MONO Nowhere Now Here

Il y a quelques jours, mes post-rockeurs japonais préférés donnaient naissance à une nouvelle beauté. Après le coup de foudre que j’avais eu il y a trois ans pour leur fabuleux « Requiem For Hell », j’avoue avoir eu un peu peur d’être déçue par son successeur. Mais il n’en est rien. « Nowhere Now Here » est le dixième album de Mono, et il est la preuve qu’après vingt ans de carrière, un changement de batteur et de nouvelles expérimentations sonores, le groupe n’a rien perdu de sa superbe. Un très bel album à découvrir. Lire la suite

Publicités

DES ASTRES Traxx

Après un premier opus paru l’année dernière, Des Astres, jeune quatuor basé à Bordeaux, a donné le jour début janvier à son deuxième EP. Du haut de ses trois titres, « Traxx » propose 18 minutes d’un post-rock éthéré et lumineux, aux reliefs savoureux à souhait. A découvrir. Lire la suite

A SWARM OF THE SUN The Woods

J’aime la musique qui, par la grâce de compositions expressives et habitées, sait peindre des atmosphères. J’aime la musique qui, le temps de quelques mesures, transporte ailleurs. Loin. Celle qui fait oublier les lieux et les objets. Qui captive. Qui bouleverse. La musique de A Swarm Of The Sun, à son apogée dans « The Woods », est de celles-là. Par la force de ses pièces patiemment et méticuleusement construites, elle envoûte, transporte, ébranle.

Doucement. Lentement. Sûrement.

« The Woods » est le quatrième album du duo suédois, et il vient tout juste de paraître. Il est de ces albums à la fois sombres et sensibles, qui vous saisissent. Qui vous empoignent. Qui vous emportent avec eux, au creux d’une atmosphère brumeuse, épaisse et singulière. Superbe. Lire la suite

ALPHA DU CENTAURE Le Déséquilibre Originel

Ils aiment le post-rock, le shoegaze, mais aussi le metal, le jazz et la pop. Ils écoutent aussi bien Slowdive, que Deafheaven, Russian Circles et This Will Destroy You. Depuis 2015, Alpha du Centaure, projet démarré en solo par Cédric Tessonneau, rapidement rejoint par le guitariste Gaël Marcou, a donné le jour à deux EP, quitté la Provence pour la région lyonnaise, changé de line up, et commencé à travailler à son premier album. « Le Déséquilibre Originel » est le deuxième opus du groupe, et il est un délicieux petit disque à découvrir. Lire la suite

5OCLOCKINTHEMORNING Relief

Après de longues années de silence, la première formation de post-rock parisien à avoir fait chavirer mon coeur est de retour. Entre 5oclockinthemorning et moi, l’histoire remonte à l’année 2006, alors que le groupe venait tout juste de se former, qu’il composait ses premiers morceaux et donnait ses premiers concerts. 5oclockinthemorning fait partie de ces groupes qui ont oeuvré à faire de moi l’amoureuse de post-rock que je suis aujourd’hui. De la beauté d’un son qui parle sans paroles. De l’intensité d’émotions brutes et authentiques, entre force sauvage et délicatesse infinie.

Il y a quelques jours, 5oclockinthemorning a donné le jour à un nouvel EP. « Relief » est de ces petits disques qui ont déjà tout d’un grand, et qui ne me font pas regretter d’avoir attendu si longtemps le retour d’un groupe qui a marqué mes souvenirs. A découvrir absolument. Lire la suite

STEVE STRONG Turbo Island

J’ai découvert Steve Strong l’année dernière, à l’occasion de la deuxième édition du Post In Paris Festival. En 40 minutes de set, le multi-instrumentiste venu de Bristol a éclipsé pour moi toutes les autres prestations du festival. Seul, assis derrière sa batterie, jonglant de ses baguettes à la guitare, à la basse et aux machines avec une dextérité et une aisance déconcertantes, il a livré une performance remarquable à tous points de vues. A la fois énergique et sensible. Forte et subtile. Superbe.

Il y a quelques jours, Steve Strong était de retour avec un nouvel album. Entre post-rock, math-rock, trip hop, shoegaze et musique expérimentale, « Turbo Island » continue de brouiller les pistes, et il le fait brillamment. Un excellent album à découvrir. Lire la suite

IN LIGHTS The Forgotten Bridge

Le 25 décembre, il y a un peu plus d’un an, j’avais choisi de troquer les chants de Noël contre une beauté de post-rock atmosphérique à guitares et violons. Cette beauté, c’était « This Is How We Exist », dernière exquise parution des Américains In Lights. Le quintet californien était de retour il y a quelques semaines avec un nouvel EP, « The Forgotten Bridge ». Trois titres lumineux à l’image ce groupe qui porte si bien son nom.  Lire la suite

KASCHALOT Whale Songs

Qui n’a pas rêvé d’un jour flotter dans les airs, voyager en dominant de vastes étendues et jouer avec les nuages ? C’est ce voyage, représenté sur une originale pochette d’album, que propose le quatuor estonien Kaschalot dans son premier opus de math-rock à la fois abrasif et endiablé. « Whale Songs » est paru à l’automne dernier, et il est une dose d’énergie parfaite pour commencer l’année. Lire la suite

Totoromoon’s Top 2018

Des rêves par-delà les nuages, des sourires par milliers, de la douceur à foison, et de la musique dans le coeur, c’est ce que je souhaite à chacune et chacun de vous pour cette nouvelle année. J’ai hâte de la partager avec vous. Merci d’être de plus en plus nombreux à suivre Totoromoon, et à me témoigner chaque jour votre affection pour ce petit blog qui m’est cher.

Cette année, j’ai choisi de ne réaliser qu’un seul top musical, mêlant tous les genres à l’honneur chez Totoromoon… post-rock, math-rock, néo-classique, dream pop, rock et folk.

20 albums, 10 EP et 1 single sélectionnés parmi les nombreuses beautés musicales qui ont fait mon année 2018. N’hésitez pas à me faire part de celles qui ont fait la vôtre.

Très belle année 2019 à vous,

Eglantine

Lire la suite

JET PLANE Falls Feather

Dernière chronique de l’année chez Totoromoon, avant la publication la semaine prochaine d’une sélection des albums qui ont fait mon année musicale 2018. « Falls Feather » est le quatrième album des Russes de Jet Plane. Il est tout à la fois revigorant et réconfortant. Harmonieux et dissonant. Parfait pour nourrir la révolte, puis la dissiper. Et traverser cette fin d’année le coeur au chaud et l’âme apaisée. Lire la suite