JULIA KENT Imbalance

Après les sublimes « Character » (2013), et « Asperities » (2015), tous deux chroniqués ici, Julia Kent était de retour il y a quelques jours avec un nouvel album, « Temporal ». Une nouvelle beauté à la fois fulgurante et déchirante, signée de la talentueuse violoncelliste canadienne, désormais basée à New York. J’y ai trouvé la douceur parfaite de ce mois de février, et j’espère que vous l’aimerez autant que je l’aime. Lire la suite

Publicités

Ô LAKE Refuge

« Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l’océan des âges
Jeter l’ancre un seul jour ?

Ô Lac ! »

– Lamartine, Le lac.

Ce sont sur les vers célèbres de Lamartine que s’ouvre le press kit d’Ô Lake. Et c’est en les ayant à l’esprit que je découvre le premier album de ce nouveau projet porté par Sylvain Texier. Après The Last Morning Soundtrack et Fragments, le multi-instrumentiste breton se passe de voix pour laisser s’exprimer seuls ses instruments, dans un premier album où néo-classique et subtiles touches électroniques se mêlent à bonheur. « Refuge » paraît aujourd’hui, et je vous le recommande absolument. Lire la suite

ALEXANDRA STRELISKI Plus Tôt

« La nuit n’est jamais complète
Il y a toujours puisque je le dis
Puisque je l’affirme
Au bout du chagrin une fenêtre ouverte
Une fenêtre éclairée
Il y a toujours un rêve qui veille
Désir à combler faim à satisfaire
Un cœur généreux
Une main tendue une main ouverte
Des yeux attentifs
Une vie la vie à se partager. »

– Paul Eluard, Et un sourire.

Chaque mois, une beauté musicale qui réconforte comme une main tendue. Qui éclaire le chemin et soigne le chagrin. Qui, riche de ses espoirs, prend soin de faire s’envoler la nuit. Tel est l’objet de la rubrique « douceur du mois », soigneusement choisie et partagée le 13 de chaque mois ici, pour vous.

Alexandra Stréliski a grandi entre Paris et Montréal. Elle est une de ces artistes talentueuses évoluant dans le monde du néo-classique depuis près de 10 ans, et je suis enchantée de lui consacrer la première douceur de l’année.  Lire la suite

JOSH ALEXANDER Hiraeth

Un nouvel album aux confluents de la musique classique et de la musique électronique, océan de douceur et d’apaisement parfait, est arrivé il a quelques semaines dans ma boîte à lettres. « Hiraeth », premier opus du compositeur britannique Josh Alexander, vient tout juste de paraître chez Moderna Records, et je vous le recommande absolument. Lire la suite

OLAFUR ARNALDS Re:member

« Donne-moi tes mains que mon coeur s’y forme
S’y taise le monde au moins un moment
Donne-moi tes mains que mon âme y dorme
Que mon âme y dorme éternellement »

– Louis Aragon, Les mains d’Elsa.

Il est des jours où l’on aimerait que le monde se taise.

Que tout cesse. Une bonne fois. Là.

Le tumulte. L’impatience. La course folle.

Les souvenirs. Les angoisses. La douleur. Les chagrins.

Des jours où l’on aimerait déposer son coeur au creux des mains de ceux qu’on aime, et les laisser en prendre soin.

Le nouvel album d’Olafur Arnalds m’est arrivé un de ces jours-là. De sa douce gravité, il a su toucher mon âme. Pour moi, il a pris la forme de ces mains aimées. J’y ai déposé mon coeur. Je l’ai laissé le soigner.

« Re:member » est paru à la fin de l’été, il est parfait pour apaiser les jours sombres. Lire la suite

BRUIT ≤ Monolith

Il est un type de son au pouvoir évocateur si fort qu’il parvient à s’ancrer en soi dès l’instant où il y résonne. Comme s’il arrivait au bon moment. Ce moment propice au jaillissement d’une émotion qui n’osait pas s’exprimer. Retenue là, pudiquement. Jusqu’à l’apparition de ce son, à la fois nouveau et déjà familier, qui balaie la pudeur. Qui vient caresser l’âme dans un murmure, et saisir le corps dans une tonitruance éclatante.

Ce moment du lâcher prise, de l’abandon.

Ce moment, ce fut pour moi celui de ce matin d’octobre, lorsque j’ai découvert la première captation live de BRUIT ≤. Il était tôt, je partais travailler. Dans le bus, j’ai mis mon casque, et lancé la vidéo. Et, tout à coup, c’est comme si j’avais été seule au monde. Durant ces 13 minutes de musique sans paroles. Le son m’a saisie. L’image m’a hantée. C’est à peine si j’ai senti les premières larmes. Elles sont venues l’air de rien. Autour de la cinquième minute, là où les notes du violoncelle se distordent. Là où les violons se mêlent aux percussions dans une plainte magnifique. Et puis, elles se sont mises à couler à flot. Là où les guitares saturent dans des murs de vibrations intenses. Là où les corps se plient pour ne faire plus qu’un avec leurs instruments. Là où toutes les cordes semblent pleurer à leur tour.

BRUIT ≤ est un quatuor de musique instrumentale né à Toulouse. Il vient de donner le jour à son premier opus, « Monolith ». Ici se marient post-rock, éléments électroniques et arrangements classiques. Une fulgurance de beauté intense et saisissante, à découvrir absolument. Lire la suite

Moderna Records Summer Singles Series : Les Singles Néo-Classiques de l’Été

Six semaines. Six artistes. Six morceaux néo-classiques inédits à découvrir. Ainsi s’est déroulé l’été de mes amis québécois de Moderna Records. Un été fait de compositions délicates et lumineuses, douceurs parfaites sélectionnées avec soin par l’excellent label montréalais.

Lire la suite

MAX RICHTER November & Sarajevo

Il est des nuits qui marquent une vie. Celle que j’ai passée à la Philharmonie de Paris un soir de juillet 2016 avec Max Richter est de celle-là. Le compositeur germano-britannique y jouait « Memoryhouse » avec l’orchestre national d’Ile-de-France. Interprétation live magnifique d’un opus magistral, gravée à jamais dans ma mémoire. Sans nul doute l’un des concerts les plus sublimes auxquels il m’ait été donné d’assister. Pour la douceur de ce début d’été, j’ai choisi d’en partager deux extraits avec vous. J’espère que vous les aimerez autant que je les aime. Lire la suite