CHROMATICS Shadow

Depuis plus de trois ans, les Américains de Chromatics annoncent la sortie imminente de leur cinquième album. Dans l’attente de la naissance effective de ce nouvel opus entouré d’une aura de mystère, je continue de me bercer des effluves éthérées du délicieux « Kill For Love », paru en 2012, et des quelques singles qui lui ont succédé. De sa dream pop mélancolique et vaporeuse, Chromatics n’en finit pas de m’enchanter. Et le beau single Shadow vient adoucir à la perfection ce mois de juin.  Lire la suite

Publicités

RICHARD LUKE Washing Day

Compositeur et multi-instrumentiste écossais, Richard Luke vient de donner le jour à son premier album, « Voz ». Au creux de ses compositions introspectives et sensibles, j’ai trouvé la douceur musicale parfaite de ce mois d’avril.  Lire la suite

YNDI HALDA A Sun-Coloured Shaker

Il est des disques capables de marquer une vie. « Enjoy Eternal Bliss », premier album du quintet anglais Yndi Halda, est de ceux-là. Depuis plus de dix ans, il rayonne, tout en haut, dans le cieux des albums les plus chers à mon coeur.

Il y a, chez Yndi Halda, cette profonde douceur qui parvient toujours à vaincre la rage, cette mélancolie teintée d’espoir qui transporte au lieu de faire sombrer, cette flamboyance intemporelle et unique au monde.

En cette fin d’hiver, Yndi Halda est de retour avec un nouvel opus. Petit EP composé d’une pièce unique, « A Sun-Coloured Shaker » est une nouvelle beauté délicatement soyeuse, entourée de cette aura de grâce dont le groupe a le secret. Lire la suite

TAMBOUR Silhouettes

Le talentueux artiste montréalais Simon P. Castonguay, alias Tambour, est de retour avec Silhouettes, nouvelle pièce néo-classique de piano onirique, de percussions délicates et de cordes enchanteresses, parue chez Moderna Records. Absolument renversant de beauté. Lire la suite

STEREOPHONICS Before Anyone Knew Our Name

Vingt ans après le délicieux « Word Gets Around », les Gallois de Stereophonics n’en ont pas fini de faire chanter le rock britannique. Si leur discographie récente n’a pas su trouver sa place dans la mienne, leurs premiers albums demeurent doux à mes oreilles, quelques titres venant régulièrement rappeler à mon bon souvenir mes années de lycéenne à Doc Martens et veste d’homme trop grande pour moi.

Il y a quelques semaines, la voix cassée de Kelly Jones est pourtant revenue à mes oreilles, au détour d’une publication glanée sur le web. Le titre : Before Anyone Knew Our Name, extrait du nouvel album du groupe, intitulé « Scream Above The Sound ». Ce morceau, hommage à Stuart Cable, batteur originel du groupe disparu en 2010, est une magnifique ballade gorgée d’émotions belles et tendres. Douceur parfaite de ce début d’année, que j’ai choisie de partager avec vous. Lire la suite

VLMV All These Ghosts

Jours sans soleil et sans sourire. Nuits sans lune et sans sommeil. Yeux tristes. Pensées sombres. Mais la musique, toujours. La musique douceur. La musique réconfort.

Toujours parfaites, les boucles de guitares aériennes et les réverbérations atmosphériques d’Alma viennent soigner l’âme.

Le talentueux duo londonien a changé la graphie de son nom, mais il n’a pas changé sa musique, si ce n’est pour la magnifier encore plus de sa beauté céleste. Il y a quelques jours, sous le nom d’Vlmv, le groupe a dévoilé un nouveau morceau enchanteur. Baume de douceur absolument parfait pour coeurs tristes.

A savourer sans modération. Lire la suite

KRAMIES I Wish I Missed You

Le 13 novembre 2015, au Bataclan et dans les rues de Paris, la mort a remplacé la joie, et la barbarie est venue souiller un des endroits qui m’est le plus cher au monde.

Deux ans après, je n’oublie pas. Je n’oublierai jamais.

En ce jour de novembre gravé dans ma mémoire, la douceur, l’art, la beauté, l’amitié et le partage sont plus que jamais ce dont j’ai besoin. C’est toujours avec l’espoir que la joie et l’amour triomphent sur la haine et la terreur que je continue à écrire. A me rendre à des concerts. A partager. A rêver.

En ce jour de novembre, j’ai donc choisi de partager avec vous une chanson libre comme l’air. Une chanson évanescente et magnifique. Elle est l’oeuvre de l’un des artistes les plus chers à mon coeur, le talentueux songwriter américain Kramies. Et elle est de toute beauté. Lire la suite

THE NATIONAL Carin At The Liquor Store

Il y a quelques jours, les New Yorkais de The National donnaient le jour à leur 7e album, « Sleep Well Beast ». Un bel album qui, s’il n’égale pas les sublimes « Alligator » (2005) et « Boxer » (2007), prouve toutefois que le quintet américain n’a pas perdu de son inspiration.

Toujours mélancolique, et magnifiquement porté par la voix de baryton de Matt Berninger, il offre plusieurs titres d’une très belle profondeur à l’image de l’émouvant Carin at the Liquor Store, que j’ai choisi de partager avec vous pour la petite douceur de ce mois d’octobre. Lire la suite

DEVOTCHKA How It Ends

Groupe de rock indépendant américain fondé à la fin des années 90, DeVotchKa s’est fait connaître grâce à sa contribution à la bande originale de l’excellent « Little Miss Sunshine », sorti en 2006. J’ai pour ma part découvert DeVotchKa en première partie de Muse au Stade de France en 2010, ma première et ma dernière (à tout jamais) expérience de concert au Stade de France (les concerts dans les stades, c’est fini). Et puis, il y a quelques semaines, j’ai réentendu un de leurs morceaux. Un morceau dramatique et un brin grandiloquent, comme j’aime. Un morceau où la mélancolie est belle, et que j’ai choisi de partager avec vous pour la petite douceur musicale de ce mois de septembre. Lire la suite

MOLLY BURCH Please Be Mine

Peut-on encore écouter des chansons d’amour quand on a le coeur brisé ? L’impression qu’on ne pourra plus jamais aimer. Plus jamais donner son coeur à nouveau. Ce coeur en mille morceaux.

J’ai découvert Molly Burch il y a quelques jours, à l’occasion d’une soirée de concerts à l’Espace B. Ses compositions au croisement de la folk, de la country et du jazz, loin de ma sensibilité musicale, n’avaient, sur le papier, rien pour me plaire. Et pourtant, de sa voix chaude, profonde et habitée, elle m’a littéralement bouleversée.

Molly Burch chante les histoires d’amour. Elle chante aussi les coeurs brisés. Et elle le fait avec une sensibilité et un talent remarquables.  Lire la suite