EF We Salute You, You and You !

Alors que je m’apprête à fêter les 10 ans de Totoromoon, les post-rockeurs suédois de EF fêtaient leurs 10 ans de carrière quand je les rencontrais pour la première fois, à Paris, sur la scène du Batofar. C’était en 2013, à l’automne. Ils partageaient ce soir-là l’affiche avec Corbeaux et Lost In Kiev. Leur musique tenait une place de choix dans ma discothèque depuis de nombreuses années déjà, mais la découvrir pour la première fois en live m’en avait encore davantage révélé la beauté, à la faveur d’un concert sublime, dont la présence est aujourd’hui encore vivace dans ma mémoire. J’ai eu la chance de les revoir plusieurs fois au cours des années qui ont suivi. Et d’assister notamment en 2018, en Belgique, à la merveilleuse performance qu’ils ont donnée au Dunk! Festival, et qui demeure l’un des plus beaux souvenirs de concerts de ma vie. J’en était ressortie, comme beaucoup autour de moi, le visage ruisselant des larmes d’émotions que leur prestation avait suscité dans la salle. Quand, à la fin du set, l’un des musiciens était descendu s’asseoir au milieu de la fosse, faisant s’élever dans les hauteurs du chapiteau les notes aériennes d’un petit mélodica. Un moment de grâce, suspendu hors du temps à la fin d’un concert magnifique, dont je sais qu’il a marqué nombre des esprits présents lors de cette édition du festival.

Ces cinq dernières années, je me suis souvent remémoré ce moment, me demandant ce qu’EF pourrait offrir de plus beau après ça. Et puis, il y a quelques semaines, « We Salute You, You And You ! » est arrivé dans ma boîte à lettres. L’enthousiasme et la joie accrochés au coeur, j’ai dévoré d’un trait les 44 minutes du disque. Un disque dans lequel EF a su une fois de plus élargir son répertoire, tout en continuant de marier les éléments d’un post-rock orchestral et vocal aussi riche que sensible qui, depuis 20 ans, ne cesse de l’asseoir toujours un peu plus comme un pionnier incontournable du genre, avec audace et talent.

Produit par Kim Ruiz, avec lequel le groupe a travaillé sans relâche pendant une année entière pour lui donner le jour, et masterisé par le célèbre Magnus Lindberg, « We salute You, You And You ! » prouve que le post-rock est un genre d’une variété et d’une richesse d’écriture formidables qui, contrairement à ce qu’en disent certains, parvient à ne pas perdre de son attrait avec le temps.

Dès la majestueuse Moments of Momentum, qui l’ouvre d’un mariage de piano et de guitares en fanfare, EF donne le ton. Il sera ici question de grandeur, de créativité et de beauté. L’énergique et grave mais non moins délicate Wolves, Obey! lui répond, introduisant la première des trois plus longues pièces du disque, l’épique Hymn of… Entre lumière et obscurité, entre calme et somptueuses envolées, les voix sont d’abord douces et fragiles, puis se joignent en choeur, avant d’exploser dans un cri déchirant. Là où mes tympans sensibles ont l’habitude de se fermer quand arrive un chant crié, EF parvient l’exploit de ne cesser de me captiver. Parce que le cri est le sien. Parce qu’il vient du fond de ses entrailles, s’autorisant à jaillir durant un bref moment, irrépressible et presque attendu, sans pour autant noyer les notes des instruments.

Un interlude de piano soyeux, Nio, précède les nappes vaporeuses de l’éthéré Leuven. Respirations instrumentales subtilement solaires, ouvrant délicatement la voie aux deux dernières longues pièces du disque, l’originale Apricity, et la grandiose Chambers. Ici, au milieu de guitares tantôt dissonantes, tantôt envoûtantes, résonne un cor solitaire. Là, s’élève un enchevêtrement de cuivres et de cordes, portant haut le tumulte des émotions. Les mélodies et orchestrations sont aussi finement travaillées que le son, ample, et l’exécution, précise. Le cri revient dans les derniers instants, pour mieux finir par s’évanouir dans l’éclat bouleversant de ces compositions aux reliefs infinis. Toutes singulières, mais toutes assemblées dans une parfaite harmonie.

J’ai souvent comparé EF à un éblouissement, ce nouvel opus en est un de plus. Aussi mélancoliquement radieux, qu’intensément inspiré et inspirant.

« We Salute You, You and You ! » est disponible depuis le 4 novembre aux formats numérique, CD et vinyle via Pelagic Records.

A découvrir, la vidéo de Moments of Momentum :

Pour découvrir l’album :

Tracklist :

  • Moments of Momentum
  • Wolves, Obey !
  • Hymn of…
  • Nio
  • Leuven
  • Apricity
  • Chambers

Site web : http://efmusic.se/

Bandcamp : https://efmusicsweden.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/efmusic

EF chez Pelagic Records : https://pelagic-records.com/artist/ef/

Eglantine / Totoromoon

Photo par Andreas Smitz
Publicité

Une réflexion sur “EF We Salute You, You and You !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.