FLOTATION TOY WARNING The Machine That Made Us

Treize ans après la parution d’un premier album unique au monde, mes héros de Flotation Toy Warning sont de retour. « The Machine That Made Us », annoncé depuis plusieurs années, avait fini par n’être plus qu’un lointain espoir, tant l’attente semblait longue… et pourtant, doucement mais sûrement, mes Anglais préférés oeuvraient pour façonner une nouvelle merveille.

Un nouveau chef-d’oeuvre hors du temps, c’est ce qu’est ce deuxième album. Longuement mûri. Parfaitement abouti. Il conforte la place que le quintet londonien occupe dans mon coeur. Place qu’il devrait occuper dans beaucoup d’autres, s’il n’était pas aussi injustement méconnu. Car, à mon sens, il n’est pas une oreille rêveuse et sensible qui puisse résister à la musique inclassable, onirique et fabuleuse de Flotation Toy Warning. Lire la suite

RADIOHEAD Daydreaming

Il est, dans le dernier album de Radiohead, un morceau absolument magnifique. Un morceau pour rêveur. Un morceau qui réconcilierait n’importe quel individu avec la musique du groupe. Ce groupe qui a pu, tout au long de ses 25 ans d’existence, tour à tour m’émerveiller et me décevoir. Ce groupe qui, malgré tout, restera à jamais à l’origine d’un des plus beaux disques de ma discothèque, le sublime « OK Computer ».

« A Moon Shaped Pool », paru l’année dernière, a ainsi dévoilé un magnifique petit bijou. Il s’appelle Daydreaming, il regorge d’une superbe mélancolie, et il est la petite douceur que j’ai choisie pour vous ce mois-ci. Lire la suite

MOINHO Elastikanimal

Derrière Moinho se cache le pianiste français Franck Marquehosse. Après un premier album intitulé « Baltika », paru en 2012 chez Arbouse Recordings et salué par la critique, le compositeur palois est de retour avec « Elastikanimal ». Cet opus de neuf morceaux, qui doit son nom au personnage intrigant du livre d’Edith Azam, « Du pop corn dans la tête », vient tout juste de paraître sur le label 1631 Recordings. Il peint un univers élégant, délicieusement romantique et évocateur, où il fait bon plonger tout entier. Lire la suite

BIG WOOL Big Wool

Un nouveau bijou de rock enchanteur est arrivé jusqu’à moi il y a quelques jours, grâce aux bons soins de l’excellent label clermontois Kütu Records. Il s’appelle « Big Wool », du nom du quintet angevin qui lui a donné le jour. Enregistré au coeur de l’hiver au studio de l’île d’Amour à Angers, il regorge de la chaleur nécessaire à combattre les frimas de l’hiver. « Big Wool » est à paraître cette semaine, et il est délicieux, tout simplement.  Lire la suite

THE EXQUISITE CORPSE : La Compilation Néo-Classique du Printemps

Deux de mes labels préférés, Bigo & Twigetti et Moderna Records, se sont associés pour créer un projet musical original, inspiré du cadavre exquis surréaliste. Ayant pour point de départ le morceau Little Phase de Leah Kardos, « The Exquisite Corpse » propose depuis novembre dernier, toutes les deux semaines, une nouvelle version de cette pièce, retravaillée par des artistes talentueux des deux labels. L’album complet vient tout juste de paraître, et il est le fruit réussi d’un très beau projet.
Lire la suite

OASIS Idler’s Dream

Je venais d’avoir 15 ans quand « Definitely Maybe » a vu le jour. Depuis ce premier album, les anglais d’Oasis sont restés accrochés à mes souvenirs d’adolescente. Qu’on aime ou qu’on déteste les frères Gallagher, ceux-ci ne laissent personne indifférent. Leurs disques, que j’avais laissés de côté ces dernières années, sont revenus récemment habiter ma route. En forme de douce régression temporelle, ils sont venus luire à travers les jours sombres.

Au coeur de cette redécouverte, par les bons soins d’un ami amateur de belle musique et fan d’Oasis, est venu poindre un morceau caché : Idler’s Dream. Une pépite unique en son genre dans la discographie du groupe, et que j’ai eu envie de partager avec vous pour l’article « douceur du mois ». Lire la suite

TALMA SUNS Wide-Eyed

C’est sur les cendres de l’un de mes groupes de rock français favori qu’est né Talma Suns. Je n’étais que tristesse quand le talentueux quatuor caennais Kim Novak a disparu en 2013. Je l’écrivais d’ailleurs ici. C’est donc avec un grand bonheur que j’ai appris il y a quelques semaines le retour du chanteur et guitariste du groupe, Jérémie Nies, à l’initiative d’une nouvelle formation. Trio normand fondé avec Hugo Lamy (déjà bassiste sur le 3e album de Kim Novak) et Boris Collet (batterie), Talma Suns n’est pas sans rappeler le rock ténébreux de Kim Novak, et ce pour le plus grand plaisir de mes tympans. « Wide-Eyed » est un opus aussi délicieusement inclassable que merveilleusement réussi, annonciateur de grandes choses pour ce nouveau projet. Lire la suite

THEO ALEXANDER Waiting For You To Die

Après deux très beaux EP, le jeune compositeur anglais Theo Alexander est de retour avec son premier album. « Waiting For You To Die » est paru le jour du « Piano Day », célébrant avec grâce ce bel instrument qu’est le piano, et faisant pleinement honneur à ce jour spécial. Il est un merveilleux opus à découvrir. Lire la suite

BLONDE REDHEAD 3 O’Clock au Trianon

Blonde Redhead est certainement l’un des groupes les plus troublants qui me soit donné d’aimer. Naviguant d’un noise rock débridé à une pop gracieuse, d’une voix féminine à une voix masculine, le trio new yorkais aime brouiller les pistes, expérimenter et déconcerter. Et il le fait avec un talent qui prend tout son sens sur scène, où il excelle à distiller un son inimitable.

La japonaise Kazu Makino, et les jumeaux italiens Amedeo et Simone Pace étaient de retour à Paris le 1er mars pour fêter leurs 20 ans de carrière et la sortie de leur nouvel EP, « 3 O’Clock ». Un moment d’une intensité qui a semblé faire se suspendre le temps. Brillant. Lire la suite

BIRDPEN Like A Mountain

David Penney, alias Dave Pen, chanteur et guitariste d’Archive depuis un peu plus de dix ans, et Mickey Hurcombe, alias Mike Bird, également membre du collectif londonien, ont créé BirdPen en 2003. Tous deux originaires de Southampton, ils se connaissaient bien avant Archive. Ils sont amis depuis leur plus jeune âge, cet âge où tout semble possible, et leur musique respire cette connivence de longue date, restée intacte au fil des ans. Cinq EPs et quatre albums plus tard, le duo britannique continue de m’enchanter. De son univers en clair-obscur, de son rock aérien, de ses envolées tout en progressions intenses et savoureuses.

J’ai eu la chance de les retrouver en live hier soir, lors d’un concert intime au Supersonic, parmi quelques 150 fans venus profiter de ce show exceptionnel du groupe. Un moment magique, qui m’a donné envie de choisir BirdPen pour la traditionnelle petite douceur du mois chez Totoromoon. Lire la suite