BOSQUES DE MI MENTE .​.​.De Los Valles y Las Montañas

Bosques de mi Mente

Né en Espagne, Bosques de mi Mente est le projet d’un jeune compositeur amoureux de musique classique et de pièces minimalistes. Saisir les souvenirs, capturer la mélancolie, canaliser l’agitation… tels sont les voeux que Bosques de mi Mente souhaite réaliser à travers sa musique. Et il les exauce avec talent. « De Los Valles y Las Montañas » est son dernier album. Il est paru au printemps dernier chez Fluttery Records, et il est une jolie douceur musicale à savourer en ce début d’année. Lire la suite

I LIKE TRAINS A Divorce Before Marriage Soundtrack

i-like-trains_a-divorce-before-marriage

Tout en haut du top musical de mon coeur, il y a I Like Trains. Juste à côté des explosions dans le ciel. Un groupe dont j’ai suivi les premiers pas alors qu’il partageait tout juste ses premiers morceaux. Un groupe dont j’aime autant la musique que l’humain. Un groupe aux musiciens passionnés, simples et généreux. Un groupe dont je n’ai jamais compris qu’il n’ait pas le succès qu’il mérite, tant il respire le talent.

Alors, quand Matt Hopkins et Ben Lankester ont lancé une campagne Kickstarter pour récolter les fonds nécessaires à leur projet de réaliser un film documentaire sur I Like Trains, dont le groupe réaliserait l’intégralité de la bande originale, je ne me suis même pas posé la question d’y participer ou pas. Le faire était une évidence. C’était en septembre 2014. Le film devait paraître en janvier 2015. En quelques semaines, sur les 16 000 livres attendues par la levée de fonds participative, le projet récoltait plus de 28 500 livres.

Fan de la première heure, à l’époque où Myspace était au sommet de sa gloire et où le groupe m’avait contactée par ce biais pour me parler de son premier EP, j’ai fait partie des 561 contributeurs passionnés par leur musique et impatients de voir naître le documentaire leur étant consacré. De ceux que la musique d’I Like Trains ne finira jamais d’accompagner.

C’est finalement plus de deux ans plus tard que « A Divorce Before Marriage » a vu le jour. Sous titré « A film about a band in the middle », il est nommé d’après un de mes morceaux favoris du groupe, et retrace les trois années de la vie de ces cinq musiciens de Leeds après la perte du contrat avec leur maison de disque. Leurs doutes, leurs quotidiens, leurs espoirs, leurs désillusions… et leur passion indéfectible pour la musique. Il est aussi une magnifique ode à l’amitié. Lire la suite

DRY THE RIVER Shallow Bed

dry-the-river_shallow-bed

A l’heure où mon coeur n’en finit plus de jouer aux montagnes russes.

A l’heure où mon corps me rappelle sans cesse les blessures que mon âme tente d’oublier.

A l’heure où la brume semble ne jamais finir de se faire plus épaisse.

A l’heure où l’on a si mal qu’on en oublie de respirer.

Il reste la musique.

Celle qui transporte loin.

Celle qui fait oublier les chagrins.

Celle qui rappelle les belles choses.

Celle qui redonne du souffle.

Celle qui sauve la vie.

Du fond des tempêtes, des douleurs et de mon coeur détraqué, j’ai trouvé récemment le disque parfait pour traverser les jours sombres. Il s’appelle « Shallow Bed », il est le premier album d’un groupe britannique que j’ai découvert alors qu’il n’existait déjà plus. Et il a le pouvoir de faire se dissiper la brume.

Pour ne pas se laisser engloutir.

Pour regarder le bord du gouffre, yeux grands ouverts, et continuer d’avancer.

Pour se dire que, quels que soient les obstacles à surmonter, il y a une lumière au bout du chemin. Et que la vie est trop précieuse pour oublier de se battre pour elle, et d’en savourer les belles choses. Lire la suite

CAT POWER Maybe Not

cat-power_you-are-free

Parfois, lorsque je choisis la petite douceur à partager avec vous chaque mois, j’aime aller piocher dans de vieux albums… J’y trouve l’occasion de réécouter un morceau qui fut un temps la star de ma chaîne hifi, le plaisir de redécouvrir une beauté oubliée. Il y a quelques jours c’est une sublime pièce de l’américaine Cat Power qui est revenue hanter mon esprit. Belle, minimaliste et dépouillée, elle est une petite douceur parfaite pour ce mois de janvier.

Lire la suite

! 400e ! OLAFUR ARNALDS Island Songs

olafur-arnalds-island-songs

Alors que 2016 touche à sa fin, Totoromoon fête son 400e article. L’occasion de vous dire à tous et du fond du coeur un grand merci. Merci de votre intérêt pour ce petit blog qui m’est cher. Merci de votre soutien dans les moments difficiles. Merci de vos messages qui me font si souvent chaud au coeur.

Pour cet article spécial, j’ai choisi de partager avec vous un album spécial. Celui d’un artiste qui parvient toujours à me toucher à l’âme, l’islandais Olafur Arnalds. Cet été, à travers une merveilleuse épopée musicale, le prolifique et talentueux compositeur islandais a écrit son amour pour son île.

« Island Songs », ce sont sept morceaux enregistrés en sept semaines dans sept lieux emblématiques de l’Islande. Sept titres mis en images et diffusés en ligne tout au long de sept semaines de l’été. Un nouveau projet en forme de bijou musical né du génie du multi-instrumentiste islandais. Lire la suite

LAISH Pendulum Swing

laish_pendulum-swing

Arrêtez tout. Eteignez la télévision et la radio. Cessez de lire les journaux. Faites taire les mille pensées agitées qui se bousculent. J’ai trouvé le remède magique pour faire « pause » au milieu du tourbillon de la vie. Oublier tout, l’espace de quelques instants. Ne plus penser à rien. Et n’avoir plus qu’une seule envie, celle de se mouvoir doucement au rythme de la musique dans son salon.

Il s’appelle « Pendulum Swing », il est signé par Laish, et il est le disque le plus parfait pour illuminer cette fin d’année. Une pépite à la croisée de la folk et de la pop, qui fait danser la mélancolie avec brio. A savourer de toute urgence. Lire la suite

A SINGER MUST DIE A Sweet Place To Park

a-sweet-place-to-park

Il y a quelques semaines, le talentueux Manuel Ferrer alias A Singer Must Die dévoilait une chanson inédite. Intitulée A Sweet Place To Park, elle s’inspire des paysages sombres et contemplatifs du photographe Jérôme Sevrette. Portée à la fois par une brume de mélancolie et un délicat espoir, d’une beauté orchestrale sublime, elle est une chanson parfaite à savourer à l’orée de l’hiver… et la petite douceur de ce mois de décembre que j’ai choisie pour vous. Lire la suite

IMMANU EL Hibernation

immanu_el_hibernation

Amoureux de Logh et de Sigur Rós, c’est âgé d’à peine 16 ans que Claes Strängberg fonde Immanu El en 2004, avec son frère jumeau et deux amis d’enfance. Depuis, le quatuor suédois a connu quelques changements de line up et son post-rock éthéré originel s’est mué en une pop à la voix douce et rêveuse, mais la qualité des compositions du groupe n’a fait que confirmer le talent de ces jeunes musiciens aux pièces d’une maturité qui n’a rien à envier à celles de leurs aînés.

« Hibernation », quatrième album d’Immanu El, fraîchement paru, en est la plus belle preuve. Un opus hivernal, mais fort d’une chaleur délicieusement réconfortante. A découvrir absolument. Lire la suite

THEO ALEXANDER The Black Bunny

theo-alexander_the-black-bunny

Une nouvelle beauté néo-classique est parue il y a quelques semaines grâce aux bons soins du label suédois 1631 Recordings. Elle s’appelle « The Black Bunny », et elle est l’oeuvre du jeune compositeur anglais Theo Alexander. Londonien vivant actuellement à Prague, Theo Alexander signe avec « The Black Bunny » son deuxième EP. Et le seul reproche que j’aurais à lui faire, c’est qu’il est court, bien trop court… car si beau qu’on aimerait que les notes produites par cet ancien piano au son singulier ne cessent jamais d’accompagner nos rêves. Lire la suite