RICHARD LUKE Washing Day

Compositeur et multi-instrumentiste écossais, Richard Luke vient de donner le jour à son premier album, « Voz ». Au creux de ses compositions introspectives et sensibles, j’ai trouvé la douceur musicale parfaite de ce mois d’avril.  Lire la suite

Publicités

TIM LINGHAUS Memory Sketches

Après un EP paru en 2016 chez Moderna Records, le compositeur allemand Tim Linghaus est de retour avec son premier album. « Memory Sketches » donne forme aux souvenirs, les préservant pour l’éternité, à travers des tableaux aux couleurs à la fois vives et douces. Là où les sons se font vibrants et émouvants. Un premier album réussi, à savourer quand vient la nuit. Lire la suite

KID AMONG GIANTS Kid Among Giants

Derrière Kid Among Giants se cache Robin Boulay. Il vit à Tours, il a 21 ans. Après un premier EP sorti en 2016, ce jeune artiste vient de donner le jour à un nouvel opus. Il s’intitule sobrement « Kid Among Giants », comme pour mieux définir son identité, et il déploie une merveille simple et belle de dream pop éthérée. A découvrir. Lire la suite

GARCIAPHONE Dreameater

Quoi de mieux pour sortir doucement de l’hiver qu’un bel album de pop acoustique enchanteresse ? Mené par le talentueux Olivier Perez, Garciaphone a donné le jour il y a quelques mois à son troisième album. De ses mélodies délicatement lumineuses, « Dreameater » vient manger les rêves. Sur lui, planent les fantômes d’Elliott Smith et Jason Lytle, mais ses arrangements aériens et son voile de lumière sensible et radieux sont uniques. Un délice à savourer sans modération. Lire la suite

TAMBOUR Silhouettes

Le talentueux artiste montréalais Simon P. Castonguay, alias Tambour, est de retour avec Silhouettes, nouvelle pièce néo-classique de piano onirique, de percussions délicates et de cordes enchanteresses, parue chez Moderna Records. Absolument renversant de beauté. Lire la suite

ADRIAN CROWLEY Dark Eyed Messenger au Pop Up du Label

De sa folk tragique et ténébreuse, et de son spleen enveloppant, Adrian Crowley vient hanter la pénombre des nuits d’hiver.

A la fin de l’année dernière, le compositeur irlandais donnait le jour à son huitième album, « Dark Eyed Messenger ». C’est dans la petite salle du Pop Up du Label, à Paris, que je l’ai découvert il y a quelques jours. Sa voix caverneuse et habitée, son charme magnétique, son univers intimiste et feutré. Son set, merveilleusement suspendu hors du temps. Sublime. Lire la suite

POPPY ACKROYD Resolve

« Tout ce qui est resté du non-dit en moi, dès que j’entends de la musique, se montre et je pleure et c’est impossible. Voilà. (…) Elle ne sait pas ce qu’elle dit la musique, elle ne sait pas ce qu’elle fait. Elle est innocente à en hurler. »

– Marguerite Duras, Entretien avec Marianne Alphant.

La musique et l’émotion intenable. La musique au-delà des mots.

Et ces albums qui viennent vous foudroyer l’âme et confirmer ces propos.

Le nouvel opus de Poppy Ackroyd est de ceux-là.

Beauté sublime à faire jaillir les larmes.

Au-delà du langage.

Au-delà de tout.

Bijou. Lire la suite

OROUNI Somewhere In Dreamland

Quelques semaines avant Noël, par les bons soins d’Orouni, l’EP le plus lumineux de l’année est arrivé dans ma boîte à lettres. A point nommé pour ensoleiller une fin d’année morose. « Somewhere In Dreamland » a fait partie de ma sélection des meilleurs EP de l’année 2017, et il est à découvrir absolument. Lire la suite

STEREOPHONICS Before Anyone Knew Our Name

Vingt ans après le délicieux « Word Gets Around », les Gallois de Stereophonics n’en ont pas fini de faire chanter le rock britannique. Si leur discographie récente n’a pas su trouver sa place dans la mienne, leurs premiers albums demeurent doux à mes oreilles, quelques titres venant régulièrement rappeler à mon bon souvenir mes années de lycéenne à Doc Martens et veste d’homme trop grande pour moi.

Il y a quelques semaines, la voix cassée de Kelly Jones est pourtant revenue à mes oreilles, au détour d’une publication glanée sur le web. Le titre : Before Anyone Knew Our Name, extrait du nouvel album du groupe, intitulé « Scream Above The Sound ». Ce morceau, hommage à Stuart Cable, batteur originel du groupe disparu en 2010, est une magnifique ballade gorgée d’émotions belles et tendres. Douceur parfaite de ce début d’année, que j’ai choisie de partager avec vous. Lire la suite

FEATHER DRUG Piano Works

« Une stupeur
commençait dans ses yeux : que cela fût
possible. Une tristesse aussi,
vaste comme ce qui venait sur lui,
qui brisait les barrières de sa vie,
vertes, pleines d’oiseaux. »

– Philippe Jaccottet, A la lumière d’hiver.

Nouvelle année. Nouvelle page à écrire. Celle de tous les possibles. Celle de toutes les barrières brisées.

Et toujours plus de belle musique à découvrir et à partager.

Cela fait de nombreuses semaines que j’écoute les compositions de Guillaume Thévenot, multi-instrumentiste talentueux oeuvrant sous le nom de Feather Drug. Je les gardais précieusement de côté. Je trouvais qu’ouvrir cette nouvelle année de chroniques avec elles serait parfait.

Une nouvelle année de douceur, au creux des notes, de leurs émotions et de leur poésie. Lire la suite