GODSPEED YOU ! BLACK EMPEROR Luciferian Towers

Sur les ruines du monde, s’élève la musique sans paroles de Godspeed You ! Black Emperor. Depuis plus de 20 ans, le collectif montréalais souffle avec talent son vent de révolte sur la scène musicale internationale. Une révolte non violente, avec pour seul porte-parole sa musique sensationnelle et engagée. Souvent imitée, source d’inspiration pour beaucoup d’autres, elle demeure forte d’une singularité et d’une majesté inégalées.

Il y a quelques jours, Godspeed You ! Black Emperor était de retour avec « Luciferian Towers ». Dès la première écoute, cet album est venu se placer pour moi au sommet de la discographie du groupe. Ici, la révolte est toujours furieuse, et furieusement belle, mais elle se teinte d’un rayon de lumière, trait d’espoir qui magnifie l’ensemble et le rend plus somptueux que jamais. Sublime. Lire la suite

Publicités

RELIEFS en interview pour la sortie de Nos Yeux

reliefs_nos-yeux_paris_totoromoon-2

Si vous suivez Totoromoon avec assiduité depuis un certain temps, vous savez à n’en pas douter qui est Reliefs. Et si vous avez un goût musical sûr, vous aimez à n’en pas douter Reliefs. Reliefs, ce trio franco-québécois passionné de rock, de scène et de musique créative, né à Montréal en 2013.

Après plusieurs EP réussis, David Lévesque (batterie et percussions), Alexandre McGraw (guitares et claviers) et Maxime Sollier (basse) viennent de donner le jour à leur premier album. A cette occasion, ils ont eu la gentillesse de bien vouloir répondre à mes questions, lors d’une séance Skype qui a réuni Montréal, Barcelone et Bordeaux… et je les en remercie infiniment.

Entre puissance rock et délices atmosphériques, « Nos Yeux » fait la part belle à des compositions aux sonorités originales et inspirées, aux rythmes enlevés, et à ces contrastes à la fois escarpés et délicats qui font toute la saveur épique de Reliefs. Maxime s’étant installé à Bordeaux en 2015, l’album a été composé pour partie à distance, puis enregistré en février dernier à Montréal, en collaboration avec Stéphane Vernier et Loïc Suty, au mixage et à la réalisation.

Les yeux, rouges, grand ouverts, questionnent notre monde et, au gré d’un voyage instrumental inspirant, nous laissent le soin de fabriquer nos propres images pour le rendre meilleur.

Le premier album de Reliefs vient tout juste de sortir, et il est urgent de se précipiter pour l’acheter. Lire la suite

TAMBOUR Chapitre I & Chapitre II

Tambour_Chapitre I

Derrière Tambour se cache Simon P. Castonguay, un jeune artiste canadien talentueux. Diplômé de l’Université de Montréal en électro-acoustique, sound designer et compositeur pour le théâtre, il est à l’heure actuelle un multi-instrumentiste phare de la scène néo-classique montréalaise.

C’est une fois de plus grâce au merveilleux label Moderna Records que j’ai découvert Tambour et ses deux jolis EP : « Chapitre I » est paru sous sa forme définitive l’année dernière, « Chapitre II » vient tout juste de voir le jour. Ils déploient les douceurs oniriques d’un piano et d’un quatuor à cordes. Et ils sont tous deux un régal pour les tympans. A découvrir. Lire la suite

VERONIQUE VAKA Erlendis

Veronique Vaka_Erlendis

Canadienne installée en Islande, Veroníque Vaka est une violoncelliste et compositrice talentueuse dont j’ai eu la chance de découvrir la musique grâce à l’excellent label Moderna Records. Il y a tout juste un an, après la parution d’un premier EP intitulé « Tveir Heimar » (« deux mondes »), elle donnait naissance à un album aussi beau que délicat, « Erlendis ».

« Erlendis » est un mot islandais qui signifie « à l’étranger », symbolisant cette terre lointaine qui l’a accueillie et l’exploration musicale qui en a découlé, pour le plus grand bonheur des amateurs de paysages musicaux néo-classiques et éthérés. Un album très court mais qui vous fera voyager loin, très loin, le long de vastes horizons à la beauté céleste. Lire la suite

RELIEFS La Traversée

Reliefs_La Traversee

Il y a quelques jours, je vous annonçais la tournée française des post-rockeurs canadiens de Reliefs, et vous parlais de leur nouvel album-démo prêt à voir le jour (pour lire ou relire mon article à ce sujet, c’est ici). Eh bien ça y est, le voici !

Il s’appelle « La Traversée » et, bien sûr, il est à découvrir de toute urgence. Lire la suite

RELIEFS en tournée en France

11935611_922183434528335_1434617978_o

Les canadiens de Reliefs seront en tournée en France dans quelques jours. L’occasion pour moi de revenir sur leur rock instrumental inspiré, fait de contrastes à la fois escarpés et délicats.

En décembre dernier, ils ont passé un week-end à enregistrer 5 titres dans leur local de répétition. Pas tout à fait un album, pas tout à fait une démo, ils ont malgré tout décidé de partager ces morceaux pour le plaisir de continuer à faire découvrir leur musique. Depuis janvier, quatre des cinq titres ont été peu à peu dévoilés, chacun plein de la poésie des grands espaces dont le groupe a le secret. L’opus dans son intégralité sortira le 1er septembre.

Depuis « Sans Mer » (ma chronique ici) et « Hors Pair » (ma chronique ), ses deux EP parus l’année dernière à quelques mois d’intervalle, le trio montréalais n’a donc pas cessé de composer. Et ce, pour le plus grand bonheur de mes tympans amateurs de beautés atmosphériques et contrastées. Lire la suite

18 SECONDS Crooked We Stand

18 Seconds_Crooked We Stand

18 Seconds est le projet d’un seul homme, passionné de musique et d’effets de guitares. Pascal Normand, canadien vivant à Montréal, foyer luxuriant de post-rock, joue du air-guitare avec sa raquette de badminton, avant d’acquérir sa première guitare électrique, à l’âge de 14 ans. Depuis lors, il ne l’a plus lâchée.

Après un premier EP prometteur, intitulé « When Fog Dissipates », paru en 2013, Pascal a donné naissance au premier album de 18 Seconds il y a quelques jours. Il s’intitule « Crooked We Stand », et il est un joli opus oscillant entre rock et post-rock instrumental, à découvrir. Lire la suite

GODSPEED YOU ! BLACK EMPEROR au Bataclan

DSC_0561

Les mythiques post-rockeurs de Godspeed You ! Black Emperor étaient de retour à Paris cette semaine, quelques jours après la sortie de leur dernier opus « Asunder, Sweet And Other Distress » (pour en lire ou en relire ma chronique, c’est ici). Une fois de plus, la formation montréalaise apportait avec elle le vent de la révolte. Un vent plus grandiose, intense et tonitruant que jamais. Lire la suite