HAYTHEM MAHBOULI Catching Moments In Time

Hier, j’ai eu 40 ans.

J’ai respiré un grand coup, et décidé une fois pour toutes de regarder devant.

Accepter ce qui a été. Croire en ce qui sera. Savourer ce qui est.

Je ne sais pas de quoi l’avenir sera fait, mais j’espère que nous pourrons cheminer ensemble, vous et moi, encore un moment. Pour l’heure, et pour commencer cette nouvelle année de ma petite vie, j’ai choisi de partager avec vous un album pour lequel j’ai eu un véritable coup de coeur. Prise dans le tourbillon des concerts et des festivals, je n’avais pas encore eu le temps d’écrire sur lui, mais je suis ravie de pouvoir le faire aujourd’hui. « Catching Moments In Time », du compositeur tunisien Haythem Mahbouli, est paru au printemps chez Schole Records. En plus d’être sublime de beauté, il porte un titre absolument parfait. En ces jours de caps et de bilans. En ces jours où l’on voudrait ralentir le temps. Et saisir, au mieux, l’instant.

Lire la suite

NICK CAVE & THE BAD SEEDS Love Letter

Nick Cave, pour moi, c’est un peu comme Depeche Mode ou The Cure. J’ai l’impression de l’avoir toujours connu. Il faisait partie de ces artistes aux voix devenues familières, que me faisait écouter mon grand frère en me mettant le casque de son walkman sur les oreilles. Je m’apprêtais à avoir 5 ans quand « From Her To Eternity » a vu le jour. C’était en juin, il y 35 ans. Je m’apprête à présent à souffler mes 40 bougies, et il est toujours là, se rappelant régulièrement à mes souvenirs. Sa voix ténébreuse à nulle autre pareille. Ses orchestrations sophistiquées. Le lyrisme de ses compositions. L’émotion au bout de chaque note.

Je me suis récemment replongée dans « No More Shall We Part », bel opus paru en 2001. J’y ai trouvé la douceur chaude et romantique en accord parfait avec ce mois de juillet. J’espère que vous l’aimerez autant que je l’aime. Lire la suite

IT WAS A GOOD DREAM Help Me To Recollect

Quelques semaines avant de me rendre au fantastique Dunk! Festival, je recevais dans ma boîte mail deux nouvelles sorties parues chez Dunk! Records, dont chacune, pour des raisons différentes, m’a immédiatement plu. J’ai eu le plaisir de découvrir la première, « Cavum » des excellents Pillars, sur la belle scène du festival (mon livre report de leur prestation est d’ores et déjà en ligne ici), et je suis à présent heureuse de partager ici la seconde, « Help Me To Recollect » du duo américain It Was A Good Dream. Lire la suite

HORS SUJET Avec la distance

Le soir où Florent Paris m’a dit qu’il avait décidé d’arrêter Hors Sujet, j’ai versé ma larme. Mais je ne lui ai rien dit. J’ai compris ce besoin de nouveau souffle et de changement, je l’ai encouragé dans ses projets à venir. C’était l’année dernière. L’hiver, il faisait gris. Et puis, il y a quelques semaines, Florent m’annonçait qu’il avait recommencé à enregistrer. Que c’était revenu comme un besoin. Ce besoin de faire sortir le trop plein d’images, de souvenirs et d’émotions en soi. Pour moi, des larmes à la joie, il n’y a eu qu’un pas. « Avec la distance » vient tout juste de paraître, et il est une nouvelle beauté signée Hors Sujet, plus sensible que jamais. Lire la suite

Totoromoon au Dunk! Festival 2019 – Jour 3

C’est sous un ciel plus bleu et plus lumineux encore que la veille que débute cette troisième journée du Dunk! Festival 2019. Il est encore tôt et une douce chaleur se dégage déjà sur le camping. J’ai du mal à réaliser que cette journée est la dernière. A la faveur d’une atmosphère chaleureuse, le temps semble suspendu ici, accroché au bout des notes de musique et des sourires, évanoui à la cime des grands arbres qui abritent l’événement.

Ce troisième jour est celui que j’attends, depuis de longs mois, avec le plus d’enthousiasme. Car, grâce au Dunk! Festival, je vais enfin pouvoir découvrir en live le groupe de post-rock que je préfère en France et dont les disques m’accompagnent depuis des années, Silent Whale Becomes A Dream. Plusieurs autres très beaux concerts sont annoncés ce jour-là, j’ai donc organisé toute ma journée autour d’eux, pour être sûre d’en savourer chaque instant au mieux. Lire la suite

Totoromoon au Dunk! Festival 2019 – Jour 2

Les nuages de la veille ont disparu pour laisser place à un ciel clair en cette deuxième journée de Dunk! Festival. Treize groupes sont de nouveau attendus, de 13h à 00h30, en alternance sur les deux belles scènes du festival. Comme l’année dernière, je décide de ne pas assister à tous les concerts, mais de me concentrer sur ceux qui m’intéressent le plus afin de ne pas avoir à me presser d’une scène à l’autre, de ne pas accumuler de la fatigue inutilement… et de réserver mes tympans pour des moments de délectation musicale totale. Lire la suite

Totoromoon au Dunk! Festival 2019 – Jour 1

Ces 30, 31 mai et 1er juin 2019, se tenait en Belgique la 15e édition du Dunk! Festival. Cette année, j’étais pour la deuxième fois invitée à assister en tant que chroniqueuse au festival le plus légendaire de la scène post-rock.

Niché dans un cadre magnifique, au coeur d’une nature accueillante et que chacun prend soin de respecter, le Dunk! Festival est devenu en quelques années une légende pour tous les amoureux de post-rock et dérivés du genre. S’il l’est devenu, c’est non seulement pour les choix audacieux de sa programmation, mais aussi pour la qualité de son organisation, à la fois familiale et d’une qualité professionnelle irréprochable, et pour l’atmosphère unique qui se dégage de l’événement et des personnes qui le font, qu’il s’agisse de l’équipe organisatrice ou des festivaliers. Ce souci du détail incomparable, ces sourires chaleureux, cette convivialité, cette bienveillance à nulle autre pareille.

Pour cette édition 2019, le Dunk! Festival accueillait 39 groupes venus du monde entier, de la Belgique à l’Australie, en passant par Singapour, la Chine, le Chili, le Brésil, les Etats-Unis, le Canada, l’Italie, l’Espagne, la Roumanie, l’Allemagne, les Pays Bas ou encore l’Angleterre, la Finlande, la Suède et la France.

39 concerts bénéficiant d’une qualité de son exceptionnelle pour un festival et de jeux de lumière époustouflants, et alternant pendant trois jours sur deux très belles scènes, l’une dressée sous un grand chapiteau tout de parquet vêtu, l’autre en plein air, au coeur de la forêt, faisant s’élever la musique par-delà la cime d’arbres majestueux.

Je le disais déjà l’année dernière, et cette année le confirme, le Dunk! Festival est sans aucun doute le plus beau festival auquel il me soit donné d’assister. Lire la suite

MILES OLIVER Saturdaze

C’est à l’occasion d’une belle soirée organisée il y a quelques mois par En veux-tu? En v’là! que je découvrais pour la première fois la folk sombre et habitée de Miles Oliver. Depuis, je l’ai redécouverte deux fois. Avec la sensation d’en percevoir de nouveaux aspects à chaque fois. De nouvelles énergies. De nouvelles subtilités. De nouvelles beautés. De nouvelles poésies.

« Color Me », son troisième album, est paru à l’automne dernier. J’y ai trouvé la douceur parfaite de ce début d’été. Noisy, poignante et émouvante à souhait. Lire la suite