FLASH THE READIES Duna

Flash The Readies est né en République Tchèque en 2006, mais ma rencontre avec le groupe ne date que de quelques semaines, à la faveur d’un beau vinyle tout de jaune translucide vêtu, arrivé dans ma boîte à lettres par les bons soins des excellents Dunk! Records. Quelques minutes d’écoute auront suffi à me convaincre de la beauté saisissante de « Duna », hommage au célèbre « Dune » de Frank Herbert, et dernier album en date du quintet tchèque. Un superbe opus de post-rock à la fois ciselé, immersif et poignant, à découvrir absolument. Lire la suite

Totoromoon a 7 ans ♥

Quand le monde semble fou et la vie insurmontable, il reste le partage et la musique. Cette phrase, que je me répète comme un mantra, n’a jamais autant fait sens que ces dernières années pour moi. Car si, depuis toujours, au milieu des épreuves et des doutes, la musique fait figure de baume réconfortant au creux de ma vie, bien plus, depuis quelques années, au milieu des tempêtes et des chagrins, ce petit blog et les rencontres qu’il permet en sont un phare.

Aujourd’hui, Totoromoon a 7 ans. Si on m’avait dit, à l’époque où je me lançais, seule, en écrivant ici mon premier article que, 7 ans après, Totoromoon existerait toujours. Si on m’avait dit qu’il continuerait de grandir, discrètement mais sûrement, chaque jour. Qu’il susciterait autant d’enthousiasmes et de gentillesses. Qu’il permettrait d’aussi belles rencontres musicales et humaines. Je ne l’aurais pas cru. Et aujourd’hui encore, je n’en reviens pas. Lire la suite

EFRIM MANUEL MENUCK & KEVIN DORIA are Sing Sinck, Sing à La Marbrerie

Depuis toujours, et sans qu’il me soit vraiment possible d’expliquer pourquoi, les projets menés par Efrim Manuel Menuck me bouleversent. Qu’il s’agisse de son engagement à la tête des mythiques Godspeed You! Black Emperor ou des émouvants Silver Mt Zion, de ses projets en solitaire ou du récent Sing Sinck, Sing, l’artiste montréalais n’en finit jamais de me subjuguer.

De cette musique, à la fois libre et engagée, présente et absente au monde. De cette voix, à la fois juste et fausse, magnétique et déchirante. De ce vent de révolte, soufflé sans relâche sur la scène musicale internationale.

Après la découverte de son projet solo au printemps dernier sur la scène du célèbre Dunk! Festival, La Route du Rock Booking me donnait il y a quelques jours l’occasion de retrouver mon héros sur scène à Montreuil. Ce dernier y était accompagné de son acolyte Kevin Doria, tous deux venus présenter leur projet commun, politique, sombre et désespéré, Sing Sinck, Sing. Une très belle soirée. Lire la suite

MYY. Your World Is Not All Correct

Mon amour pour les one-man bands n’est désormais plus un secret pour personne. Je suis depuis toujours fascinée par ces artistes qui composent, jouent et arrangent seuls leur musique, faisant d’elle comme une prolongation d’eux-mêmes.

Hiroshi Kambara vit à Tokyo. Là, il écoute Mono, Explosions In The Sky et Caspian. Là, il crée MYY. Un post-rock sans artifices, fait de deux guitares et d’une batterie. Pas de basse, pas d’électronique. Quelques voix, et les sons organiques et purs des instruments. « Your World Is Not All Correct » est son premier album, et il révèle déjà le talent de composition d’un musicien passionné. Un bijou d’album à découvrir. Lire la suite

OFTEN THE THINKER Greatest Possible Tenderness

Similarités, différences, famille. Telles sont les influences qu’Often The Thinker cite pour se présenter. Depuis plus de dix ans, ces musiciens composent, enregistrent, produisent et publient leurs disques eux-mêmes, formant une grande famille unie par son amour de la musique. Avec cinq albums à son actif, ce collectif américain désormais basé à San Diego oeuvre ainsi sans relâche à réinventer sa vision de la composition. Une vision originale et en constante évolution, mêlant post-rock, jazz, country et musique expérimentale, qui mériterait grandement de sortir de l’ombre. Lire la suite

HERON Sun Release

Le post-rock de Heron est de ces élégances instrumentales que j’aime. De celles qui savent délicatement chanter sans paroles, et peindre des paysages colorés et foisonnants par la seule force de leurs instruments. Après un premier opus prometteur paru il y a deux ans (ma chronique de « You Are Here Now » à retrouver ici), le quatuor de Pennsylvanie est de retour avec un nouvel album. « Sun Release » porte merveilleusement son nom. Il est de ces albums à la lumière délicate, dont les rayons percent de plus en plus finement au fil des écoutes. De ceux dont la simplicité apparente des nappes de guitares éthérées cache un délice de mélodies soignées, rivalisant de grâce, d’énergie et de beauté. Un très bel album d’été. Lire la suite