avaient imaginé en composant. Des musiciens, des techniciens, des amis.

De ce travail collégial est né « Variations », un album navigant avec brio entre le ciel, la mer et la terre. La pluie d’été et les horizons colorés. Les souvenirs heureux, les baisers salés et les rêves d’avenir radieux.

Rythmé par trois pièces instrumentales qui l’ouvrent, le ferment, et en indiquent le milieu, Variation I, Variation III et Variation II, ce nouvel opus est à la fois complexe et harmonieux. Entre elles se répondent en effet des pièces aux atmosphères variées, mais toutes liées par la jolie présence du chant. Celui-ci est masculin ou féminin, en anglais dans la plupart des compositions, mais aussi en français dans l’une d’elle. Un chant apaisé, tour à tour galvanisant et réconfortant, augmenté de choeurs à la fois légers et enveloppants.

Du ciel clair et chaud du vibraphone aux nuages électrisés des guitares et des claviers, fort d’orchestrations toujours aussi riches que soignées, et de textes à la poésie ciselée, « Variations » ne cesse de surprendre et d’enchanter. Il se joue des couleurs comme il se joue des codes et des structures, faisant avec audace se décrocher ses rythmes et moduler ses mélodies. Allant, tournoyant et venant. En planant ou en cinglant. Tendrement ou furieusement.

Vers l’horizon, nous nous enfuirons… sans savoir où nous cacher…

Un très bel album.

« Variations » est disponible depuis le 30 septembre aux formats numérique et vinyle via Room Records et Idol.

A écouter et à regarder, la belle live session enregistrée au printemps au Musée des Beaux-Arts de Rennes par le collectif Voyons Voir :

Pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • Variation I
  • Consume
  • It Won’t Last Long
  • In Circles
  • Underwater
  • Variation II
  • Animals
  • Promised Land
  • Rythme Interdit
  • Variation III

Bandcamp : https://mermonte.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/mermonte

Eglantine / Totoromoon

Publicité

Une réflexion sur “MERMONTE Variations

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.