JEROME JOSSELIN x EGLANTINE REYMOND Il n’y a pas de cadavre donc pas de mort vraiment

Autrefois guitariste chez les excellents Féroces, leader à présent du sombre et délicieux projet Dark Supreme, Jérôme Josselin me proposait il y a quelques mois, à la faveur d’une conversation nocturne sur nos vies et nos envies, de réaliser un morceau avec lui. Il le voulait vrai, il le voulait témoignage. Authentique, fort et sensible. A lui d’en composer et jouer la musique, à moi d’en écrire et dire le texte, à nous de créer une vidéo pour l’illustrer. Immense honneur et immense bonheur pour moi de travailler à ma première collaboration musicale avec un artiste si talentueux et si cher à mon coeur.

« Il n’y a pas de cadavre donc pas de mort vraiment » a 6 mois et plus de 1 000 vues aujourd’hui.

Jérôme et moi avions envisagé de le jouer pour la première fois en live sur la scène du Supersonic en ouverture de la soirée organisée le 25 novembre pour célébrer les 10 ans de Totoromoon. Ce ne sera finalement pas possible, mais il n’est pas exclu que nous le jouions pour une autre occasion, et je suis heureuse que ce morceau, première collaboration musicale de ma petite vie, ait vu le jour l’année où Totoromoon a 10 ans.

Merci encore de vos écoutes, visionnages, enthousiastes retours et partages. Ils n’ont pas de prix pour nous.

Par moments, j’ai l’impression que mon coeur se fend. Je fais pourtant bien attention à ce que tout paraisse normal de l’extérieur. Pour m’en auto-persuader. Pour moins souffrir. Mais parfois je sens que mon coeur n’en peut plus. Il me rappelle toutes les maltraitances, il me rappelle toutes les souffrances. Il me rappelle que je ne fais que faire semblant. Et que lui le sent. 

Il me rappelle qu’il est toujours vivant mais que bientôt il ne le sera plus si ça continue. Pour l’instant, il continue de battre pour me rassurer et rassurer les gens qui me voient vivante. Pour qu’ils ne se posent pas de questions, eux, dans leur monde formalisé et rassurant. Il n’y a pas de cadavre, donc pas de mort vraiment. 

Mais mon coeur sera bientôt inerte, et il n’y aura plus que ce corps que j’ai pour jouer à faire semblant. Alors je le maltraiterai parce que je serai au bout de mes forces et n’arriverai plus à jouer aussi bien. Ce corps. Ce corps en mille morceaux, fait des formes brisées dont je n’ai plus retrouvé la place et qui dépassent. Mon corps. Je lui ferai mal, encore plus mal, pour qu’on me regarde. Pour qu’on me comprenne sans que je doive parler. Parce que je n’y arrive plus, à parler. Parce que je veux qu’il y ait une trace sur moi, une qui soit enfin visible, alors que mon cadavre est invisible. 

Mon cadavre est invisible et je suis seule à le voir. Personne ne voit rien donc tout est normal. 

Tout est normal et cette normalité achève un peu plus mon monde anormal.

Bandcamp : https://darksupreme.bandcamp.com/track/il-ny-a-pas-de-cadavre-donc-pas-de-mort-vraiment-avec-eglantine-reymond

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCIol-78gtceQLpFs39q0ppA
Facebook : https://www.facebook.com/DarkSupreme667/

Eglantine / Totoromoon


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.