CAT POWER Stay

Sensible et émouvant, tel est une fois de plus le nouvel album de Cat Power. Mais, si c’est une guitare que tient la musicienne sur la pochette de « Wanderer », c’est toujours au piano que je la préfère. Là où elle excelle à magnifier sa sensibilité artistique à fleur de peau, comme elle le fait dans sa sublime reprise de la chanson Stay, initialement chantée par Rihanna en 2012.

Une interprétation folk, chaude et épurée, douceur parfaite de cette fin d’année. Lire la suite

Publicités

JOSH ALEXANDER Hiraeth

Un nouvel album aux confluents de la musique classique et de la musique électronique, océan de douceur et d’apaisement parfait, est arrivé il a quelques semaines dans ma boîte à lettres. « Hiraeth », premier opus du compositeur britannique Josh Alexander, vient tout juste de paraître chez Moderna Records, et je vous le recommande absolument. Lire la suite

SEJD Ben & hjärta

En délicatesse et en majesté, les jeunes Suédois de Sejd sont de retour avec un deuxième album enchanteur, prouvant une fois de plus que la jeunesse a encore de belles heures à offrir au post-rock. Avec « Ben & hjärta » et ses orchestrations à la fois riches et ciselées, Sejd revient faire chanter des mélodies sans paroles, et il le fait à la perfection. Un très bel album à découvrir. Lire la suite

OLAFUR ARNALDS Re:member

« Donne-moi tes mains que mon coeur s’y forme
S’y taise le monde au moins un moment
Donne-moi tes mains que mon âme y dorme
Que mon âme y dorme éternellement »

– Louis Aragon, Les mains d’Elsa.

Il est des jours où l’on aimerait que le monde se taise.

Que tout cesse. Une bonne fois. Là.

Le tumulte. L’impatience. La course folle.

Les souvenirs. Les angoisses. La douleur. Les chagrins.

Des jours où l’on aimerait déposer son coeur au creux des mains de ceux qu’on aime, et les laisser en prendre soin.

Le nouvel album d’Olafur Arnalds m’est arrivé un de ces jours-là. De sa douce gravité, il a su toucher mon âme. Pour moi, il a pris la forme de ces mains aimées. J’y ai déposé mon coeur. Je l’ai laissé le soigner.

« Re:member » est paru à la fin de l’été, il est parfait pour apaiser les jours sombres. Lire la suite

SAN CAROL Houdini

Derrière San Carol se cache Maxime Dobosz, jeune musicien passionné, attachant et talentueux. Maxime est un inventeur. Il aime faire parler les silences. Inventer la musique. De la pop, il fait une symphonie. Elle est foisonnante et délicate. Puissante et sensible. « Houdini » est le troisième album qu’il réalise aux commandes de San Carol, avec ses comparses de VedeTT et de Pégase. Et il est absolument délicieux. Lire la suite

TIDES OF MAN Every Nothing

Quelques semaines après leur passage remarqué et remarquable au Dunk! Festival, les Américains de Tides Of Man dévoilaient un nouvel opus. Deuxième album du groupe depuis le départ de son chanteur en 2010, « Every Nothing » confirme que Tides Of Man a su emprunter la voie qui lui convenait le mieux en décidant de se passer de chant, et en faisant évoluer son rock progressif des débuts vers un post-rock à la richesse et à l’intensité incomparables. Sans nul doute le meilleur album jamais écrit par le groupe. Lire la suite

WEARY EYES True North

« If you ever feel oppressed and astray, find your True North and you will never be lost again » (Captain Nowhere). C’est avec ces mots en forme de mantra que Weary Eyes introduit son nouvel album, « True North ». Du haut de ses 9 titres d’un rock instrumental énergique et vivifiant, ce dernier est, en effet, un excellent remède contre l’oppression et l’égarement. Un album enjoué et efficace, à découvrir. Lire la suite

MERMONTE Acroamatic

« Mes yeux sont tristes. Mon coeur est lourd. Mon ciel est noir.
Ma plume est sombre et j’ai beaucoup hésité avant de la reprendre.
Car aucun mot ne pourra transcrire assez bien ce que j’ai ressenti ce 13 novembre.
Et ce que je ressens encore. »

Trois ans après, je n’oublie pas. Je n’oublierai jamais.

Le 13 novembre 2015, au Bataclan et dans les rues de Paris, la mort a remplacé la joie, et la barbarie est venue souiller un des endroits qui m’est le plus cher au monde. Cet endroit où mon coeur se soulève et où, à la faveur des notes de musique, j’oublie tout.

Il y a trois ans, j’écrivais l’effroi et la tristesse. J’écrivais mon coeur piétiné par le chagrin.

Aujourd’hui, la douceur, l’art, la beauté, l’amitié et le partage sont une fois de plus, et plus que jamais, ce dont j’ai besoin. Et c’est toujours avec l’espoir que la joie et l’amour triomphent sur la haine et la terreur que je continue à écrire. A me rendre à des concerts. A partager. A rêver. Lire la suite

WANG WEN Invisible City

Intitulé d’après un roman d’Italo Calvino, « Invisible City », dixième album des prolifiques Chinois de Wang Wen, vient de voir le jour. En dix-neuf ans de carrière, et nombre d’albums éblouissants, les post-rockeurs de Dalian ont prouvé leur valeur incontestable sur la scène internationale du post-rock. « Invisible City » emprunte de nouvelles voix, tente de nouvelles expériences sonores. Des expériences qui parviendront peut-être à enchanter les oreilles de certains, mais qui n’ont malheureusement pas su trouver grâce auprès des miennes… Lire la suite