MIA VITA VIOLENTA Grey Seas

Je venais d’avoir 16 ans quand Blonde Redhead a sorti « La Mia Vita Violenta ». Deuxième album du trio italiano-japonais basé à New York. Bombe rock inclassable, portant en étendard la dissonance et l’expérimentation sonore. Bijou. Qu’un jeune groupe français lui emprunte son nom me semblait osé. Il faudrait être à la hauteur du chef-d’oeuvre. Avec « Grey Seas », paru à la fin de l’année dernière, Mia Vita Violenta relève le défi haut la main. Et il fait même davantage, en signant lui aussi un bijou. Lire la suite

Publicités