CASPIAN On Circles

De la musique, il ne se passe pas un seul jour sans que j’en écoute. De la musique, c’est ce qui m’aide à garder les yeux tournés vers un horizon fait d’espoir et de renouveau. Du temps, c’est ce qui me manque en général pour écouter encore plus de musique, ou du moins autant que je le voudrais. Du temps, c’est ce dont je dispose plus que d’habitude, en ces jours suspendus par un virus qui assigne à résidence, de par le monde, bon nombre d’entre nous.

Profiter de ce temps pour découvrir de nouveaux disques. Profiter de ce temps pour réécouter nos disques préférés. Et puis il y a ces disques qu’on avait écoutés un peu rapidement, faute de temps, et à côté desquels on se dit qu’on est peut-être passés. L’occasion est là de leur donner une deuxième chance. Ainsi en est-il pour moi du dernier disque de Caspian.

Moultes fois chroniqués ici, les post-rockeurs américains ont donné naissance à des beautés parmi les plus haut placées dans ma bibliothèque musicale. Caspian et moi, c’est une histoire d’amour longue de près de quinze ans, qui a commencé alors que le groupe donnait naissance à « The Four Trees », son premier album, puis au sublime « Tertia », à peine deux ans plus tard. Des albums qui restent à ce jour parmi mes préférés, sans doute parce qu’ils sont ceux de la découverte d’un son qui m’a d’emblée fait les aimer. Pourtant, la première fois que j’ai écouté « On Circles », mon enthousiasme pour Caspian n’a pas été à la hauteur de ce qu’il était à ses débuts. Mais, à la faveur de ces jours au temps suspendu, j’y suis revenue. Lire la suite

PRAY FOR SOUND Waves

L’année dernière, je recevais dans ma boîte à lettres « Waiting Room », troisième album de Pray For Sound. Un opus instrumental en forme de renouveau, tout en douceur, en dépouillement et en délicatesse. Apaisement tendre et parfait au coeur de l’été. Cet hiver, le quatuor mené par Bruce Malley est de retour avec « Waves ». Un opus plus contrasté, oscillant entre délicatesse éthérée et rythmes délicieusement enlevés. Bijou de lumière parfait pour cette fin d’année. Lire la suite

IT WAS A GOOD DREAM Help Me To Recollect

Quelques semaines avant de me rendre au fantastique Dunk! Festival, je recevais dans ma boîte mail deux nouvelles sorties parues chez Dunk! Records, dont chacune, pour des raisons différentes, m’a immédiatement plu. J’ai eu le plaisir de découvrir la première, « Cavum » des excellents Pillars, sur la belle scène du festival (mon livre report de leur prestation est d’ores et déjà en ligne ici), et je suis à présent heureuse de partager ici la seconde, « Help Me To Recollect » du duo américain It Was A Good Dream. Lire la suite

PRAY FOR SOUND Waiting Room

C’est en 2011, dans la région de Boston, que Bruce Malley fonde Pray For Sound. Le musicien américain est atteint d’une pathologie douloureuse qui, avec le temps, l’a rendu presque sourd de l’oreille gauche. Drame de tout musicien, pour qui ne s’appelle pas Beethoven. Mais, de ce handicap, il a fait une force, et sa principale source d’inspiration. Son premier EP, « Monophonic », paraît ainsi en 2011, rencontrant un succès immédiat. Pour donner vie au projet sur scène, Bruce Malley s’entoure alors de quatre musiciens. Trois ans plus tard, Pray For Sound donne le jour à son premier album, « Dreamer ». « Everything Is Beautiful », deuxième album composé de manière collective, voit quant à lui le jour en 2016.

Il y a quelques semaines, le groupe m’a envoyé son troisième album, « Waiting Room ». Un opus instrumental en forme de renouveau, tout en douceur, en dépouillement et en délicatesse. Apaisement tendre et parfait au coeur de l’été. A découvrir absolument. Lire la suite